Fin de l’hivernation : les 6 derniers mois en version accélérée.

Mon dernier billet date d’il y a à peu près 6 mois. Entre projets pros, vie sociale et projets persos, j’avais aussi envie de déconnecter un peu. Il y a eu des moments un peu compliqués du genre “mais il faut que je raconte ça sur mon bl…. ah bah non” suivis d’une petite frustration. Et de grands moments de solitude aussi, au moment où j’ai compris que les gens qui n’ont pas de blogs ont souvent des vraies personnes à qui raconter les conneries qui leur arrivent.

(Non je ne dis pas que toi, derrière ton écran, qui se retrouve à lire ce billet, tu n’es pas une vraie personne).

Je ne sais pas s’il y a une bonne méthode pour “revenir” après 6 mois. Alors je vous propose du vrac de ces 6 derniers mois pour ce premier billet de 2018.

  • Les enfants vont bien, je ne les ai toujours pas passés au barbec’ même si ces derniers temps sont compliqués. J’en suis au point où je me dis que quand même, changer des couches et se lever la nuit “c’est pas pire”, comme dirait ma belle sœur du sudeuh de la Franceuh. L’appart (ou tout autre environnement où ils sont ensemble en même temps) se transforme régulièrement en ring de boxe. Avec la grande, je me sens un peu comme debout sur un fil avec l’entrée en 6ème : enfant, ado, une période un peu charnière où les rôles et les relations se transforment…
  • Dans ma vie pro, j’ai cette impression d’être sur un surf, toujours en haut de la vague. Je ne sais pas si le principe du surf est de rester dans cette position, toujours est-il que j’évolue dans des environnements différents, mais que j’adore ça et que tout va bien.
  • Le chien est encore vivant. Il est relou, sourd, il pète et tousse mais il est toujours avec nous.La tribu de juju - le chien
  • Nous avons eu l’occasion de faire une jolie fête avec nos familles et nos proches pour nos 10 ans de mariage. On a vraiment pris plaisir à organiser cela, et de notre point de vue (et a priori de celui de nos invités aussi), cela a été un très beau moment.
  • Après avoir galéré 6 mois pour reprendre la course après un TFL (tendinite du fascia-lata, un truc qui se promène dans nos genoux et qu’on ne sait même pas qu’il est là avant de le sentir bien comme il faut du genou à la hanche), et avoir participé à la Muddy Angel Run avec une vingtaine de collègues (et c’était top, trop court, pas vraiment sportif, mais top), je suis depuis hier soir complètement démoralisée. Le TFL fait son grand retour, d’une manière brutale car directement handicapant (et pas petit à petit), dans mon autre genou. J’ai fini ma course en boitillant parce que je devais bien rentrer chez moi, au bord des larmes et la gorge serrée, en cachant tout cela à ma copine de baskets.La Tribu de Juju - TFL
  • Le programme de l’été de la Tribu est finalisé et si tout va bien nous devrions passer par Nantes en août. J’avais tellement envie de tous les emmener là bas (et F*** ceux qui voudraient que je justifie ma joie d’aller à Nantes en août, ok ?). Juste avant, j’ai repéré quelques randos qui me donnent envie et qui devraient le faire (rapport au TFL) à la montagne.

Si l’année 2018 est plutôt chouette, objectivement, pour le moment, je me laisse facilement abattre par des bêtises. Ou par quelques constats un peu tristounes mais pas graves qui viennent envahir mes pensées par moments. Comme tout le monde j’imagine ! J’espère bien continuer sur cette voie ces prochains mois !

Et vous alors ? j’ai loupé quelque chose ces 6 derniers mois ?

4 commentaires

  1. Coucou, plus de 6 mois sans bloguer pour moi aussi … pourtant j’ai plein de supers livres à partager … et des galères aussi …13 ans et demi et 12 ans ici … je regrette les couches !

  2. Je ne sais pas si je regrette les couches, mais purée c’est pas simple un ado de 14 ans et une ado de 12 et demi, même si Chupa reste plutôt cool (pour le moment). Mais bon, les tracas d’ados, je ne les raconte pas trop sur mon blog, je les réserve pour mes déjeuners entre copines ;)

    1. l’âge parfait serait-il celui entre la fin des couches et le CM2 finalement ? :DEn vrai je ne regrette pas les couches. Enfin pas tant que ça on va dire. C’est le “repositionnement” qui est compliqué…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.