[Livres] Mes 3 derniers coups de cœur.

Si vous êtes à la recherche de nouveaux livres à mettre dans votre sac ou sur votre liseuse, que vous aimez les thrillers, les polars nordiques et que vous vous demandez ce qu’on fait de vos données personnelles, vous êtes au bon endroit !

J’ai lu beaucoup de choses différentes ces derniers temps (sauf du feel good, je déteste tellement ça), mais je reviens toujours aux sources.


Môrk - Ragnar Jonasson   natt - ragnar JonassonC’est pourquoi je vais d’abord vous parler de la série Dark Iceland de Ragnar Jónasson. Je vous avais déjà parlé de Snjór, qui m’avait un peu laissée sur ma faim.

Petite parenthèse : J’avais d’ailleurs complètement oublié que c’était le premier roman d’une série, et c’est par hasard (enfin le hasard de l’algorithme d’Amazon) que je suis tombée sur les deux romans suivants : Mörk et Nátt. En me renseignant un peu, j’ai lu que Natt (le dernier donc) se déroulait entre les 2 premiers, alors j’ai décidé de le lire avant le second, pour être dans une trame chronologique (même si finalement il ne doit pas y avoir d’incidence).

J’ai donc lu Nátt. Nous revoici dans la petite ville de Siglufjördur dans les Fjords de l’ouest. Plus de neige, ou presque, c’est le printemps. Mais le ciel ne se dégage pas, le volcan Eyjafjallajökull fait des siennes depuis quelques temps. Pourtant, Ari Thór, policier de la ville, était bien content de retrouver le soleil et la lumière du jour, tout simplement, après les longs mois d’hiver. Ce n’est donc plus la neige mais bien l’épaisse fumée qui recouvre peu à peu l’Islande qui rend l’atmosphère lourde. Un meurtre, une journaliste un peu fouineuse et un collègue qui semble perdre pied et Ragnar Jónasson nous emporte. J’ai mis quelques pages à replacer les personnages et le décor, et ce second volet a confirmé mon impression après Snjór : il fallait se laisser tenter par la suite pour vraiment apprécier l’ensemble. Je n’ai pas encore commencé Mörk (le second que je vais lire en troisième), mais j’ai vraiment hâte !


Zero - Marc ElsbergOn va ensuite parler de nos données personnelles. Celles qu’on renseigne sur les applications de notre cher téléphone notamment. Celles auxquelles on le laisse avoir accès. On le sait, ces données font l’objet de statistiques, de prévisions, d’aide à la vente à travers la personnalisation de nos offres. Dans Zero de Marc Elsberg, une société vous promet amour gloire et beauté grâce à vos données (en gros). Argent aussi, parce que chacun est libre de vendre ses propres données. Vous utilisez un bracelet connecté ? On va vous donner un planning d’exercices personnalisés pour que vous puissiez améliorer votre forme physique. Vous donnez l’accès à vos résultats scolaires ? Notre application va vous faire travailler vos points faibles. Faites notre test pour savoir quel est le métier pour lequel vous êtes fait et quel chemin vous allez emprunter pour y arriver. Freemee guette vos données. Guette vos faiblesses. Guette vos efforts. Vous rappelle à l’ordre quand vous êtes en retard dans vos programmes. Parce que Freemee vous promet une vie meilleure, promet de faire de vous quelqu’un de meilleur. Un algorithme vous aide à faire vos choix en fonction de vos objectifs et de vos compétences. Et un jour, un ado meurt dans une fusillade. On suit alors l’investigation de Cyn, journaliste et mère, complètement dépassée par les outils qu’utilise quotidiennement sa fille. Quel est le rôle de Freemee dans la mort du jeune homme ? Qui est ce Zero qui semble être le seul à s’opposer à la multinationale ?

Marc Elsberg m’avait déjà soufflée avec Black Out (clique pour savoir ce que j’en ai pensé), et encore une fois, une est dans une réalité si proche de la nôtre qu’il est difficile de regarder son smartphone autrement qu’avec un œil soupçonneux après. Une très chouette lecture, documentée, qui fait peur.


la fille dans le brouillard - Donato CarrisiArrive maintenant (le grand) Donato Carrisi avec La fille dans le brouillard. J’ai une relation bizarre à cet auteur, parce qu’il m’avait vraiment marquée avec Le chuchoteur. J’ai eu un avant et un après cette lecture, ce livre est comme une référence dans ma tête. Et La fille dans le brouillard, encore une fois, a été un très bon moment de lecture. Je pourrais même le résumer en une seule phrase : “Comment le traitement médiatique crée peut créer des coupables”. Avec les TV et News en continue de nos jours, c’est vraiment un sujet actuel je trouve, le rôle des médias dans les enquêtes judiciaires. Une jeune fille de 16 ans disparaît. Aucun signe de vie, aucune piste sur l’auteur de l’enlèvement. Le commissaire de police Vogel se rend sur les lieux, entouré d’une horde de journalistes. On suit les manigances et les falsifications de preuves données en pâture aux journalistes par Vogel, qui ne veut pas risquer de perdre la face. On ne sait plus ce qui est vrai et ce qui est faux, je n’ai pas réussi tout démêler et c’était vraiment un régal !

 


Et parce que j’ai une liste de livres à lire qui s’allonge chaque jour, voici les couv de mes prochaines lectures, celles qui accompagneront mon été :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.