La déprime saisonnière ? Quelle déprime saisonnière ?

Mesdames et Messieurs, vous qui comme moi ne supportez pas l’heure d’été qui vous met en vrac, nous voici dans la partie de l’année que nous préférons !

Parce que oui, la déprime estivale existe bien. Elle touche moins de monde, on en entend moins parler, mais elle existe. Les gens qui préfèrent les journées courtes, la nuit noire et les vins chocolats chauds aussi :)

La déprime saisonnière : tout vient du cerveau.

Il paraît que c’est lié à la biologie du cerveau (voir l’article d’Atlantico). En même temps, c’est rassurant, ça veut dire qu’on a un cerveau. C’EST . TROP . COOL .

Le retour à l’heure d’hiver marque le retour de mes nuits correctes. Celles où je n’ai pas trop chaud, celles où je ne m’endors pas alors qu’il fait encore jour dehors et où je peux enfin me réveiller sans avoir un fucking gros soleil dans la tronche L’horreur ultime en ce qui me concerne, j’ai d’ailleurs relégué le “simulateur d’aube” au rang de lampe de chevet tellement ça me filait la migraine.

déprime saisonnière

Coucou le plaid en polaire doudou sur le canapé !

Coucou les semelles en faux mouton dans mes bottes !

Coucou la doudoune et le gros gilet !

Coucou l’odeur d’humidité dans la forêt embrumée !

Et puis la neige aussi. Vous savez que j’aime la neige…

C’EST. TROP. COOL (bis)

 

Je sais bien que beaucoup ne comprendront pas, j’ai un peu l’habitude. Mais dites-vous que ce que vous ressentez là, votre déprime saisonnière, bah moi c’est en juin-juillet que j’ai un trou qui se creuse dans le ventre… C’est limite si on ne me demande pas de faire un petit effort, allez quoi, pour être dans l’euphorie générale (et c’est encore pire).

Allez, petite tournée de Spritz (pas la boisson à la mode) et de Bredele pour tout le monde !

4 commentaires

  1. Coucou, et oui nous voici dans l’hiver et il a ses bons côtés, Comme tu le dis, les odeurs de vins chauds, de chocolat et de jus de pomme chaud, la préparation des biscuits en famille. la bonne odeur!!! Il ne faut pas oublier les décorations qui ornent les villes et villages, les jeux de lumières, …. et la neige (on croise les doigts pour en avoir assez afin que les enfants puissent faire des batailles de boules de neige à la récré, même si certains établissements scolaires l’interdisent)….
    Par contre, je l’avoue, je préfère l’hiver dans les Vosges qu’en Moselle. ce n’est pas le même froid, la même ambiance, ….
    Vive l’hiver.

    PS : si tu as trop de spritz ou bredele tu connais notre adresse pour nous en envoyer ;-)

  2. Tu me fais toujours rire à kiffer l’hiver comme ça :-) mais tu as raison, pourquoi ce serait réservé que dans un sens ! Et même si je déteste toujours autant le froid, je dois bien reconnaître que mon organisme aime bien l’heure d’hiver : journées plus courtes, nuits de bien meilleure qualité, et quand même je kiffe les soirées sous ma couette sur le canapé. Et idem que toi, le soleil dans la tronche au réveil = l’horreur absolue ! MDR En fait, s’il faisait 23° l’hiver, ben je kifferais trop l’hiver ! D’ailleurs quand je vais en vacances dans un pays chaud l’hiver, j’aime le fait qu’il fasse chaud la journée, mais que le soleil se couche tôt, ça donne une ambiance que j’aime bcp !

Laisser un commentaire