Happy journée mondiale, blog !

Les journées mondiales, ça sert à se souvenir. À penser à certaines causes, en parler un peu plus. Ca sert des fois à se marrer aussi. La journée mondiale du blog, honnêtement, je ne vois pas. Un prétexte à des études ? À du “c’était mieux avant” (tout était mieux avant voyons) ?

On a tous vu les blogs évoluer. Un blog est maintenant un média. Je ne crache pas dans la soupe, je m’en sers et échange avec des blogueurs tous les jours pour mon travail. Vous, les lecteurs, aussi, vous avez vu nos blogs changer. Certains ont explosé, à juste titre ou pas, d’autres ont disparu, la plupart, comme ici, évoluent en sous marin, sans changer le monde ou ce que vous allez mettre dans votre verre pour l’apéro.

journée mondiale blog

Mais je crois que j’ai aussi vu les lecteurs changer.

J’ai vu des débats intéressants en commentaires, du temps où on (je m’inclue dans le “on”) laissait des commentaires. J’ai vu des vrais messages de soutien dans ces mêmes commentaires, ou même par mail suite à un billet moins drôle. J’ai vu les visites exploser lors d’un concours et les commentaires pleins d’amour pour gagner un tube de colle. J’ai vu les vrais rester quand j’ai arrêté les concours et les sponsos. Et les vrais, c’est pas beaucoup. Mais ils sont là, je crois.

En tant que lectrice, j’essaie le plus souvent de laisser un commentaire sur les billets des blogs que je lis, même une petite phrase, pour que cet échange qui est pour moi la base, perdure.

J’avoue, je n’aime pas que ma principale source de visite soit Google, à base de mots-clés qui aimeraient résumer ce que j’ai pu écrire ici depuis 2009 ou sur Chocobox depuis… je sais plus. Mais aujourd’hui, quand on cherche une information, que l’on arrive sur un blog ou sur un site commerçant, on ne fait presque plus de différence (encore une fois, je m’inclue dans le “on”). On trouve, ou pas, l’information qu’on cherche et on repart. Le blog est aujourd’hui un site comme les autres.

Mais OSEF, soyons fou !

Alors quoi, on s’attache à produire du contenu pour Google ? À mettre des “cliquez ici pour partager” toutes les 3 lignes ? Si je ne peux plus mettre un titre un peu décalé par rapport au reste, si je n’ai pas assez de mots clés dans mes tranches de vie, si on peut plus déconner dans un article et si je dois m’astreindre à utiliser 10* fois par page “blog maman de jumeaux” pour qu’un jour quelqu’un quelque part arrive ici en cherchant autre chose que “poussée dentaire” ou “couches babylove”, bah j’ai envie de te dire non quoi. Ca je le fais sur les supports que je gère pour le boulot, avec des pros de ce genre de choses.

Si en plus je ne peux parler que de gnomes par souci de cohérence éditoriale.. OSKOUR**

*: on me dit que 10 fois c’est trop en fait.

**:Google il aime pas ces mots. Moi j’adore.

Bon, je vous laisse. j’ai 15 billets (de blog) à lire sur “comment passer de 3 à 40 000 lecteurs sur son blog en 15 jours” et “gagner sa vie avec son blog”, sans oublier “S’organiser pour écrire sur son blog” (really ?) ou “20 sujets contre la page blanche sur son blog”.

(J’en profite pour vous signaler, si vous ne l’avez pas vue, la liste des blogs que j’aime lire, juste à droite là, ou tout en bas si vous êtes sur mobile. J’en ai 2 ou 3 à ajouter, j’essaie de le faire vite)

2 commentaires

  1. Bisous ;)

    Et je te rejoins complètement.
    Les blogs qui pensent trop au référencement de leurs articles, je n’arrive plus à les suivre, tout comme ceux qui se professionnalisent en faisant du développement personnel ou des ateliers payants pour apprendre à bloguer/ avoir un joli compte instagram, etc …

    1. Oh oui j’ai pas parlé des comptes de réseaux sociaux.
      Mais clairement ils ont pris le pas et c’est normal, ça colle avec la façon de vivre d’aujourd’hui

Laisser un commentaire