Loup y-es-tu ?

Quand tu passes de la région parisienne à l'Ardèche, y'a pas mal de choses qui changent. La météo par exemple. Et puis les motifs des manifestations.

Parce que même si ma ville, c'est paumé, ça reste une préfecture. D'ailleurs heureusement, sinon ce serait désert.

La préfecture est découpée, si bien que le bâtiment devant lequel on manifeste le plus souvent est situé exactement entre l'école maternelle et l'école primaire. Tu ne peux pas éviter les agriculteurs en colère ou les anti-ondes de téléphonie mobile. Tant que ça reste gentillet, tu transformes ça en leçon d'éducation civique ou d'explications sur le pourquoi du comment et puis ça passe. Ca change des manifs des cheminots qui voudraient une énième journée de récup en plus ou partir 3 ans plus tôt à la retraite.

Mais ce matin, c'était manif anti-loup.

loup privas

 

Alors quand tu te tues à expliquer au petit que NON y'a pas de loup chez nous il peut pas venir te manger les orteils la nuit quand tu dors, que oui on a le droit de se promener dans la forêt sans avoir à faire attention au loup mais que ta grande s'amuse à lire tout ce qui passe au niveau de ses yeux et qu'elle s'écrie "Maman, y'a des loups qui blessent des brebis. En Ardèche? Chez NOUS !!!" devant eux, bein tu pleures.

NB : je ne mens pas à mes enfants. Pas vraiment. Je ne fais que continuer les explications données en région Parisienne. Passer du jour au lendemain de "Y'a pas de loup" à "y'a des loups, ils mangent les brebis mais t'as pas la tête d'un agneau tout va bien", j'avais peur que ça les déstabilise, pardon.

Ma plus grosses crainte ? Qu'ils aient, comme la dernière fois, amené les cadavres des pauvres bêtes pour "montrer" les dégâts. Entre les deux écoles, avouez que ça aurait fait tâche. Mais non. A la place, ils avaient déversé du bon fumier qui pue et vidé les poubelles de la ville. Et donc là tu vois que tes voisins ne trient pas leurs déchets, en essayant d'éviter les détritus sur le chemin de l'école…

Perso, le loup, tant qu'il laisse mes orteils tranquilles, tout va bien. Je pense qu'il était là avant nous, que peut-être il y en a trop, je ne connais pas les chiffres, mais que dans tous les cas, si le loup, l'homme et la brebis ne vivent pas correctement ensemble, le loup n'est pas le seul fautif.

7 commentaires

Laisser un commentaire