Comme un article de septembre.

La maman que je suis a effectué cette année sa 5ème rentrée scolaire. Pourtant cette rentrée là était particulière.

Les précédentes suivaient le cours des choses : de la garderie à la maternelle près de chez nous, puis l'élémentaire en face… Cette année, nous avons déménagé. La rentrée s'est faite ailleurs, sans les copains de l'année dernière. Sans les habitudes qui rassurent.

Si les règles sont sensiblement les mêmes selon les établissements, l'organisation – entre nouvelle école, nouvelle ville et la fameuse réforme – a changé. Parce que Maman travaille de la maison maintenant, et que les horaires d'école et de TAPS ne seront pas allongés par les trajets travail-maison. Parce que l'école est juste à côté de la maison.

Cette rentrée m'a particulièrement stressée, je l'avoue. Moi, la mère complètement détachée, pas du genre à verser ma larme pour l'entrée à l'école, j'avais l'estomac noué de les emmener dans ces nouvelles écoles complètement inconnues, avec des enfants qui ne sont pas LES copains. Le souvenir de cette solitude lors de mes premiers jours de CE2 à mon propre changement d'école me rongeait. Plus pour la grande d'ailleurs, les jumeaux se retrouvant ensemble dans la seule classe de grande section.

Côté organisation, idem. On les inscrit où et quand pour la cantine ? Jusqu'à quelle heure dure la garderie ? Et c'est TAPS, c'est quoi alors ? Faut les inscrire ? Faire un choix ? Se mettre sur liste d'attente ?

A J+3, on est bon. Les premiers prénoms de petits copains résonnent dans le couloir, les maîtres et maîtresses sont gentils, les gens sont plutôt compréhensifs et patients. Aucune erreur d'horaires (notamment grâce à mon petit tableau affiché sur le frigo – une feuille d'un agenda hebdo déniché chez Hema il y  a 2 ans je crois). Il faut dire que les 3 sont à la même enseigne, mais ne font pas les mêmes choses au même moment.

 

2014-09-03 10.27.10

 

Voila, je pense qu'on est bon. J'ai encore l'impression de marcher sur des oeufs, j'avoue, et je vérifie tout le temps ma montre. Mais ils ne semblent pas autant perdus que moi dans notre nouvelle vie. Et c'est bien là l'essentiel.

3 commentaires

  1. cool que la rentrée se soit bien passée. On s’inquiète souvent (même toujours) plus que nos enfants qui arrivent à gérer les changements mieux que ce que l’on pense.
    pas trop de changement pour nous, il n’y a pas de TAP ou NAP car seulement 25 min, donc c’est le périscolaire. la facture sera juste plus importante à la fin de chaque mois.
    Maintenant à toi de t’habituer à ta nouvelle vie, mais julie warrior en est capable.

Laisser un commentaire