Garder des souvenirs…

Je fais partie de ces gens qui n’impriment plus vraiment leurs photos. Je les stocke sur la carte SD de mon smartphone, qui se transforme en cadre photo numérique quand on rencontre les copains, ou alors elles sont bien au chaud sur le disque dur de l’ordinateur familial.

Plus pratique à transporter (du moins sur le téléphone) que la fameuse boîte à photos.

J’avais entendu parler des livres photos, mais j’avoue que le boulot de tri avant la réalisation me faisait peur. Vu comme je trie (pas) les chaussettes si tu veux, le simple fait de me plonger dans les centaines de photos me faisait peur. J’avais choisi la solution de facilité, à savoir le vrac.

Alors je me suis dit que quand même, je pouvais faire l’effort. J’ai pris mon courage, mon câble et mon téléphone à deux mains et je me suis lancée : l’objectif était de faire un livre photo de nos virées à ma montagne sur les 12 mois écoulés. Des randos, du ski, de jolis paysages. J’avais la base. J’en ai profité pour supprimer les floues et celles prises sans qu’on le veuille, juste parce qu’on a des gros doigts.

Il faut d’abord télécharger le logiciel. Facile, rapide. Le truc fonctionne tout de suite une fois installé. Tout est assez simple une fois que tu as choisi ton mode : soit tu es faignant(e) et tu dis d’une grosse voix “Logiciel, fais moi mon livre” et le truc te met tout en page à partir de ton dossier de photos à utiliser. Soit tu es un(e) warrior et tu pars d’une page blanche. (Et moi mauvaises langues, je l’ai fait en mode warrior).

mypixblog

Pour info, je ne sais plus combien j’avais de photos, mais j’ai passé environ 2H à construire le mien (tri des photos non compris), qui fait 42 pages. Mais j’ai TOUT fait : les fonds de pages, choisir quelle photo va bien là et quel picto va faire chouette ici. Entre celles que tu veux mettre en grand, celles qu’il faut mettre mais cacher un peu, c’est long, surtout quand tu ne sais pas prendre de décision.

Mais je l’ai reçu, et franchement ça vaut le coup : il fait top dans le salon, laissé négligemment sur la table basse quand tes amis viennent te rendre visite, ou même rangé dans la bibliothèque. La couverture rigide en fait un objet résistant, et l’impression matte le rend invincible face aux attaques de petits doigts, très nombreux par chez moi (mais on perd un peu le côté “photo”).

  Livre photo cewe 1  livre photo cewe 2  livre photo cewe 3

Je te propose de retrouver mon interview ici pour plus de détails.

Billet sponsorisé.

Laisser un commentaire