Moi, moi et moi.

J'ai passé quelques jours seule avec moi, mon moi intérieur et mon moi inconscient.

Autant vous dire que ç'a été un beau bordel.

Pendant que moi je voulais défaire les 3 cartons qui restent, et la valise de chaussures familiale, mon moi intérieur avait surtout envie de glander sur le canapé pendant que mon moi inconscient, ce fou, cherchait un endroit où aller courir.

Alors que moi je me suis dit que j'allais aller faire des courses juste pour moi (enfin juste pour moi… pour moi, mon moi intérieur et mon moi inconscient quoi) pour manger uniquement ce que j'avais envie, mon moi intérieur n'avait juste pas envie de se mettre aux fourneaux et mon moi inconscient regardait toujours le fût de bière esseulé qui prend toute la place dans mon frigo depuis 3 semaines.

Y'a eu un jour où mon moi inconscient a mis un coup de pied dans les fesses de mon moi tout court et m'a traînée à la piscine. Pendant que moi j'avais des rampes aux orteils en nageant – c'te blague – mon moi intérieur jubilait d'arriver à ce 1000m brasse coulée gloup gloup. Mon moi inconscient essayait de poursuivre un Camille Lacourt imaginaire, on ne l'a pas revu pendant 3h.

On s'est retrouvé en paix pendant une heure et demie, le temps d'une balade en forêt. Seule avec le chien. J'ai fait taire mon moi intérieur qui voulait embarquer un couteau céramique avant de partir, parce que quand même, aller seule en forêt, toussa.

shh

 

Et voila, ce soir, ils rentrent tous. Les gnomes, le Chéwi. Si moi je suis contente de les retrouver après ces quelques jours, j'ai bien peur de ne plus avoir accès à mon moi inconscient avant longtemps. Mon moi intérieur va se faire tout petit. Et je vais m'atteler à écouter les mois des autres à nouveau…

 

 

4 commentaires

  1. J’aime beaucoup.

    Et j’aimerai bien, une fois, être toute seule 2-3 jours. Seule. Sans enfant ni mec. Avoir la paix… (Mais mon autre moi me dit que je déprimerais sans gosse…)

Laisser un commentaire