Il fait beau.

Ce n'est pas un secret ça. Mais c'est la grande nouvelle depuis quelques jours : il fait beau.

Dimanche je hurlais de rire en m'imaginant toutes les parisiennes en débardeurs/sandalettes chez le toubib le lendemain (sachant que je trainais déjà ma propre angine). Moi, toute la journée ma mère m'est apparue, disant "en avril, ne te découvre pas d'un fil".

Le soleil c'est assez magique quand même. Il fait tout oublier. Une trésor pour les journalistes et les politiques. Et sur les réseaux sociaux, t'as intérêt à muter dès à présent les photos de pieds nus qui vont remplacer celles des couscous et des raclettes. C'est moches les pieds, point.

L'occasion de faire un détour par les boutiques et de se rendre compte qu'être devenue accro aux sodas n'a pas arrangé mon cas. Ni mon cul d'ailleurs. Encore moins mes cuisses. Mais bon.

C'était un billet de mercredi où je dois emmener Madame Ma Fille dans un indoor, et où je pense rester avec les jumeaux ET ma migraine. Et mon gros cul aussi.

(le soleil revient, Juju râle. C'est de saison, c'est normal)

 

Ca va toi?

 

 

4 commentaires

  1. Bon, c’est clair que le soleil ne va pas résoudre tous nos problèmes, mais bon, ça aide un peu à les oublier …
    Des bisous ( ensoleillés ! )

  2. Hahaha je me disais la même chose ici pour les cul/cuisses mais avec le nutella!!!!
    Ici aussi on est ravis de retrouver le soleil. On touche du bois pour que ça dure mais comme notre maison est en pierre… J’ai bien peur du reste de la semaine!
    bonne soirée!

  3. Moi le soleil, je trouve ça génial. Et puis finalement ça n’empêche pas de manger des raclettes (on m’a dit ça l’autre jour, du coup j’en ai racheté et j’ai tout le matos pour en faire une au frigo) ;)

Laisser un commentaire