Redevenir une maman qui travaille…à l’extérieur.

Voilà, on y est. Depuis lundi, je suis une maman qui part au travail.

 

4 ans que je n'avais pas mis les pieds dans une entreprise. Presque jour pour jour d'ailleurs. Ma dernière expérience avait été enrichissante, j'aimais beaucoup ce que je faisais, les gens avec qui je bossais. Alors oui, forcément, il y avait beaucoup d'appréhension.

Peur de tomber dans un endroit où je me sens mal, avec des gens pas forcément sympathiques, ou bosser sur un projet sans intérêt pour moi. Je me suis d'ailleurs payé le luxe de refuser un autre job il y a quelques semaines pour toutes ces raisons, je ne le sentais pas. J'ai eu raison.

En 2 jours, on peut se faire une idée, même si peut-être, on ne sait jamais, dans quelques temps je me plaindrais. Mais ces 2 jours ont été chouettes, mes collègues et supérieurs sont vraiment sympas, j'ai réussi je pense à déjà faire mes preuves sur certains points. Je suis complètement autonome et pas fliquée, et c'est là où je ne regrette pas du tout ces derniers mois de freelance où finalement je bossais seule, un peu comme on me le demande aujourd'hui.

L'endroit est facilement accessible, j'ai entre 45 mn et 1h de transport pour y aller. J'aurais aimé passer moins de temps dans le rer, mais je crois que je suis chanceuse quand même, surtout que mes horaires sont très corrects, mi-temps oblige. En plus c'est 3 jours par semaine. Et j'ai mon mercredi.

Un mi-temps pour le mercredi, jour de taxi (encore que ça va, je n'ai que la danse le matin), et pour garder un peu de temps pour d'autres projets freelance ou perso.

Dans le processus de recrutement, j'avais eu le temps de me faire une mauvaise idée de l'entreprise, et j'avoue que ça m'angoissait. J'ai eu à les relancer, tout le temps. Un SMS dimanche pour me donner les horaires du lundi. Mais finalement, je crois que j'ai cogité toute seule, et que ça, ça ne donne jamais rien de bon. Il s'est avéré que ma responsable ne savait même pas que personne ne m'avait briefée.

 

Les enfants ont eu une petite adaptation. Papa malade, il a pu les emmener et les chercher lundi et mardi, merci Advil. Mais vendredi, ils vont aller un peu à la garderie le matin, et un peu le soir. Le temps de voir avec ma responsable si ma demie-heure de décalage est acceptée, me permettant d'économiser la garderie du matin. Et elle n'avait pas l'air contre.

 

Pendant ces 2 jours, pas une minute je me suis dit que je serais mieux à la maison, alors je crois que cette nouvelle vie va me plaire.

 

Les enfants n'ont pas l'air traumatisés, et ils me demandent quand est-ce-qu'ils iront à la garderie. Je crois que cette nouvelle vie va aussi leur plaire…

 

Le Chéwi a passé 2 jours seul à la maison. Il a fait 5 lessives, plié le linge, rangé la vaisselle. Ca va peut-etre moins lui plaire :)

 

Reste une seule angoisse : le jour où j'en ai un (ou 2) (ou 3) malade, je ne sais pas comment je vais gérer…..

15 commentaires

  1. Génial, je suis ravie de lire tout ça, 3 jours par semaine le top pour toi donc, mais je me demande toujours comment on peut faire des choses intéressantes en étant là que 3 jours/ semaine… j’avoue que ça me ferait kiffer parce que tu penses bien que ça me titille ;-) En tout cas bravo madame !

  2. ravie que tu es retrouvé le bon équilibre, que tu aies du temps pour toi et pour les tiens!l’organisation parfois c’est dans l’urgence mais bon…on s’y fait ;-)

  3. C’est dingue comme je me retrouve encore une fois dans tes écrits. J’ai recommencé lundi aussi, un nouveau job, une appréhension, mais finalement lundi et mardi se sont bien passé, je suis seule dans mon bureau à partir de demain.
    Et encore pareil je me suis payée le luxe de refuser un job avant celui ci, mais un 35h en bossant le samedi, et avec 3 enfants j’ai préférer dire non. J’ai bien fait ( comme quoi dans la vie il faut pas hésiter à prendre des risques) car avec ce nouveau boulot je travaille que les jours d’école ( donc pas mercredi, week, ni vacances scolaires)
    Bon courage pour la suite en tout cas :)

  4. Bonne rentrée alors !!!
    Pour tes enfants malades : le matin tu leurs files du doliprane, ça les fera tenir jusqu’à 16h que tu les récupères, lol.
    bizzz

  5. Ouaouhhhhh super billet! Je suis super contente pour toi. Le plus dur c’est le premier jour.
    Après 4 ans c’est génial si ça se passe aussi bien.
    Donc c’est possible
    Ton billet en est la preuve :)
    Malades? Les enfants ça tombe malade?
    Bises et courage
    Tu as vu le bonheur de déjeuner sans avoir préparé le repas?

  6. Super contente pour toi, que tout se passe aussi bien. d’un autre côté tu es une fille qui s”adapte et s”intègre vite, de ce que je me souvienne.
    Pour les enfants,t’inquiètes ils ont encore plus de facilité d’adaptation que nous donc tout ira bien.
    Courage pour la suite que cela continue.

  7. Quand ils seront malades tu réussiras à étirer le temps, à en couper un bout par ci pour le coller par là et ça va le faire, on y passe toutes quand on bosse. Bonne reprise

  8. Bravo pour cette reprise choisie et réussie.
    Parole de maman qui travaille ET à plein temps MAIS avec (seulement) 2 enfants…les imprévus et bien on les gère.
    Alors forcement ils ne seront peut être plus au chaud à la maison les jours de grèves mais supers énervés le soir d’avoir passé une journée dans la classe d’un autre ….à 40.
    Ils iront peut être à l’école avec 38°2…
    Papa devra lui aussi utiliser 1 ou 2 jour enfant malade par an et lui aussi décaler telle réunion car elle est en même temps que celle de maman ET de la réunion pour le voyage scolaire.
    Mais ils auront tous (enfants et conjoint) les bénéfices d’une maman/femme épanouie et qui se réalise.
    Bon courage.

  9. merci pour ces qq lignes qui colle parfaitement également avec ma vie ou presque,moi aussi je suis maman de juju avec une grande juste devant, j’ai repris le boulot il y a un peu plus d’un an, et ton blog et c qq lignes mon bcp fait rire !!
    bon courage pour ta reprise et pour la suite ! bizh :wink:

  10. Super nouvelle que cette reprise du boulot !!! 2013 s’annonce une belle année ! Je suis sûre que tu t’en sortiras… Et puis nous les mamans, on trouve toujours des ressources pour tout gérer :wink:
    Bon courage et bon week-end !

Laisser un commentaire