Leçon d’éducation parentale : la promesse.

Depuis que je suis maman, j'ai compris pourquoi ma mère nous disait si souvent "on verra".

 

Maman, on va à la piscine?  –   On verra

Maman, on peut faire de la pâte à modeler après la sieste?   –   On verra

Maman, je veux faire du vélo après!  –   On verra

 

Je sais aussi pourquoi elle arrivait à nous faire tant de surprises!

 

Allez, on va faire de la pâte à modeler!   –    ouééééééééé

Allez, on va faire du vélo!   –   ouéééééé

(je vous fais la piscine, ou vous avez compris?)

 

Les enfants prennent chaque affirmation pour une promesse. Surtout si y'a un "peut-être" dans la phrase. Du moment que vous parlez d'une chose, elle doit devenir réalité. Leur petite tête ne fait pas encore la différence entre une possibilité et une réalité. Et des fois ils font exprès aussi.

 

J'ai tenté pour vous le fameux "Ce soir, on fera peut-être des crêpes, d'accord?", la phrase de la mère pleine de culpabilité de laisser ses pauvres enfants à la cantine et à l'école toute la journée, toussa.

 

Annalyse : je dis "on fera peut-être des crêpes". Ca sous-entend que je me réserve le droit éventuellement de faire autre chose, en langage maman. Les enfants eux, pensent déjà à ce qu'ils vont mettre dessus (et partout ailleurs).

 

Le soir. En tant que parent, tu peux éventuellement revenir sur la phrase de départ en en parlant pas.C'est seulement si tu es sûr de toi que tu leur rappelles.

Je leur ai rappelé.

 

Avant de vérifier le stock de farine.

 

 

A ce stade, revenir sur une promesse, ce qu'ils considèrent comme une promesse c'est :

– s'inscrire soi-même sur une liste pour intégrer un dispensaire moisi dès qu'ils seront majeurs et qu'ils auront trouvé un truc pour nous mettre sous tutelle. "Ahhh tu te rappelles les crêpes hein?"

– risquer d'avoir les 3 en larmes devant leur soupe. J'ai l'habitude.

– Entendre un ou 2 "je t'aime plus", accompagnés de "pfff t'es nulle comme maman". Peut être avec un "t'es pas belle de toutes façons" et un "menfooooouuuu".

 

Si en plus, comme moi, tu as un Chéwi accro à la bouffe, surtout quand y'a la dose de sucre et/ou de gras, tu risques le divorce.

 

Mais comme tu auras lu mon billet, tu auras, tout comme moi, trouvé un kilo de farine au fond du placard que tu as retourné pour l'occasion. Au pire tu as des voisins. Et tu ne finiras pas divorcée, avec des enfants qui te haïssent, au fond d'un dispensaire moisi.

 

Dorénavant, mes enfants auront des surprises. Je vais réfléchir avant d'annoncer les choses, et finalement, ça leur fera peut-être encore plus plaisir!

21 commentaires

  1. Je plussoie :twisted:
    je me suis fait avoir un paquet de fois avec le coup du peut-être donc maintenant j’annonce une fois que je suis prête ( et motivée dans mon rôle de super Maman) l’activité qui va lesv pousser à m’adorer ( encore plus quoi) :mrgreen:

  2. Huhu, ça me fait penser que je me mets toute seule dans le caca avec mon Bébé : elle a un an et je lui fais déjà des promesses sans qu’elle demande quoi que ce soit ! “On verra si on peut aller à la piscine cet après-midi” et je fais en sorte de m’y tenir !

    Et sinon, tu as pu les faire ces crêpes ou pas ? :)

  3. ici aussi j’essaie de tourner ma langue 7 fois dans ma bouche avant de parler, parce que sinon c’est trop tard, et une crevette de deux ans et demi pas contente, ca peu crier très fort :-(!

  4. Ici, c’est souvent : “Après la sieste…”
    Ensuite, le temps qu’elle émerge de la sieste (presque une heure), qu’on prenne le goûter ‘une demie-heure), le bain (qui peut durer très longtemps, si ça me permet d’échapper à la corvée) et la préparation du repas, je réussis à peu près à lui faire oublier ce genre de promesses malheureuses. Bon, les jours d’école, de toutes façons, elle est trop fatiguée pour faire grand chose.
    Le mercredi et les week-end, on fait en général, on fait tout le matin. En ce moment, on fait des listes pour le père noël tous les quatre matins, ensuite, puzzles pâte à modeler, coloriage, peinture, pfff, rien que d’y penser, ça me fil des frissons :roll:

  5. les miens ont compris que mes “on verra” signifient OK…
    on peut jouer à la PS après les devoirs…. on verra
    on peut jouer dehors apres….. on verra…
    bref ca fini souvent par un oui.
    donc ils ont capté…
    faut que je change de versions…. :-)

  6. on a promis un dvd en rentrant a la maison apres une longue route , on s’est dit qu’elle dormirait …..
    de retour a 22h , numero 2 : 15 jours ( maman hs ! )
    et la c’est , bon il est ou ce dvd ? il a fallut lui mettre a 22h quoi !
    plus jamais de promesse

    #MEMOIREDELEPHANT

  7. Même technique ici par ailleurs je n’annonce rien trop tôt sinon tous les jours on a droit à “c’est aujourd’hui…”

  8. Ça me rappelle mon père qui quand il lisait te répondait (sans t’écouter) par un “hmmhmm ok”. Une fois je lui ai demandé d’accompagner ma classe au cross de l’école. “hmmhmm ok”

    La veille “eh papa tu te souviens demain tu nous accompagnes au cross”. “Hein mais jamais dis oui, tu m’en a jamais parlé”… Ma mère morte de rire lui a expliqué que la prochaine fois il écoutera mieux ce qu’on lui demande quand il bouquine…

  9. Chez moi, je ne dis rien du tout en avance, genre ce w end on va se balader ou voir du monde parce que sinon, elle nous pose la question tous les jours et dès le réveil…. Et c’est quand que???
    J’aime la surprendre en faisant des trucs de ouf aussi, genre des gâteaux! Elle est toute contente. Je me dis qu’elle est quand même assez simple ma fille!

      1. bon alors : tu dis “non pas de crèpes” en préventif mais si ça s’avère que c’est faisable quelques heures plus tard tu passes au “oui finalement on va faire les crèpes” ? c’est du terrorisme intellectuel ça non ? quel casse tête :-/

Laisser un commentaire