Lettre à mon (nouveau) voisin du dessous…

Cher nouveau voisin,

 

Voici quelques jours que vous êtes arrivés et je pense que déjà vous nous aimez pas trop. Je pense seulement, parce que je n'ai pas encore eu l'occasion de vous coincer dans l'escalier pour vous dire à quel point je compatis à votre douleur et votre haine.

 

C'est pas faute d'avoir tenté de dissuader les gens qui n'aiment pas les enfants d'habiter dessous. J'ai d'ailleurs souvent vu des gens sortir de l'immeuble, après une supposée visite des lieux, juste après une crise des jumeaux, un pas bruyant de danse de la grande, ou une crise d'hystérie parce que les 3 ne veulent rien ranger. La crise d'hystérie, c'est moi. C'est peut être pour ça que depuis décembre nous n'avions personne dessous. Une sorte de sélection naturelle.

 

Peut être que nous n'étions pas là quand vous avez visité et décidé d'habiter là. Ou peut être qu'on ne vous a même pas demandé votre avis, joie de la vie de militaire.

 

Je mets un point d'honneur à rencontrer les gens que nous sommes susceptibles de gêner, vraiment. Histoire de montrer que même si nous sommes bruyants, nous ne sommes pas des sauvages. Je vous invite donc à monter nous voir dès que le bruit se fera trop fort. Et vous pourrez même faire la grosse voix aux enfants. Ils ne vous aimeront pas trop du coup, et pleureront peut être, mais je pense que ce sera bien plus efficace qu'une nouvelle crise d'hystérie qui finalement vous gênerait encore plus.

 

Vos prédécesseurs étaient des gens qui sont partis à la retraite. Ils avaient eux même eu des enfants, et me disaient à chaque fois "il faut que ça vive". Mais je prenais bien soin de m'excuser à chaque croisement dans l'escalier. Et le monsieur n'est jamais monté faire sa grosse voix. Il n'est d'ailleurs monté qu'une fois, pour excuser son fils qui venait de passer le bac et qui faisait une fête à cette occasion. Tu penses bien nouveau voisin qu'on a accepté le tout avec un large sourire.

 

Je parle, je parle, mais on en oublie l'essentiel. Du bruit, oui. Mais uniquement entre 8h et 20h. Avec une pause de 13h à 15H environ. Tu auras l'impression qu'un bulldozer commence à péter l'immeuble, ce ne sera que mon fils avec son super camion avec les roues en plastique sur le plancher. On dirait pas comme ça, mais il est assez grand pour qu'il puisse mettre sa soeur dessus et la pousser à travers l'appart.

 

 

Tu entendras des grattements, comme des souris dans les murs, ce sera mon chien qui se gratte. Tu entendras des éléphants qui se prennent des arbres, ça seront uniquement mes enfants qui font la course dans le couloir en rebondissant sur les portes. Tu entendras des cris, des hurlements, des pleurs. Mais ça c'est pas grave, c'est quand tu n'en entends pas que tu dois t'inquiéter d'un éventuel dégâts des eaux venant de ma salle de bains, ou d'une odeur très forte qui signifiera que peut être j'en ai tué un.

 

Ah, et je t'ai dit que ma fille avait un tapis avec une marelle dans sa chambre? Si tu veux, je te donne le numéro de téléphone du tonton qui a eu cette idée.

 

 

En fait, ton malheur je le partage et j'avoue que j'aimerais bien que ce soit plus paisible aussi. Alors sache que tu es le bienvenu pour partager un café en pestant contre mes gosses, je serai de tout coeur avec toi.

 

PS: si tu pouvais éviter de faire du bruit après 21h, tu serais chou. Vraiment. Enjoy the silence, c'est un peu mon credo quand les gosses sont au lit. Merci.

28 commentaires

  1. Ah ah ah j’adore !! (Surtout le coup du numéro du tonton, vengeance !)

    L’appart juste au dessus de chez nous est libre depuis… Plus d’un an (ils sont partis un mois après notre arrivé en gros…) quand je suis là et qu’il y a une visite je met la musique, juste histoire de leur montrer qu’on a l’impression de vivre tous ensemble tellement les murs sont fins. (Je sais je suis méchante, mais ça va je le vis bien !!)

  2. oh comme je te comprends!! moi je me tape la honte dès que je sors de chez moi car mes gosses trouvent toujours le moyen de pleurnicher et de faire savoir à tout le quartier qu’ils sont des pauvres petits malheureux!! d’ailleurs ma voisine m’a pas loupé à ce sujet… et la dame qui habite en-dessous sera ravie de savoir que nous allons déménager cet été… pour une maison (je dois en visiter une ce soir)!!! comme ça je ne stresserai plus à cause des voisins! bisous.

  3. Avant, on était en appart. Mais ça c’était avant.

    Et on entendait un bébé pleurer alors qu’il était 4 ou 5 étages en-dessous du notre. On entendait une perceuse percer à 9 heures du matin, tous les samedi et dimanche. On entendait des gens se hurler dessus comme s’ils étaient dans la pièce d’à côté.

    Maintenant on a notre petite maison. Et le ronronnement des tondeuses, je lui trouve quelque chose de doux, qu’importe l’heure.

        1. non mais c’est pas forcément financier. pour le boulot du chéwi, on est obligé d’habiter sur place en fait…

  4. Nous avons de nouveaux voisins, juste en-dessous de chez nous.
    Ils arrivent pile dans une période où ma loupiotte se prend pour une danseuse classique (danseuse ayant la grâce et le pas léger d’un éléphant) et où ma biscotte passe son temps à jeter par terre tout ce qui lui passe sous la main.

    Je vais peut-être leur glisser une copie de ton article sous leur porte :lol:

  5. Pour ma part J’ai pu éduquer mes schtroumpfs en leur faisant comprendre
    qu’on n’est pas seul dans l’immeuble et que tout s’entend, alors les jeux bruyants, c’est dehors. Pour le reste parfois je laisse glisser, ma vengeance personnelle des voisins casse bonbon (explications ci dessous:)

    Mais là tu décrit typiquement le voisin que je déteste et qui me fou les nerfs en pelote.

    J’ai beau venir les voir tous (parce que ca fait 18ans que je suis là alors j’en ai ‘entendu’ passer …), leur dire que l’immeuble c’est du papier à cigarette, que trainer une chaise sur tout le salon ok mais en y mettant des patins dessous ça serait plus cool pour tout le monde, que sauter devant une WII fait trembler l’étage, que les trous dans les murs à 2 étages au dessus ; c’est comme si je les avais chez moi … Mamy (qu’est sourde surement) se passe “un soap à la con” tôt le matin, avec le son si fort que j’en profite même pendant mes RTT,

    Bref rien y fait les gens disent “oui oui on recommencera pas” mais s’en foutent sitôt la porte fermée. Alors quand le gosse (de 2ans et demi) du dessous se gauffre à 23h en courant ; devant ma téloche je dis “bien fait” car 1) il est tard, t’emmerde tout le monde (enfin moi) 2) qu’est-ce que tu fous debout à cette heure là ? 3) takapacourir :P

    certains bruits, on les accepte parce qu’ils ne durent donc on fini par ne plus les entendre, mais le truc répétitif ca oripile.

    J’aspire à la même chose que Etincelle (mais c’est pas demain la veille) ; sauf si le voisin de droite ou de gauche … :)

    @Juju : dans tout cela il n’y a aucun jugement de valeurs ; je préfère préciser ; on s’échange nos “histoires” de voisins ;)

    Pour conclure, vendredi c’était la fête des voisins – bizarrement c’est hyper calme – c’est dire l’entente cordial pour sortir se voir :)

    Bonne journée.

    1. aucun souci!

      Mais ça ne transparait peut etre pas dans le billet, mais ici aussi, on fait le maximum pour ne pas faire de bruit. les gamins sont brieffés sur le fait qu’on est pas seuls, que quelqu’un habite en haut, en bas et à côté. Mais voila, avec 3 tu ne peux pas tout étouffer et tout éviter. Et quand je m’excuse je ne dis pas “ça ne recommencera pas”. Je m’excuse, c’est tout.

      Le camion, en vrai, ils le font mais c’est retour direct dans la chambre, ils le savent qu’ils ne doivent pas le faire dans le couloir, par exemple.

      Et puis le bruit, il est pendant la journée. à 23h, meme moi je suis au lit mdr.

      1. Parfois je suis debout jusqu’à “trop tard” (2h de mat’ ) et le bruit perdure jusqu’à 1h de matin. et là je me dis pauv’ gosses … les parents sont sérieux … bref :)
        bonne journée ;)

  6. Mouhaha!
    Ca me rappelle quand on habitait en appart :D
    Enfin en dessous, c’était aussi une famille avec enfants et ils étaient aussi bruyants :-P
    Par contre bizarrement, mes anciens voisins se plaignent plus de la nouvelle proprio de notre appart que de nous… D’ailleurs elle les a fait déménager. Parait-il qu’elle bouge ses meubles en pleine nuit …
    Mon voisin du dessus qui était seul était parfois aussi bruyant la nuit alors que la journée pas du tout …

  7. J’adore le PS aussi !
    Ici, on a la joie d’habiter dans une maison et même si on nous entend de dehors quand on s’engueule ou que la petite crie dès qu’une fenêtre est ouverte, on fait avec.
    En même temps, mes voisins ont tous dans les 80 ans, alors même si on fait du bruit, je ne pense pas qu’ils nous entendent beaucoup. C’est peut-être ça en fait la solution : habiter dans une maison de retraite :wink:
    Et puis, on les fait pas chier quand ils passent la tondeuse à 8h du matin le dimanche, hein :twisted:

  8. ah ah ah… pas de voisin en dessous : ouf !
    les jujus sont plus grands même si c pas toujours calme, et la petite soeur crie très fort, du coup… je suis sûre que les voisins du dessus sont pas fort heureux (célibataires, fini les grasses mat’)… mais ils le disent aussi : il faut que ça vive, et 21h grd max tout le monde dort chez nous… :-)
    De toute façon s’ils sont pas contents, faudra qu’ils se plaignent à l’architecte : quelle idée de faire des F2 au dessus de F4 !
    Je vais parcourir ton blog, tu as un humour qui fait plaisir à lire !

  9. Envoie lui ta lettre à ton voisin ma Juju !
    Je crois que tu peux très bien imaginer la joie (même si il y a moins de soleil) qu’on a depuis qu’on a emménagé au RDC !!!! Même si le son des cris ou des pleures monte, reste toutes les chutes d’objets divers, les courses ou les chaises qu’on traine ou pousse pour apprendre à marcher, et là on se dit tous les jours : heureusement qu’on a personne en dessous !
    Bon courage nouveau voisin de JUJU ;o))

  10. Aie ma pauvre, j’ai vécu la même chose en appartement, tout le monde nous maudissait quand le F. faisait ses crises. Je comprends que ce soit difficile à supporter par moment mais il faudrait que certains comprennent que ce n’est pas parce que bébé pleure de temps en temps qu’il est mal éduqué ou que l’on est de mauvais parents…

    Je pense que certains ont oublié trop vite ce que c’est d’être parents d’un bébé en bas âge :)

  11. 1 siècle plus tard donc (si si à l’échelle de l’internet hein)
    Je suis morte de rire, merci, c’est extrêmement bien écrit, j’adore ce billet et comme je m’y retrouve !!! En dessous de chez nous c’est une vieille, elle ne dit rien. Mais je dis toujours aux enfants qu’elle va monter les engueller :twisted:

  12. Trop bon, j’adoooore!
    Nos voisins du dessous sont adorables, et me disent toujours: non, mais on les entend à peine (ils sont pas sourds, pourtant). La première année, ma fille aînée avait 2 ans et le pas très très lourd et il l’appelait en rigolant “la mammouth”: un jour, il a glissé dans notre boîte aux lettres une carte postale avec un mammouth dessus avec une dédicace ” pour le gentil mammouth qui habite au dessus”. Trop chou. Donc, on a de la chance. (Par contre, mon voisin du dessus fait des vocalises jusqu’à 22h30 et ça c’est abusé). Bon, c’est vrai aussi qu’à 21h max, il n’y a plus un bruit….

  13. bonjour
    ma fille vient d’emmenager dans un petit appartement depuis 1 semaine , donc elle range , installe ses meubles et hier soir un voisin est venu accompagné de son épouse lui signifier qu’ils allaient faire une pétition a cause du bruit ( elle prend son travail à 9h30 et termine à 19h30 du mardi au samedi soir . Elle a mis un mot d’excuse dans l’ascenseur qui à été arraché ce matin alors dites moi à qui doit elle s’adresser car elle ne veut pas passer son aspirateur en rentrant ni même faire une lessive de crainte de se faire encore engueuler..

    1. Bonsoir Martine. Je n’ai pas vraiment de solution, ce n’est d’ailleurs pas le but de mon blog bien de mon billet. D’un point de vue personnel, ils sont pas très sympa de commencer direct avec la pétition. Après y’a des cons partout. Après si le bruit continue tard…
      Moi j’irai voir mes voisins directs (dessous, à côté) pour leur demander si ça fait du bruit et à quel moment ça les dérange moins.

  14. Je ne suis pas d’accord… J’ai moi aussi des enfants,et je leur explique qu’on habite dans un immeuble, qu’il y a donc des voisins qui sont susceptibles d’êtres dérangés par le bruit, et donc il est INTERDIT de courir et de sauter à l’intérieur. On court et on saute dans la cour de récréation, à la crèche ou au parc. Il également interdit de jouer au ballon ou la balle sauteuse.
    Oui il faut répéter, non ce n’est jamais acquis, oui c’est fatiguant de répéter la même chose pendant des années…

    On peut mettre un tapis dans la chambre des enfants pour amortir le bruit, leur faire porter des chaussons (à semelle souple et pas en plastique)… Quant à la marelle… No comment. Quand j’étais petite, je jouais à la marelle à l’école et pas dans ma chambre. C’est là clairement un manque de considération pour ses voisins. Oui il faut que les enfants vivent et on ne pas toujours empêcher une petite cavalcade dans le couloir, mais on peut aussi les éduquer et leur apprendre à vivre en communauté.

    Les jouets, ce sont les parents qui les choisissent. Ici, on a offert à mon fils un jeu de quillons (vous savez, il faut monter une tour, puis lancer une balle pour démolir la dite tour… Jeu en bois, sur du parquet). Eh bien il n’est jamais sorti de son emballage.

    1. Bonjour :)
      Alors je vous rassure : en plus de leur expliquer la vie en communauté, toute la famille a souscrit à l’option 2nd degrés (les lecteurs habituels aussi normalement mais c’est sûr qu’arriver sur ce billet sans connaître le reste… On peut se poser des questions).
      À l’époque nous vivions avec le bébé qui habitait 2 étages au dessus, et nous entendions le bip du micro ondes du dessous. C’est dire si une simple conversation un peu animée d’enfants pouvait être une gêne pour n’importe qui dans tout l’immeuble.
      Mais non, j’ai pas eu le coeur de leur interdire de parler et de jouer.
      Et je ne pense pas que permettre à des enfants de jouer en journée pendant que les voisins bossent soit un réel manque de considération pour ces derniers. Une machine à laver à 22h oui. Une soirée qui finit tard avec de la musique aussi. Un bébé qu’on laisse hurler à 3h du matin aussi. Des enfants qui se poursuivent dans le couloir à 11h en semaine… non :)
      Bon dimanche !

Laisser un commentaire