Rétro : retour en 2005!

[Contexte : ma vie se résume à aller bosser et prendre les transports en commun. Mon premier vrai job. A l'époque mon blog ressemble un peu à "QuoimaLigne" d'aujourd'hui: les transports sont une source d'inspiration sans limite.]
 
 
 
Arachno-story – ou comment juju sauva le monde
 
Et oui, vous pouvez rire mais aujourd'hui j'ai sauvé vos ptis culs d'une invasion d'araignées tueuse et mangeuse d'hommes et de femmes (ca serait bien que ce soit que les hommes qui soient mangés hé hé hé…).
 
Récapépétons le déroulement des évènements :
 
6H20  le réveil sonne. je me sens déjà d'humeur massacrante…je me lève à contrecoeur de ce lit tout chaud pour aller pieds nus sur le carrelage froid de ma salle de bain.
 
6H43  je suis habillée, les cernes sont (presques) cachés grace à mon super truc de nénette que j'ai acheté samedi (la vendeuse m'a dit que c'est le top de la creme hydratante teintée après avoir essayé de me vendre du fond de teint de toutes les couleurs…), j'enfile ma veste de survet pour sortir toutoune. je me sens forte et prete à affronter le froid (on y va en douceur)!
 
6H58 je rentre. toutoune a fait tout ce dont elle avait besoin.et moi je prend mon pti dej. un solide petit dej
plein de sucres lents, de sucres rapides, de sucres tou court…besoin de forces aujourd'hui!!!
 
7H05 une clope (pour ne pas céder à la pression...)
 
7H24 je monte dans le train, je joue du coude et de mon charme (légendaire) pour avoir une place assise. Bein oui quoi j'ai mis des chaussures de filles aujourd'hui, j'ai mal aux pieds!!!!
 
7H30 (ou par la) la nénette à côté de moi pousse un hurlement qui me réveille. d'abord je me dis "ouhhhhh la conne, elle me cherche????". et là, je la voie, tétanisée, me montrant du doigt une araignéee géante grosse comme…commme…une piece de 1 euro, avec des longues pattes….bâââââh!
 
n'écoutant que mon courage, j'enfilais – en tournant sur moi même bein entendu – ma tenue de xéna la guerriere vénère, et j'apliquai un pti coup de pied sur la tête de l'araignée, laquelle fut direct KO (elle devait etre deja affaiblie, bein oui, faut prendre un pti dej quoi!)

en remettant mon chemisier et mon pantalon pour retourner à la vraie vie, je me demandai quand même d'où elle sortait et j'imaginai son âme monter au paradis des araignées…
 
 
n'empêche comme elle a craqué sous mon pied!!!!

8 commentaires

  1. Avant je ne lisais pas ton blog…maintenant je sais pourquoi!!! Nan vilaine que je suis!!! En tout cas ta vie est plus passionnante à Paris avec trois loulous maintenant non???

    1. je ne dirais pas plus passionnante non. elle est surement moins remplie que si on était resté en alsace. Moins d’amis, moins de sortie, moins de famille…

Laisser un commentaire