Juju est en colère. oui.

Pourtant il m'en faut beaucoup. Mais là j'ai limite les doigts qui tremblent en tapant tellement je suis hors de moi.

 

Depuis quelques mois, j'ai déserté les billets qui parlaient d'allaitement chez les copines ou chez les pas copines. Parce que selon moi c'est un débat qui n'existe pas, et après y avoir longtemps réfléchit, après avoir tenté d'expliquer mes choix à des gens qui ne me connaissaient pas et que je ne connaissais pas plus, je me suis demandé à quoi ça pouvait bien servir de se faire mettre sur la gueule par des gens qui en fin de compte, dans la vraie vie, auraient fermé leurs bouches, le pseudo ne cachant pas leur visage et ne les protégeant pas.

 

(notez que cette phrase marche dans les deux sens. Si j'allaite. Ou si j'allaite pas. Ca veut bien dire ce que ça veut dire).

 

Une fois pour toutes, je vais quand même déraper quelques lignes sur ma position. OUI, allaiter est sans doute ce qu'il y a de mieux pour un bébé. NON c'est pas facile, au contraire. OUI pour certaines ça roule dès le premier jour, mais pour d'autres NON c'est loin d'être inné, naturel, le plus beau moment de leur vie. OUI un bébé peut être en bonne santé sans avoir été allaité. NON l'allaitement n'est pas le seul choix qu'on puisse faire en ayant toute sa tête. NON le biberon ne rend pas les enfants malades ou psychopathes. Et NON l'allaitement ne fait pas des gosses collants qui ne savent pas se débrouiller.

 

On y est. Pour moi tu fais ta vie et ton choix ne me regarde en aucun cas. D'ailleurs viens critiquer le mien qu'on se marre 5 minutes.

 

J'avoue quand même que lorsqu'une future maman me dit "je ne sais pas si je vais allaiter" ET ME DEMANDE MON AVIS (la nuance, vous saisissez?), je lui réponds qu'essayer n'est pas s'engager. Tu tentes, si t'aimes pas / que ça te saoule / que t'as envie d'arrêter / que t'as mal, bé voici un biberon qui va t'aider, tu vas voir c'est génial. Si par contre tout roule, que ce moment de tétée te plait, que tu aimes et que tu as envie de continuer, je dis bravo, et je te balance même des liens et bons plans si tu as quelques petits soucis.

 

Maintenant je vais vous raconter une histoire. Celle d'une de mes amies dans la vie. Maman de 2 enfants. Un allaitement quasi-idyllique pour le premier (avec les petits traces du début ect, on se comprend). Le 2ème a 3 mois maintenant. Depuis qu'il est né, mon amie a un problème, du genre qu'on n'imagine pas. Trop de lait/ trop de pression, il n'empêche que bébé reçoit trop dans sa bouche, il s'énerve, s'étouffe, avale de l'air qui font que les tétées sont très nombreuses, les vomitos pareil, les coliques je ne t'en parle pas. 3 mois que mon amie me (nous, mais c'est pas le sujet) parle de ces soucis. De son bébé de 2 mois qui tête 12 fois par jour, qui a faim, mais qui vomit après la tétée. De sa puéricultrice qui lui dit que son fils grandit/grossit bien mais que quand même il mange trop, alors que celle ci lui avait été d'un grand secours pour son 1er allaitement.

 

Bref il y a 2 ou 3 semaines, mon amie est fatiguée. Elle a besoin de temps pour elle, et pour son grand, qui à 2 ans et demi a bien besoin de sa maman. Elle introduit le biberon. Bébé s'énerve moins, après avoir trouvé le bon lait vomit moins et a nettement moins de coliques car moins d'air dans le ventre. Elle sent que c'est la bonne solution, et je suis épatée qu'elle ait tenu son allaitement si longtemps. Mon amie est une warrior, Je l'admire.

 

Et voila qu'aujourd'hui, on se pose des questions sur le nombre de biberons qu'on peut bien donner à un bébé de 3 mois par jour, toujours cette histoire de puéricultrice qui trouve que 5 biberons la journée et 2 tétées au sein la nuit, c'est quand même un peu trop non?

 

ALors je dégaine google, et je file sur le site de mon ancien fournisseur officiel : Nidal, du moins Nestlé.

 

Ces méchant industriels vont bien savoir me dire combien ils préconisent de prises par jour, ainsi que les doses, pour voir si mon amie est en train de gaver son fils pour le foie gras de Noël non?

 

Et bien NON. Aucune info. Non, parce que Nestlé suit les recommandations de l'OMS et qu'avant 6 mois c'est le lait maternel qui est le meilleur pour la santé. On me dit meme, quand je regarde biberon>3 mois "bébé est trop petit" il faut continuer d'allaiter, le tout avec pleins d'articles sur le lait maternel, les soins au sein, l'alimentation de la femme qui allaite. Tu me crois pas? clique là.

 

Nestlé suit les recommandations de l’OMS et, dans ce cadre, s’interdit toute communication sur les laits pour nourrissons, de la naissance jusqu’aux six mois de votre bébé. Ainsi, certains contenus ne vous seront pas accessibles si l’âge de bébé est inférieur à six mois.

 

OK. Allons voir chez Gallia alors, faisons jouer la concurrence.

 

Pareil. Rien sur le biberon, même pas les doses. Rien. Une petite phrase dans un pauvre article (bidon si vous voulez mon avis) qui dit qu'au sein ou au biberon, le repas doit être un moment privilégié avec bébé. Regarde là.

 

Alors maintenant plus de pitié. L'un des principaux argumentsd e la maman qui allaite et qui te dit que ton bébé, si tu l'allaites pas, c'est comme lui couper les jambes ou lui arracher un poumon, ou encore lui souffler dessus alors qu'on vient de te diagnostiquer la tuberculose, c'est de dire que les mamans d'aujourd'hui n'ont pas assez d'informations sur l'allaitement. Pauvrettes que nous sommes.

 

En tous cas, force est de constater que sur le net, c'est bien le contraire. Je m'en suis rendue compte aujourd'hui. L'information ne va bien que dans un sens, mais dans dans celui décrié partout. Et ça, c'est honteux. Les recommandations de l'OMS ne sont que des recommandations (qui changent souvent en plus… mais bon), et ne sont pas des lois. Alors oui, moi la première je dis que le lait maternel est le meilleur pour bébé, mais qu'à un moment quand on autorise/ dépénalise (et c'est bien le mot il faut croire) l'utilisation de lait en poudre pour pallier à toutes sortes de problèmes ou d'envie, il faut bien assumer quelque part non? Même chez Nestlé, on me dit aujourd'hui qu'à 3 mois, bébé est trop petit pour avoir un biberon, ça veut dire quoi?

 

Là, ça me choque. Là je suis en colère. En colère contre ce lobbying de femmes qui voudraient me dicter ma conduite. En colère contre l'OMS qui n'a qu'à interdire ces boites de poudres si déjà on ne peut même pas trouver d'infos dessus sur les sites des fabricants à force de recommandations.

 

(je vais me faire un stock de boites de lait pour les revendre sous le manteau moi)

110 commentaires

  1. Je comprends parfaitement ta colère. Il y a 11 ans et demi, mon fils a été sevré à la même période, donc je conseillerai à ton amie de suivre son instinct et de NE PAS écouter les puéricultrices. Je notais sur un cahier et je m’adaptais à ses besoins.

    Pour le reste, ben tu sais quoi, je suis tellement fatiguée que des histoires de bouffe se transforme en guerres que je ne parle plus d’allaitement, je me contente de le faire :)

    1. C’est bien ce qu’elle tente de faire. On essaie de la guider selon nos propres expériences ect. Le but étant que bébé et maman soient bien :)

      Quant au reste, tu as bien raison! se battre pour faire quelque chose qui ne regarde que soi… C’est bien assez difficile d’être maman, et d’allaiter j’ajouterais, que tu as bien assez à faire seule sans en plus devoir “rendre des comptes” !

      1. Bonjour,
        Je suis aussi de votre avis et comprend tout à fait cette colère!
        J’ai eu la “chance” (dans mon malheur) d’être suivie en HAD par une puéricultrice qui était un ange. Mon bébé étant né hypotrophe elle m’a orienté et aidé et avait un leitmotiv “écoutez votre bébé et ses besoins, il vous aidera”. Je notais tous les repas sur un cahier (HAD oblige)
        A lépoque j’étais fatigué, et bébé mangeais difficilementc ar il était trop petit, donc l’allaitement était devenue presqu’une corvée. Quand je me suis posé LA question ma mère a failli s’évanouir “il est hors de queston d’arrêter l’allaitement avant les 3 mois du bébé”
        Mmm…
        J’ai discuté avec la puéricultrice qui m’a dit de réfléchir, que j’avais essayé et que si je ne me sentais pas bien le bébé non plus ne se sentirai pas bien.
        Finalment le petit a repirs du poil de la bête et je n’ai aps arrêté tout de suite.
        C’est un sujet délicat, c’est presque comme les débats sur la réligion. Et pourtant c’est quelque chose chose de personnel, un choix qui en regarde que soi et son bébé.

  2. Suivre son instinct et s’adapter aux évènements….Moi j’ai voulu allaiter mes jumeaux mais je n’ai pas réussi, j’ai été malheureuse pendant assez longtemps car c’était un “échec”. Mais heureusement qu’il y avait du lait en poudre dis donc sinon j’aurai été en galère. Moi j’évite de lire trop souvent les sujets qui parlent d’allaitement car les femmes se déclarent une gué-guère qui ne me plaît guère (wahou ce jeu de mots). Chacune fait de son mieux pour ses enfants, c’est bien là l’essentiel !

    1. je ne sais que trop ce que c’est que d’allaiter des jumeaux. J’ai tenté aussi :) je n’ai pas vécu ça comme un échec parce que j’ai pris la décision de moi meme, j’ai pas attendu que la situation s’aggrave/d’etre trop fatiguée/ de voir que mes enfants avaient faim.

      Tu vas voir que bientôt, le lait en poudre il faudra se cacher pour en acheter, les magasins vont se plier aux lois bienveillantes de l’OMS eux aussi et on devra aller dans une cave pas éclairée pour acheter du nidal…

  3. c’est fou j’suis pas capable de me rappeler combien il buvait de bib a 3mois j’ai commencer a mettre un bib a 3mois et fin de l’allaitement a 4mois. je tenais plus)

    bien hypocrite les marques de lait qui sont les 1ere a se battre pour avoir le marché du lait à la mater… bah oui le lait que bébé prend a la mater on le continu a la maison il pourrai avoir mal au bidon sinon…

    -_-

  4. personnellement j’ai vraiment voulu allaiter mais pour plusieurs raisons ça n’a malheureusement pas fonctionné, ma fille a eu du lait en poudre uniquement des ses 3 semaines, mais je n’ose pas en parler sur le blog tellement certaines sont virulentes, font culpabiliser etc…je nai pas envie qu’on me fasse penser que je suis une mauvaise mere parce que ma fille a eu de la poudre…

  5. Ce que je viens de lire sur les grandes marques qui ne communiquent pas sur les quantités de lait avant 6 mois me surprend et me choque aussi !
    Je n’allaite pas ma fille, je prends donc du lait premier age et heureusement, sur la boite, il y a des indications sur les quantités de biberons à donner par jour( à adapter en fonction de l’enfant bien sur). Mais vu comme c’est parti, bientôt, on ne trouvera plus de lait premier age en rayon !!
    Je trouve intolérant de juger une mère sur la façon dont elle nourrit son enfant (allaitement ou pas).
    Je te rejoins à 100% sur ce que tu dis dans ton article.

  6. Bonjour,

    Je suis papa d’une petite fille de 20 mois. Elle se porte très bien et a été allaitée 15mois.
    Je suis entièrement d’accord avec vous trois et je comprends Parfaitement la colère de Juju.
    La phrase que je retiendrai d

  7. eh bien c’est clair et je suis tout à fait d’ accord
    perso je n’ai pas allaité, pas d’excuses à trouver, je n’en ai eu aucune envie c’est tout…
    c’est un truc très personnel que je ne me permettrais pas de juger
    les biberons sont trop loins maintenant mais dis voir ça me sidère ce que je viens de lire sur Nestlé et compagnie !!

  8. euh…petit beug…
    je reprends…donc c’est “Le but étant que bébé et maman soient bien”
    Chacun ou plutôt chacune fait comme elle le sent.
    Pourquoi, autant les groupes Agro-alim que les mamans “pseudo-expertes” se sentent-ils le besoin d’imposer les choses zut!
    D’autre part, c’est très bien que des forums/blogs existent, ça peut aider à surmonter une difficulté (engorgement ou autre dans le cas de l’allaitement) mais ne condamnons pas les maman qui par choix ou obligation(s) donnent le bib. (encore d’accord avec vous…)
    De mon point de vu de papa, je suis content que ma femme ait allaité, mais au bout de trois jours, de grosses difficultés nous ont obligées à envisager le bib et à aucun moment l’idée ne m’a traversée l’esprit qu’on serait de moins bons parents si on arrêtait de lui donner le sein.
    Je dis “on” parce que je me sens très concerné et je m’implique :wink: enfin j’essaie
    Bien à vous les filles.

    Ps: très bon article et très belle plume Juju!

  9. Je ne comprendrais jamais ce débat. Tu diras à ton amie que tant qu’il n’est pas trop gros, trop petit, trop malade, il peut bien boire autant de biberon qu’il veut son petit. A l’époque où nous étions môme, on se posait beaucoup moins de questions et devine quoi ? Nous sommes normaux et en bonne santé…

    1. non mais je parle meme pas du débat en fait. C’est juste sidérant que Nestlé s’interdise de communiquer sur un produit qu’il vend non???

      1. Oui mais en même temps, l’industrie alimentaire raconte bien ce qu’il veut sur les fameux apports journaliers et tout ce qui s’en suit donc pas sûr que leurs infos soient vraiment à suivre à la lettre…

        1. l’industrie alimentaire est quand meme contrôlée et dans ce cas bosse avec des nutritionnistes. Ils vont aps te raconter n’importe quoi non plus. Tu ne peux meme pas trouver la composition de leur produit 1er âge sur leur site….

          1. En fait, j’ai lu un bouquin sur l’industrie alimentaire et il est prouvé que les labos d’analyse mentent sur les apports journaliers en échange de royalties. Ils s’en mettent plein les poches et leurs résultats poussent les gens à la consommation, donc remplissent les caisses des industriels.
            En dehors de ça, je trouve effectivement très grave que Nestlé commercialise un produit d’un côté et insinue que ce produit est mauvais en faisant une rétention d’infos.

  10. Merci.
    Fatiguée de voir qu’on ne peut plus faire de choix sans se faire pulvériser.
    Sauvée aux quatre mois de mon nain RGO par le Gallia AR, je ne peux qu’abonder dans ton sens.
    Ce n’est pas, comme le prônent certaines, la désinformation qui nous fait choisir le biberon plutôt que l’allaitement. Ce sont nos vies, nos soucis, nos emmerdes, nos envies, nos vécus et le moment.

    Comment peut-on encore être “extrêmiste” de l’allaitement en 2011? Je me le demande.

  11. pour les fabricants de lait, je comprends ton incompréhension mais justement ils ne peuvent pas le mettre sur le net… mais ouf c’est quand même sur la boîte, donc pas de souci elle peut le contrôler !
    Et sinon la quantité quotidienne est définie par la règle d’appert, toute sage-femme ou puer s’y réfère normalement !
    http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/pediatrie/alimentation-du-nourrisson-conseils-pratiques

    1. et pourquoi ne le peuvent ils pas? les recommandations de l’OMS ne sont pas des lois qui donnent lieu à sanctions quand elles ne sont pas suivies? ou alors ça veut dire qu’on est nombreuses à devoir être poursuivies! Le produit est autorisé! vendu légalement!

      Il y a manque d’information! c’est juste pas tolérable!

      1. Tu n’as pas à être désolée, et pour le fait qu’ils ne donnent pas d’infos sur le lait 1er âge, ça doit venir du fait qu’ils ne peuvent pas faire de pub pour ce lait là (me semble-t-il), dans le but de favoriser l’allaitement (…)
        Pareil pour le Picot, j’apprécie fortement qu’il soit moins cher et sans huile de palme en plus, ‘fin pour le 1er âge et le lait de croissance, parce que dans le 2ème âge il y en a :/

  12. La tétine trop petite pour un bébé de 3 mois c’est de la connerie … ma fille prennait une tétine 2ième age à 3 mois à cause de son palais … trop creux (à cause de son syndrôme de turner) … ah ba ouais ya des cas à part c’est comme partout ; la preuve dans ce billet. Pas futée la puéricultrice ; elle ne vaut pas celles de “feû” St Vincent de Paul, le berceau de la puériculture (déménagé à présent au Kremlin Bicêtre)

  13. Bonjour,
    Ne souhaitant pas allaiter mon fils pour des raisons pratiques et des convictions personnelles, on m’a souvent regardé/traité comme une extra-terrestre… alors qu’il y a un certain temps, les allaitantes étaient traitées de hippies… Bref, là n’est pas la question…
    J’achetais mon lait en pharmacie où il était (à bas les idées reçues), moins cher que dans le commerce… Et leur site, LUI, donne des indications. servez vous !

    http://www.picot.fr/conseil-alimentation-bebe/allaitement/allaitement-biberon.htm

  14. J’ai allaité les deux miens. 9 mois pour la grande, et 16 pour le minikeum.
    A 35 ans, j’ai un paquet de copines enceintes qui me demandent “conseil” sur le choix qu’elles doivent faire. A toutes, j’ai répondu la même chose : “fais comme tu le sens, marche à l’instinct, écoute ton bébé, et surtout écoute toi”
    Y’a rien de pire qu’une maman qui se force à allaiter sous la pression et les diktats de la société bio, naturelle et compagnie… C’est l’échec assuré, c’est un choix personnel.
    Et je suis toute aussi choquée que toi de voir que les grandes marques de lait communiquent dans ce sens là.
    Aberrant !!

  15. Mouarf, trafic de lait en poudre…
    :roll:

    On nous donne l’impression du choix, mais en même temps il y a une option qu’on n’a visiblement pas vraiment le droit de choisir.
    J’ai allaité, j’ai galéré un (gros) moment, j’ai aimé un (bon) moment et puis j’ai eu envie d’une bière et j’ai arrêté…
    :wink:

        1. Ouais je sais, c’est très très très mal…… Mais ça me fait du bien, et je suis pas sûre que ça fasse beaucoup de mal à pépette…. C’est pas parce qu’on allaite qu’on arrête de vivre (dans la mesure du raisonnable, bieeeeeeeeeeeeen sûr!) :wink:

  16. Je n’y avais même jamais pensé. C’est vrai qu’on distribue des brochures sur l’allaitement mais que je n’en ai jamais vu sur le biberon… Comme tu dis, c’est un choix personnel qui ne regarde que les parents et j’ajouterai : bienveillance entre mères, ça ne fera pas de mal. Plein de bises.

  17. C’est une blague ? Ou alors j’ai rien compris à ton billet…

    Mais mais… mes gosses seraient morts de faim s’il n’y avait pas eu Mon Gallia Mon sauveur *_* et ça dès les premières semaines hein ! Pour les deux, j’ai tenté l’allaitement, j’ai joué le cobaye avec tous les trucs de grand mère, fenouil, bière (ça me gênait pas ça ^^), gants chauds, boire 3l de flotte et autres conneries lues ou indiquées par des “professionnels”. J’ai même tenté le galactogyl, que nenni, mes nichons étaient aussi vide que ma chopine un lundi matin. Quand ça veut pas, ça veut pas quoi !

    Alors ? On fait quoi dans ce cas là si on supprime le lait maternisé ? C’est n’importe quoi ! Malgré le gavage au Gallia mes enfants sont tout à fait normaux et aussi chiants que les autres !

    Et comment ça se fait que l’on ne trouve pas les infos sur les boites de lait en poudre avant 6 mois ??? j’ai une vieille boite de gallia dans ma cuisine et les doses sont marquées à partir de 2-4 semaines… ça fait 3 ans que j’en achète plus OK j’ai pas regardé depuis au rayon des laits maternisés…

    Pour celles qui veulent, je deal les infos sur les quantités de poudre adéquates de 2 semaines jusqu’à 6 mois !

    Et puis, je me rappelle de mon fils qui prenait plus de la dose “nécessaire”, j’en ai pas fait un obèse ! C’est pas un ou deux bibi de plus qui vont les rendre malades. Lors des suivis médicaux chez la pédiatre, je disais la vérité toute la vérité je l’jure, sur les quantités ingurgitées par l’ogre et elle n’a jamais tiqué.

    ‘fin bref, ça c’est bien de chez nous, de changer d’avis tous les 4 matins…

    Tiens HS : comme faire dormir les enfants sur le dos sans oreiller. J’avais entendu ya pas très longtemps qu’on le préconisait de moins en moins, notamment à cause de toutes les têtes plates que ça engendrait du coup :mrgreen: et avec suivis chez l’ ostéopathe s’il vous plait pour tenter de tout remettre bien rond :roll:

  18. L’allaitement… voilà bien l’un des sujets tabou de la blogosphère !!!
    C’est un sujet duquel j’ai toujours tenté de m’écarter histoire de ne pas voir mon blog bombardé de critiques.
    J’ai allaité jusqu’aux 2 mois de ma fille. je me suis accrochée tant que j’ai pu. Mais trop de lait, des seins comme des pastèques qui me faisaient énormément mal jours et nuits ! Je ne dormais plus, je pleurais de douleur, je devenais dépressive… il fallait arrêter le massacre.
    Pourtant, je voulais allaiter jusqu’à 6 mois au moins…
    Et puis quand je suis passée au biberon, je me suis trouvée confrontée à tout ce que tu décris : les recommandations de l’OMS qui font que plus personne ne veut dire combien de bib, de quantité, doit prendre un bébé de moins de 6 mois…
    Bref, il y a de quoi être en colère… je comprends trop bien ce que tu écris ici…

    PS : t’as vu j’ai pris le temps de te laisser un comm’ !

  19. Je crois qu’il n’y a pas de règle, pour l’allaitement ou pour les bibs… C’est à volonté!! on n’a pas les seins gradués, on ne sait pas ce qu’ils boivent en quantité pendant l’allaitement, dans l’idéal, il faudrait appliquer les mêmes règles pour les bibs! Non, les enfants nourris à volonté ne deviennent pas obèses (ouhh, le vilain mot qui fait peur aujourd’hui), ils deviennent juste gras comme des petits loukoums jusqu’à 5-6 mois, et puis se régulent tout seuls ensuite, stagnent sur la courbe de poids et se laissent rattraper par les autres qui mangent à l’heure (source: “bébé dis-moi qui tu es” de Philippe Grandsenne).
    Donc de la même façon qu’on donne le sein comme on le sent, on donne le bib comme on le sent, sans oublier que même nous, on a plus ou moins faim selon les jours, les semaines!
    Et surtout on choisit de les nourrir comme on le sent! :wink:

  20. Nestlé ne communique pas en ce qui concerne les bébés de moins de 3 mois tout simplement parce que c’est interdit par la loi en France : http://www.lllfrance.org/Promotion-et-protection-de-l-allaitement/Promotion-et-protection-de-l-allaitement-les-mesures-prises-en-France.html

    Comme cela a déjà été dit, les mentions indiquant le nombre et le volume de biberons quotidiens en fonction de l’âge du bébé sont inscrites sur les boîtes de préparation artificielle. La plupart en tous cas.

    1. même si elle est mince, la frontière entre information et publicité existe. Et ce produit est en vente, les informations devraient donc être disponibles.

      Aujourd’hui tu as donc plus d’information sur l’allaitement que sur le biberon. Toutes les mamans qui comme moi un jour ont galéré au moment du changement de nombre/quantité de biberons n’ont donc pas le droit à de l’info parce que qu’elles font ne branche pas l’OMS.

      Quant aux infos sur les boites, elles ne sont justement pas légion il faut croire. un peu plus d’information là dessus serait bienvenu. A quand un “comment gérer un pic de croissance au biberon” à côté du “comment gérer un pic de croissance au sein”??

  21. Moi personnellement j’ai donner de la poudre de la naissance jusqu’a maintenant par manques de lait et je ne voudrais pas voir une personne ”bien intentionnée” me dire quoi faire et comment le faire je lui repondrais que c’etait mon choix et je m’assume entierement sinon j’aurais eu un bébé affamée sur les bras ! À chacun sa decision tant que bébé et maman se portent bien ! J’ai appris a connaitre ma fille et ses besoins pas besoin qu’on me dicte comment la nourrir !!

  22. Oui, en fait, on ne donne pas de mesures sur les sites des marques, parce qu’en fait le mieux est de donner le biberon à la demande, comme l’allaitement. Les mesures notées sur les boites sont des moyennes, comme les courbes de croissance, ce qui veut dire que 50% des bébés vont boire plus et 50% moins !
    Le mieux pour ton amie est alors de proposer un biberon contenant une quantité moyenne, et d’ajuster en fonction de SON enfant. Tous les enfants ne boivent pas la même quantité et un même enfant n’a pas besoin de la même quantité chaque jour à chaque moment de la journée. Surtout un enfant qui était au préalable allaiter et donc habituer à doser sa quantité de nourriture. En notant les variations sur une semaine, elle pourra se faire une idée de ce dont son enfant a besoin.
    Donner une mesure obligatoire à suivre est un facteur de stress pour les mamans, quand bébé ne finit pas, ou réclame plus.
    Et c’est une directive européenne qui impose aux marques d’inciter à l’allaitement, pas l’OMS…

  23. J’avoue ne pas comprendre, et comme je comprends ta colère, il y a tellement d’hypocrisie dans tout ça. Mais diantre quel mal y-a-t-il à nourrir son enfant?!?!
    L’allaitement maternel naturel, le meilleur pour bébé versus l’industrie agro alimentaire diabolique ? C’est une guerre qui m’énerve au plus haut point..

  24. Enfin je ne me sens pas seule dans ma colère sur les infos que l’on nous donne sur l’allaitement et ton article me conforte énormément. Perso, j’ai allaité mes 2 enfants mais pas jusqu’à 6 mois comme le conseil OMS!!! Bref, le choix du sein ou du biberon est un choix tellement perso et intime que je ne comprends même pas pourquoi les fabricants de lait refusent de donner des infos sur les laits 1er âge. Ca me choque!!! On nous envoie pleins d’articles en pleine face sur l’allaitement et c’est un sujet tellement tabou, bizarre! On culpabilise les mères qui veulent donner le biberons mais en même temps on n’aide pas celles qui souhaitent allaiter (sauf LLL chez qui j’ai trouvé de bons conseils) On nous dit il faut allaiter mais rien n’est mis en place pour le faire à commencer par le congé maternité qui devrait aller au minimum jusqu’au 6 mois de l’enfant si on suit les recommandations de l’oms. En suède je crois que le congé est de presque 1 an et le pourcentage d’allaitement est de 95%,!!
    Bref je me m’éloigne du sujet, je suis soulagée de voir que je ne suis pas seule à penser ça!!
    Merci et la meilleure façon de nourrir son bébé est de le faire avec amour!!!!

    1. en lisant ton commentaire, je me rends compte d’une chose : on nous laisse le choix. Mais c’est de la rhétorique finalement…. parce que quand tu n’allaites pas, qui t’aide?

      1. C’est vrai, tu as raison, pas grand monde car quand on nous pose LA question :Vous allaitez ou pas? (la “tendance” étant à l’allaitement)lorsque la réponse est non le commentaire est: “ah bahh ça va alors!!” Depuis la “libération” de la femme dans les années 70-80 le biberon est devenu une évidence, comme si tout le monde était au courant de comment ça marche, alors que les industriels proposent des tonnes de produits différents et les parents ne savent plus où donner de la tête :roll: !

  25. bonjour :wink:
    un petits mots pour te dire que c’est vrais que l’alimentation de nos tout petits et devenu un debat grr sa m’ennerve aussi :twisted: 3 alaitement tres differants le premier au top :wink: le deuxieme un masacre :( puis le troisieme mitiger :-| et oui lol on fait pas comme on veut :oops:
    pour la nouriture je fait a la demande car perso les donnes deriere la boite n’a pas conviencus mes petits ventres puis au bout de quelque jours tout se met en place
    le mieux c’est de pas se prendre la tete et que tout le monde se porte bien courage a ta copine :wink:

  26. Le problème, c’est que ce n’est pas aux fabricants de lait d’affirmer, ni même de suggérer qu’un bébé “doit normalement” boire tant de millilitres par jour. C’est bien à cause d’eux que dès les années 50 on a commencé à peser les bébés allaités pour voir s’ils avaient ingurgité la dose réglementaire, et ensuite compléter au bibi, et faire ainsi cafouiller irrémédiablement l’allaitement . Moi je trouve ça bien, qu’on leur cloue le bec, même si au final ça paraît carrément hypocrite.

    1. Ca ne parait pas hypocrite, ça l’est. Ne pas en parler, c’est dire que ça n’existe pas. que ça ne doit pas exister?

      Alors quoi on se cache pour donner un bib maintenant?

      Et puis les soignants, ceux qui aiment tellement peser nos bébés de 3 mois en disant qu’ils sont trop gros (dans le cas de ma copine, elle devait réduire les tétées au sein avant de passer au bib quand meme, c’est grave) et qui sont tellement pro allaitement, pourquoi ils continuent alors de faire comme s’il n’y avait qu’une courbe, qu’on allaite ou pas d’ailleurs?

      rien n’est logique. Et encore moins de couper court à toute info sous prétexte que les femmes n’allaitent pas assez aujourd’hui (comme si ça pouvait changer quelque chose d’ailleurs)

  27. Future maman biberonnante (mais surtout pro-choix, chacun fait comme il l’entend, dans tous les cas l’important c’est que bébé ait une nourriture adaptée et soit aimé), il m’est arrivé exactement la même chose : à la recherche d’infos sur un lait bio pour voir s’il contenait ou non de l’huile de palme (Physiolac pour ne pas le nommer), je suis tombée sur la même annonce, sur leur site. J’ai aussitôt envoyé un mail… un rien enragé. La réponse de la marque a été de se réfugier derrière cette législation qui interdit la pub pour les laits 1er âge. Sauf qu’il y a une GROSSE différence entre publicité et informations nécessaires (au hasard, la composition d’un lait ou les doses recommandées) En attendant, j’ai choisi une autre marque et j’ai vraiment la rage qu’on me prenne pour une nouille décérébrée incapable de faire mes propres choix…

    1. Non, mais tu peux donner le biberon. mais va falloir te cacher hein…

      C’est typiquement ce que je disais tout à l’heure sur un autre commentaire. On te laisse le choix pour la forme. A partir du moment où tu décides de pas allaiter/ de pas continuer, bein démerdes toi.

      La composition quoi, mais genre L’INFO par excellence… J’hallucine!

  28. Juste pour info, si ça peut aider ton amie, mon premier, pour qui j’ai arrêté l’allaitement à 3 mois, a commencé (à la même période donc) par 5 bib’ de 180 à 210 ml de lait artificiel. Quant à ma première fille, à 3 mois toujours, elle prenait 5 biberons de 210 ml. Sure à 200% puisque j’ai le carnet de santé de mes enfants sous les yeux et que c’est leur pédiatre (spécialisé allergologie) qui m’a noté les “doses” recommandées à cet âge.
    Après, les histoires d’allaitement/ biberons, j’ai l’impression que c’est un peu devenu une guerre de religion… Chacun a la meilleure façon de faire, tolérance zéro pour les autres, et chacun prêche à sa manière… Entre les extrémistes des nénés et les extrémistes du biberons, je suis devenue athée! Mon premier allaitement a foiré à cause de conseils stupides de certaines chapelles, le deuxième parce qu’on a refilé des complément de bib à ma fille dés le premier jour dans mon dos (elle était en néonat pour infection bactérienne et je l’ai su à 3 semaines par mon pédiatre qui s’inquiétait qu’elle perde du poids et qui a consulté son dossier), mon 3° ma fille est née grande préma et a du prendre un lait artificiel bien particulier pour soigner sa choléstase, et, du coup, pour mon 4°, suis rentrée tout de suite à la maison, j’ai fait comme bon me semblait et à, ça fait 6 mois qu’il est allaité! Tout ça pour dire, que chacun fait comme il e sent et qu’il vaut mieux un bib’ donné avec amour qu’un sein donné avec appréhension!
    Sur ce, j’espère avoir aidé un ‘tit peu ;)

    1. Dans l’absolu, l’info on l’a, à travers nos différents témoignages. Ce qui m’a choqué, et le pourquoi du billet, c’est cette absence d’info.

      1. Oui oui, j’ai bien compris :wink:
        Là, on parle bien de l’hypocrisie qui règne au pays de la consommation et, par la même, de la pression sociale exerçée (que ce soit par les organismes de santé ou les autres parents) sur les soins donnés à son bébé.
        Mais bon, je dois avouer que je n’ai pas lu l’entièreté des comm’ :oops:

  29. Ton article est juste excellent!!!!!!!!Je n’en suis pas revenue!!!Je savais que la pub pour le lait 1er âge est interdite mais je pensais qu’au moins sur leurs sites ils donnaient des infos quoi!!!! Et après on vient nous dire que si on choisit le bib c’est qu’on n’a pas eu assez d’infos sur l’allaitement au sein!!
    Bref, comme l’ont dit les autres, l’essentiel c’est de faire ce qui nous convient, à nous et à bébé, donc dis à ton amie de faire selon elle et son bébé. Ici au départ j’ai suivi les recommandations des boites de lait, et j’ai vite modulé en fonction de mes loulous….. Et certains jours ils buvaient tout, au point que le lendemain je rajoutais une dose……….pour rien :roll: :mrgreen: Et puis quand ça ne suffisait plus, ça se voyait aussi, bref, si son bébé grandit sans problème, qu’elle fasse selon son appétit et pas autre chose, les “normes” ne sont que ce qu’elles sont: des indications moyennes, mais qui ne correspondent pas à tous les enfants….

    1. pareil, je ne savais pas qu’on ne trouvait pas d’info avant aujourd’hui.

      et tout d’accord avec toi sur la suite! Il faut s’adapter. Quand tu allaites on t’aide et on te donne des conseils pour gérer, si t’es au bib, démerdes toi

      1. Enfin le coup de quand tu allaites, on t’aide, faut le dire vite aussi et pas trop grater derriere. Combien de fois ai-je entendu pediatre et puer a la maternite me dire: mais completez votre nain avec un bib’ il a encore faim… Plutot que de me dire comment faire pour bien allaiter.
        Pareil le premier mois : il ne grossit pas bcp quand meme… Zetes sûre de pas vouloir passer au lait en poudre ?
        Parce que c’est aussi ça le drame avec l’allaitement : t’as pas vriaiment le droit de choisir le bib a la maternité mais t’as plutot interet a ce que ton nain suive a la perfection sa courbe de croissance sinon pression inverse pour passer au bib :(

        1. il faut comprendre mon “on t’aide” non pas comme ce qui pourrait être une aide utile, mais bien comme de l’info que tu trouves. Tu vas sur le site de Nestlé, tu trouves des infos sur l’allaitement, pas sur le biberon.

  30. Bien vu !
    En fait, ça va assez dans le sens des conclusions de Badinter, même si son nom est devenu un gros mot pour certaines. Je suis affligée. J’ai allaité 2 mois peut-être moins mon fils et 10 jours ma fille. Heureusement à l’époque je n’ai pas senti de pression. J’ai essayé, point.

    Alors je peux répondre à ta copine que 3 mois normalement, c’est le passage à 4 biberons (de 250 je crois mais je peux pas vérifier, la bonne blague) puisque c’est le moment qui est censé coincider avec le moment où ils font leurs nuits (mais là je me marre !)

  31. Ben tu sais quoi? C’est avec ton post que je comprends pourquoi je trouvais rien comme info !!! avec mon maxinain de plus de 5 kilos autant dire que j’ai vénéré les fabriquants de biberons, mais j’ai bien géléré pour trouver des préconisations serieuses et compréhensibles!!

      1. vi, et sans diabete s’il vous plait ;o) et oui, c’est passé…mais pas sans conséquences, sur lui et sur moi !! ( bon pas dramatiques non plus les conséquences, ya toujours pire !
        Du rêve ?.. bof bof !! J’ai préféré faire sortir naine n°2 avant l’heure par craintes !!!

          1. Ha zut j’avais pas capté, la grande neuneue. Mais faut dire qu’a la naissance tout l’monde m’a tellement dit “quelle chance, il va faire ses nuits de suite, pas d’inquiétudes pour le poids, il va manger comme 12”.
            oué, oué, bien suuuuur….. :roll: !!!!

            1. oué dès que tu fais pas un truc comme les autres, genre un bébé de 3KG500 ou un bébé tout seul, comme tout le monde quoi, les gens se sentent pleins de conseils et de phrases bidons…. “ah des jumeaux, ils vont bien jouer ensemble”… deja dans le ventre ils se tapaient dessus et à 2 ans et demi, j’en ai toujours au moins un défiguré par l’autre.

              1. C’est ça qui me choque : un nouveau né de 5kg on va te dire qu’il doit faire ses nuits….
                On regarde que le poids et pas son âge en fait….pfff

  32. J’ai l’impression de me retrouver il y a quelques mois, oú j’ai piqué la même colère…
    J’ai allaité ma première fille et donné directement le biberon dés la maternité à la deuxième et là, idem… Impossible de trouver les informations sur les laits premier âge… La réglementation française est hallucinante… Même si un fabricant de lait fait un document de présentation d’un lait premier âge pour les pédiatres… Il doit mentionner que l’allaitement maternel est le seul
    recommandé blabla et il a interdiction de mettre des photos de bébé…
    C’est juste surréaliste…
    Alors pour une maman, avoir des infos sur les laits avant 6 mois, c’est quasiment mission impossible!!!

    1. surtout qu’il n’y en a pas qu’un! entre les laits épaissis, ceux avec du bifidus pour les coliques ou la digestion, et j’en passe, il y aurait vraiment de quoi faire pour aiguiller dans son choix!

  33. Juju tu as raison de soulever ce point!

    Au sujet des infos sur les boites ça ne correspond pas à grand chose, je crois qu’Antonin a toujours pris bien plus que son âge soit disant, et il avait un poids plutôt bas pour sa taille pourtant.
    Disons qu’il faut en partir, et faire comme pour l’allaitement au départ, donner quand bébé réclame, et si tous les biberons sont finis, passer à la quantité au dessus.
    Une personne tout indiquée pour aider au sujet des quantités c’est le pédiatre, mais sinon à la pharmacie, on peut recevoir de très bons conseils, c’est ce que j’avais fait perso quand j’avais adopté l’alimentation mixte (sein et biberon!)

    Si tu as des questions, tu peux me demander, l’alimentaire c’est mon domaine, et j’ai des collègues nutritionnistes aussi.

    Merci à toi

  34. bravo, merci!!!! Pour Zorro, après un allaitement le premier mois, j’ai décidé d’arrêter. Et bam aucune info sur le bib, j’osais pas lui donner plus que ce que le prédiatre m’avait dit? et le petit avait faim! c’était le premier, j’étais paumée et j’osais pas demnder de l’aide. et puis surtout je croyais qu’il avait des coliques alors qu’il avait faim!!!

    1. choisir de donner un biberon quand on a commencé à allaiter et que toute l’info venait dans ce sens, c’est le pire truc, effectivement. C’est vla que tu te démerdes, à choisir ton lait sans aucune infos, en passant 1h30 dans le rayon à comparer…

  35. Clap, clap !
    mais en vérité j’ai l’impression d’être sur une autre planète ! j’apprends à l’instant tout ce dont tu parles (enfin sauf les guerres des gangs du nichon et de l’antigang !), je ne savais même pas pour cette histoire de l’OMS… ça m’hallucine quand même parce que toutes les femmes n’ont pas de lait, toutes les femmes ne sont pas en bonne santé pour allaiter etc… retour au bon vieux temps avec des nourrices, des vraies ? et pas de femme au boulot avant les 6 mois du gosse, progrès etc… c’est un programme à la Marine ça ;)

    1. tu vas assez loin, mais en fin de compte tu n’as peut être pas tout à fait tort. Ca rejoint un peu l’idée que le choix n’est finalement que de la rhétorique.

    2. Toutes les femmes n’ont pas du lait?
      Ah bon? Vraiment?
      En réalité dans notre société occidentale c’est environ 1% des femmes qui – non pas n’auront pas de lait ça c’est une légende- auront une production insuffisante. Comme avec le corps il y a toujours une explication une grande part de ces femmes pourraient quand meme allaiter exclusivement leur enfant en mettant en place une solution à leur problème physiologique (souvent des problèmes hormonaux, thyroidiens etc… parfois des anémies, ou encore une mauvaise expulsion du placenta empêchant le taux de prolactine de s’élever). Dans ce pourcentage on trouve aussi les femmes ayant subi une chirurgie mammaire (augmentation ou réduction), et enfin des cas assez rares de malformation mammaire (dont je fais partie, hypogénésie des glandes mammaires, en bref mes tissus mammaires ne se sont pas convenablement développés à l’adolescence, et même si je n’ai pas pu allaiter à 100% ma fille, je l’ai allaité et cela pendant un an).
      Evidemment dans les pays non occidentaux (en particulier en afrique noire) ce taux est bien plus bas et frôle le 0.

      Alors je veux bien qu’on dise que tout le monde ne se sent pas d’allaiter, que tout le monde n’a pas un environnement favorable pour allaiter… on est d’accord, mais véhiculer de tels mensonges, non.

      1. Excuse moi, mais Carole ne donne pas que cela comme exemple justement. une multitudes de paramètres peuvent rendre un allaitement impossible, à moins d’être une frappadingue monomaniaque du nichon. Le manque de lait, voire l’absence de montée de lait, qui peut aussi exister en fait partie.

        L’allaitement à contre coeur, parce qu’on nous rempli la tête avec moultes conneries, peut justement mener à une quantité moindre de lait. Toutes celles qui ont tenté de tirer leur lait sans leur petit dans les bras peuvent te le dire : le psyché joue un grand rôle à dedans!

        1. Juju dit :
          16/12/2011 à 11:18

          Excuse moi, mais Carole ne donne pas que cela comme exemple justement. une multitudes de paramètres peuvent rendre un allaitement impossible, à moins d’être une frappadingue monomaniaque du nichon. Le manque de lait, voire l’absence de montée de lait, qui peut aussi exister en fait partie.

          A te lire, je suis une “frappadingue monomaniaque du nichon” pour avoir réussi à allaiter ma fille malgré l’une des plus grosses difficulté physiologique à le faire… J’ai pris des médicaments pour pouvoir allaiter, j’ai tiré mon lait plusieurs fois par jour en plus de donner le sein à volonté… à croire que si l’allaitement ne se fait pas tout seul avec facilité c’est qu’on ne devrait pas allaiter?
          J’irais plus loin, ça ne m’aurait pas du tout dérangée de suivre une thérapie pour surmonter un dégout de l’allaitement dont souffrent certaines personnes.
          La tolérance se situe dans le fait que je ne pense pas que pour être une bonne mère il faille suivre la même voie que moi, mais on rencontre assez peu cette honnêteté intellectuelle qui consiste à accepter qu’il y ai un vrai choix derrière tout ça, une véritable volonté.

          “L’allaitement à contre coeur, parce qu’on nous rempli la tête avec moultes conneries, peut justement mener à une quantité moindre de lait. Toutes celles qui ont tenté de tirer leur lait sans leur petit dans les bras peuvent te le dire : le psyché joue un grand rôle à dedans!”

          La psyché… n’a rien à voir dans le fait de tirer son lait. La psyché c’est une notion psy ou littéraire, les deux évoquent l’âme que ce soit avec une dimension mystique ou non.
          En réalité c’est une réaction hormonale. J’explique.
          La production de lait ne peut se faire qu’en réponse à un pic hormonal. Plusieurs hormones interviennent dans la production de lait, la prolactine, l’endorphine et l’ocytocine. Donc c’est tout à fait logique qu’il soit plus aisé de tirer son lait en présence de son enfant/ou en y pensant (aides mentales comme une photo etc…) puisque le contact avec l’enfant génère des pics hormonaux. Réaction physiologique.

          Après il peut tout à fait avoir de vrais blocages psychologiques, et je suis sincèrement navrée pour ces femmes, qui ne sont en aucun cas maîtresse de leur corps et de leur décision. C’est là d’ailleurs l’illusion qu’ont beaucoup de femmes qui déclarent ne pas vouloir allaiter par choix, parce que l’allaitement les dégoute, à partir du moment où allaiter serait une telle forme de violence pour elle elle ne font aucun choix, elle subissent uniquement, un poids culturel, sociétal, moraliste…

          1. aujourd’hui, dans cette discussion et vu le peu de respect des décisions des autres que tu as (décider de ne pas allaiter n’est pas une névrose, ne les plains pas, merci pour elles), je te dirais que oui, tu es une frappadingue monomaniaque. Se faire du mal, souffrir, pleurer pour nourrir son bébé, ça va 4 jours, au dela c’est non POUR MOI. Vouloir continuer est tout à l’honneur de la maman qui le veut. J’ai d’ailleurs continué à soutenir mon amie dans son choix jusqu’au bout, recherchant avec elle des solutions, de nouvelles positions ect. Mais dire aux autres qu’il faut continuer, non. SI en plus tu arrives comme une fleur en disant que sinon, le bébé va mourir. non aussi.

            et la réaction physio dont tu parles est initiée par l’idée / le ressenti (la photo comme tu dis) on parle donc bien de côté psychologique de l’allaitement. c’est de mauvaise foi que de jouer sur le mots.

            Encore une fois, là n’est pas le sujet de toutes façons.

      2. Oui vraiment ! quel que soit le pourcentage, quelle que soit la raison, ça existe et tu ne peux stigmatiser comme tu le fais même si ça ne concerne que 100 personnes… j’appelle cela de l’intolérance point, stigmatiser une partie de la population même infime, c’est de l’intolérance totale… tant mieux pour toi si tu as fait tout ce qu’il fallait tu iras au paradis et je te souhaite que ton enfant ne soit jamais malade sinon bonjour la culpabilité, un enfant malade allaité, mais quelle hérésie !
        Tu oublies aussi les femmes ayant subi de la chimiothérapie ou ayant eu d’autres maladies mais c’est bon j’ai compris ton propos, elles pourraient quand même allaiter si elles le voulaient vraiment… ah oui et aussi tant qu’on y est les mamans qui adoptent, c’est bête hein pour elles…. bref tu as la science infuse en matière de médecine, d’allaitement, tu trouves des infos irréfutables sur internet (on le sait il en s’y dit que des vérités !), tu sais tout de la vie c’est beau…
        Et sinon si, le choix ça existe, le libre arbitre aussi mais ce sont des notions qui ont l’air de t’être étrangères…

  36. Je sais que ce que je vais dire va profondément déplaire, mais j’estime que le lait de substition au lait maternel est plus qu’un aliment, la complexité du lait maternel en fait un produit médical issu de la recherche, et de ce point de vue il m’est incompréhensible qu’il soit vendu en grande surface. Sa place est en pharmacie, au sein d’un achat conseil. J’irais plus loin, Certains lait sont partiellement remboursés (les hydrolysa) il me semble essentiel qu’ils le soient complètement, à la condition qu’ils résultent d’une prescription médicale bien sûr (allergie de l’enfant, réelle complication de l’allaitement…).
    Les laits maternisés pour animaux sont uniquement disponibles chez le vétérinaire et en pharmacie, pourquoi? Pour ne pas faire d’erreur, pour être conseillé en fonction, l’alimentation d’un nouveau né est d’une complexité inimaginable, et chaque année 1,5 millions d’enfants meurent dans le monde de n’avoir été allaité, (à comprendre plutôt que les dangers liés à une alimentation plus complexe à satisfaire sans l’allaitement peut amener à des maladies et/ou la mort, en particulier dans les pays où l’hygiène est difficile, mais pas seulement).

    1. Ce que tu dis en premier lieu ne me déplait pas dans l’absolu. Tu parles de conseils ect. En plus ça me plait parce que finalement tu parles d’expertise médicale concernant ces laits, et il s’agit bien de cela. Comme tu le dis ce sont des produits très travaillés. De ce fait, oui alors, pourquoi ne pas vendre uniquement en pharmacie. Le problème de la vente en pharmacie, c’est le prix et l’accessibilité. Mais on ne parle pas de cela.

      Par contre TOUS les produits véto sont vendus en pharmacie et chez ton véto. Et uniquement. Dans certains pays tu trouves tous ces produits dans des magasins à la Truffaut (en animalerie donc), antibio véto compris. C’est donc un problème franco-français, qu’on ne peut surement pas comparer. Parce que le lait infantile est un aliment et pas un médicament. Les croquettes pour mon chien sont issues d’une grosses recherche aussi, on y retrouve d’ailleurs les pré-biotiques qu’on a dans le lait infantile, et sont en commercialisation “libre” en grande surface.

      Donc au final ce produit a bien sa place en grande surface, selon moi.

      Ensuite, si tu le permets, et nous pouvons en discuter, je voudrais corriger l’une de tes phrases : chaque année, 1.5 millions d’enfants meurent dans le monde de n’avoir été allaités. Pardon mais ces enfants n’ont pas été nourris. Une petite nuance qui me tient à coeur. Ils ne sont pas morts parce qu’on ne leur a pas donné le sein, mais bien parce qu’ils n’ont pas été nourris.

      1. “Le problème de la vente en pharmacie, c’est le prix et l’accessibilité.”

        L’accessibilité je ne sais pas, on a généralement plus de pharmacie dans une ville que de supermarchés non? En tout cas dans ma petite ville de province c’est clairement le cas, 1 pharmacie dans chaque galerie marchande de supermarché (donc avec les mêmes horaires) et plusieurs pharmacies en centre ville, et dans les quartiers secondaires. De plus nos commerces sont fermés le dimanche ici, tandis que nous avons toujours une pharmacie de garde.
        Pour le prix nécessairement les magasins réalisant leurs propres laits infantiles ils sont à des prix inférieurs, mais la qualité pose souvent problème malgré tout.
        De toute façon si on devait légiférer pour la vente en pharmacie, les considérant comme des médicaments ils auraient un prix fixe (alors qu’aujourd’hui d’un magasin à l’autre, une pharmacie à l’autre… les écarts de plusieurs euros sont courants). De plus déjà une partie des laits sont vendus exclusivement en pharmacie (hydrolysa, hypoallergénique, antireflux…).
        D’autre part je serais vraiment pour une prescription du lait infantile et donc un remboursement pour tous les cas d’impossibilité d’allaiter en plus du cas actuel de remboursement des hydrolysa.

        “Les croquettes pour mon chien sont issues d’une grosses recherche aussi, on y retrouve d’ailleurs les pré-biotiques qu’on a dans le lait infantile, et sont en commercialisation « libre » en grande surface.”

        Hum argument fragile là tout de même, aucun animal adulte (dont l’être humain) n’a besoin d’une nourriture conçue en laboratoire. Je ne nie pas l’aspect plus que pratique des croquettes, mais avec un pourcentage de protéines animales dépassant qu’exceptionnellement les 20% (et je ne parle pas des marques de grande surface comme friskies, pedigree etc… qui peinent à dépasser les 5%!) alors que le chien est un carnivore strict consommant un grand minimum de 50% de produits animaliers (70% minimum pour le chat)… il faut bien avoir conscience qu’on nourrit principalement son chien au maïs !
        Alors j’ose espérer que les produits infantiles reproduisent plus fidèlement l’aliment naturel du bébé à savoir le lait maternel dont hélas la composition est très complexe ….

        “Ensuite, si tu le permets, et nous pouvons en discuter, je voudrais corriger l’une de tes phrases : chaque année, 1.5 millions d’enfants meurent dans le monde de n’avoir été allaités. Pardon mais ces enfants n’ont pas été nourris. Une petite nuance qui me tient à coeur. Ils ne sont pas morts parce qu’on ne leur a pas donné le sein, mais bien parce qu’ils n’ont pas été nourris.”

        Alors non, je parle bien des 1,5 millions d’enfants qui meurent des conséquences d’une alimentation inadaptée (eau du biberon intoxiquée, hygiène des produits infantiles insuffisante, toxines se développant dans les laits maternisés mal conservés, ou encore nourris avec des laits ou bouillies inadaptées (lait animal non modifié, souvent lait de vache ou chèvre, ou bouillies à base de lait et céréales).
        Il est évident que si ces enfants avaient été allaités ils ne seraient pas morts.

        Alors oui plusieurs millions d’enfants meurent chaque année de faim, mais là j’évoque uniquement ceux qui meurent des conséquences d’une alimentation inadaptée.

        Quelques liens à ce sujet : http://pediatrics.aappublications.org/content/113/5/e435.full
        http://mamadearest.ca/fr/info/news/bebes-survie-062104.htm

        1. “Alors non, je parle bien des 1,5 millions d’enfants qui meurent des conséquences d’une alimentation inadaptée” oui c’est ce que je dis. Le sein n’étant pas la seule alternative pour les sauver… ils ne sont donc pas morts de ne pas voir été allaités.

          et je fais partie de ces gens qui donnent à manger à leur chien comme à leurs gosses, donc si, mes croquettes à moi sont issues d’une grande recherche médicale, avec plus de la moitié de viande et j’en ajoute d’ailleurs, ainsi que des légumes. Les céréales représentent 20 % en gros de ces croquettes, ce qui nous amène à une alimentation omnivore correcte je pense.

          Quant aux pharma, à partir du moment où ce n’est pas remboursé, le prix n’est pas fixe.

          Bref j’ai envie de finir en disant que ce n’est pas le sujet de l’article de toutes façons, tout en te précisant (mais tu dois deja le savoir) que c’est justement ce genre de discours alarmistes/extrémistes qui dessert la cause que tu as choisi, et pas l’information sur le biberon qui du reste n’existe pas. C’est bien dommage.

          1. « Alors non, je parle bien des 1,5 millions d’enfants qui meurent des conséquences d’une alimentation inadaptée » oui c’est ce que je dis. Le sein n’étant pas la seule alternative pour les sauver… ils ne sont donc pas morts de ne pas voir été allaités.

            J’aimerais vraiment que tu me dises de quelle façon autre qu’en les allaitant tu aurais pu les sauver? Parce que tu n’es peut être pas familière avec l’afrique par exemple, mais avoir de l’eau parfaitement potable c’est plus que compliqué il existe TOUJOURS un risque. Hors comment prépares tu un biberon si ce n’est avec de l’eau? En france nos bébés arrivent quand même à chopper des gastro – qui hélas leur sont parfois fatale – alors il est facile d’imaginer les risques très élevés de gastro sévères en afrique pour un bébé non allaité, non?

            “et je fais partie de ces gens qui donnent à manger à leur chien comme à leurs gosses, donc si, mes croquettes à moi sont issues d’une grande recherche médicale, avec plus de la moitié de viande et j’en ajoute d’ailleurs, ainsi que des légumes. Les céréales représentent 20 % en gros de ces croquettes, ce qui nous amène à une alimentation omnivore correcte je pense.”

            Pourrais tu me donner le nom de ces croquettes que tu trouves en magasin? Oui parce que vois tu je suis éleveuse, et je ne connais qu’une seule marque de croquette qui ne contient pas de céréales (le chien n’en consomme pas dans son régime naturel) et je n’en ai jamais trouvé en animalerie/jardinerie/grande surface…
            Enfin j’apprends que le chien est un omnivore… MDR! Je suis désolée de te l’apprendre, mais le chien est un carnivore, il se nourrit uniquement de proies, et se purge en mangeant des baies et des racines. Il avale des produits végétaux notamment par le bol alimentaire de ses proies (donc prédigérées) sinon son organisme n’est pas fait pour le digérer.

            “Quant aux pharma, à partir du moment où ce n’est pas remboursé, le prix n’est pas fixe.”
            Actuellement il existe une gamme de lait remboursé, les hydrolysa. Il me paraît essentiel que cette mesure soit élargie.’

            “Bref j’ai envie de finir en disant que ce n’est pas le sujet de l’article de toutes façons, tout en te précisant (mais tu dois deja le savoir) que c’est justement ce genre de discours alarmistes/extrémistes qui dessert la cause que tu as choisi, et pas l’information sur le biberon qui du reste n’existe pas. C’est bien dommage.”

            Où mes propos sont extrémistes/alarmistes? Je fais justement dans l’information, je ne discoure pas sans avoir consulter la documentation disponible sur le sujet, je ne dis pas que je ne peux pas dire des bêtises, mais ce serait alors les bêtises des données les plus actuelles et pointues sur le sujet. Quand je parle du remboursement des laits infantiles, là il s’agit d’opinion et non plus d’actualités, de faits ou de statistiques…, et justement si on y réfléchit ce n’est certainement pas l’opinion d’une personne extrêmiste de l’allaitement.

            Moi ce que je trouve dommage, c’est quelque soit le camp, ce n’est qu’une bagarre d’opinion ou personne (ou presque) ne cherche à s’informer, parlant d’instinct, de respect, d’extrèmisme, mais alors surtout pas de pensée objective issue de données concrètes, d’études, de statistiques, de science, …..

            Si tu veux que je revienne au sujet strict, si je suis pour que les sites de produits infantiles diffusent la composition de leur lait? Mille fois oui, car la seule chose qui m’importe c’est l’information.

  37. COUCOU

    l’éternel débat…bref je ne participe pas à ces guerres d’avis, perso j’ai choisi de ne pas allaiter mes triplés, entre la prématurité, la néonat et mes 3 bébés je ne me sentais pas….le papa a pu être bien présent et participer aux repas des bébé en sortie de néonat, que du bonheur…

    après effectivement j’ai culpabilisé en lisant certains sites, si les bébés étaient malades, c’était p’tet à cause du manque d’allaitement…puis j’ai arrêté de lire tout ça, suivi mon instinct…et chacun a une vie différente, donc les pro ou anti qq chose ne peuvent pas savoir ce qu’on a vécu, et n’aurait peut-etre pas suivi “leurs principes” dans d’autres circonstances…

    chacun sa route chacun son chemin..passe le msg à ton voisin :wink:
    bonne journée

  38. dsl j’ai pas de cb :mrgreen:
    bon plus sérieusement Juju, tu as bien raison d’être en colére :evil: je suis maman allaitante (20 mois pour la 1ére, le 2éme va avoir 3 mois et toujours au néné) et j’adore ça ! mais j’ai la chance d’avoir des bébés dormeurs qui ont fait leur nuit dés la sortie de la mater, pas de crevasses, engorgement…etc !! ce qui n’est malheureusement pas le cas de toutes et si ça avait été plus difficile peut être que je serais passée au biberon ? en tout cas je fais partie d’une association de parentalité dans ma ville où aucune maman n’est jugée et surement pas pour le mode d’alimentation choisie ! surtout que ça recommence avec la diversification : j’en ai entendu quand j’ai dit que je donnais des petits pots tout prêts :-? (en plus en ne travaillant pas j’avais le temps) et aprés si tu fais maison “honte à toi si tu ne donnes pas bio !!!” bref une maman ne fait jamais comme il faut !!
    et pis moi je les trouve courageuse les mamans biberons : parce que faut trouver le bon lait, la bonne tétine, tout nettoyer tout le temps, sans cesse ajuster les doses …. alors je leur tire aussi un sacré chapeau (surtout qu’elles ne sont pas aidées “elles” :evil: ) …

    pis pour conclure je dirais que tant que bébé va bien, qu’il s’eveille et qu’il est aimé, les mamans dites vous que le meilleur pour votre enfant, c’est vous et votre instinc !!!

  39. J’étais pas au courant de tout ça ! Je comprends et partage ton sentiment de colère face au manque d’info ! Quand j’ai eu ma fille, je ne lisais pas de blog, j’ai fais comme je voulais… Je n’ai pas allaité… je n’en ai jamais eu envie, même si on m’a dit pendant ma grossesse, mais si, tu verras, quand tu auras ton bébé dans les bras, tu changeras d’avis…
    Quand ma fille a eu des coliques, j’ai du changer de lait pour en trouver un plus adapté au milieu de toutes ses boites de lait ! Plus d’information ce serait pas du luxe!

    En tout cas, faut que je dise à l’homme qu’il faut vite faire bébé 2 parce que pour le prochain, j’aurais surement pas changé d’avis… donc il va me falloir du lait en poudre… et si je dois m’en procurer sous le manteau ou dans une cave…. Je n’ose imaginé le prix qu’il va couter!!

  40. Bah moi perso, j’ai été hospitalisée pour septicémie alors que Tilùciole avait 2 mois et était allaité. Pas d’autres choix que de lui donner des bib’ sans transition parce que je tirais mon lait mais il fallait que je jette à cause des antibios qui passaient dedans (puis bon, 3 jours en réa, tu penses pas à ton lait LOL).

    Et dans ces cas là, un minimum d’info, ce serait pas mal… Pendant que Chéri m’emmenait aux urgences, les beaux-parents ont fait la pharmacie du coin avec pour seul but : trouver la boîte de lait la moins cher, ici Picot…

  41. J’ai toujours trouvé triste que les mamans se bouffent entre elles…

    allaitement VS biberon
    Couche lavable VS jetable
    Codoo VS lit
    Portage VS poussette
    diversifaction active VS “passive”
    äge de diversification…
    HNI (hygiène naturel infantil) Vs couches…

    Bref, on en a des sujets de discordes !!! sans parler du “mon bébé vient de naitre et sait déjà parler, pas le tiens ? bouarf il est en retard…”
    AHHHHHH je crois que plus ça va et moins les parents s’entre-aide alors que parfois, une simple main sur l’épaule et un mot du type “je te soutiens” pourrait aider à se sentir mieux!

    Mon fils a eu un RGO, j’ai tenu l’allaitement 5mois 1/2 et du coup, j’ai eu l occasion de me prendre la tête avec certaines mamans parce que…je tirais mon lait et qu elles trouvait ça trop débile… sauf que, de cette manière, mon fils vomissait moins…
    A 5 mois 1/2 j’en avais marre et là effectivement, mon copain Novalac AR digest m’a été d’un grand secours!

    Là je viens d accoucher de mon deuxième enfant (j ai accouché lundi ^^), j’allaite mais sincèrement…comme j’en ai parlé à mon homme, je me prendrais moins la tête que pour mon fils… (tirage de lait, etc etc… ce n’est plus pour moi! pas le temps avec mon “grand”) du coup, on a les bib et les boites de laits…

    Bon courage à ton ami, j’espère qu elle trouvera vite le lait qui conviendra le mieux à son petiot (parce que là encore des fois c est dur… :x )

    Quand au “gavage”, j’estime que quand on allaite…on ne connait pas la quantité de lait que bébé boit…alors j’ai du mal à me dire qu’on doit absolument se fixer sur un nombre de ML…tant que bébé est dans les courbes, je pense qu’il ne faut pas trop se prendre la tête ;)
    Et les tétés de nuit ne sont peut être plus que des tété plaisir sans réél repas, si?

    En tout cas, je crois que…personne n’est plus à même de faire ce qu’il faut pour son enfant qu’une maman aimante! Tout ce que les autres peuvent faire, c est tenter de l’a soutenir/conseiller mais sans juger!

  42. j’espère que je vais ne froisser personne :oops:

    c’est tellement dommage que toute discussion sur ce sujet vire à l’affrontement :( mais on a tendance à regarder le problème avec nos lunettes de femmes étant nées et ayant vécu et accouché dans des pays développés.

    la majorités des enfants qui naissent actuellement naissent dans des pays où l’eau, ingrédient principal du biberon, EST un problème. où à moins d’avoir un certain niveau de vie, on a pas accès à de l’eau potable, parfois même le coca est plus cher que de l’eau potable. alors oui promouvoir un type d’alimentation, dans ces pays, qui se passe de l’utilisation de l’eau, qui se passe de savoir lire et compter (pour pouvoir faire le bon dosage selon l’âge de l’enfant, pour que le lait ne soit pas dilué et l’enfant dénutri), d’autant plus que l’achat d’une boite de lait dans ces pays représente plusieurs jours de salaire (donc, lait dilué :( ), c’est aussi contribuer à sauver des vies. parce que si l’allaitement est mis en place correctement, il y a suffisament de lait pour l’enfant, le lait est toujours bon et suffisament nourrissant (il y a des études à ce sujet :wink: ), sans parler des anticorps etc, donc on réduit les risques vitaux liés à l’ingestion d’eau et à la dilution du lait. mais tout cela n’est valable que si l’allaitement est mis en place correctement.

    le fait est que l’introduction précoce de lait en poudre met en péril l’allaitement : l’introduction de biberon peut entrainer des difficultés de succion, et une mauvaise installation de la lactation. la publicité induit aussi des perturbations dans ce processus car dès lors les femmes veulent faire comme les femmes des pays riches, parce que si elles le font, c’est que c’est mieux pour leur enfant. il est donc primordial dans ces pays de laisser l’allaitement se mettre en place, et il se met bien mieux en place sans publicité et sans lait en poudre, c’est malheureusement un fait.

    c’est pour cela qu’il existe une charte dans laquelle les boites de lait s’engagent à ne pas faire de pub et à ne pas envoyer d’échantillons gratuits de lait en poudre dans les maternités du tiers monde. parce que dans ces pays, étant donné les conditions sociales et sanitaires, le bébé est en meilleure santé s’il est allaité :(

    alors bien sur, dans notre pays et dans tout les pays développés, ce n’est pas du tout dans ces termes que se posent ces questions, car il n’y a aucun risque vital à ne pas allaiter son enfant, c’est un choix personnel, qui n’a absolument rien à voir avec le fait d’être une bonne ou une mauvaise mère…. mais cette charte dans laquelle les boites s’engagent à ne pas faire de pub etc, n’existe pas pour nous mais pour les bébés du tiers monde, qui représentent malheureusement la grande majorité des naissances sur le globe.

    c’est vraiment dommage que ce sujet soit tellement sensible que chacune de son côté quel que soit son choix on se sente culpabilisée et agressée rien que par le choix de l’autre. cela nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont : cette question de l’absence de publicité et autre, ce n’est pas pour culbabiliser les mamans vivant dans les pays dits “riches” qui font le choix de biberonner (qui sont une minorité par rapport à la population de toutes les mamans du globe, je précise), mais pour protéger la majorité des enfants qui naissent dans des pays où, entre autre, l’eau est dangereuse pour un tout petit bébé (je rappelle quand même que l’immense majorité des mamans françaises, par principe de précaution, donnent de l’eau en bouteille pour les bibs, alors même que l’eau du robinet est potable).

    juste, nous avons la chance de vivre dans un pays où ce choix est possible. où ce choix est absolument anodin quant à la santé de nos enfants. savourons cette chance. les boites de lait ne peuvent pas mettre d’infos sur leur site ou faire de la pub, par contre, ce sont elles qui forment nos médecins à la question du nourrissage des premiers mois de vie. donc, nos médecins ont toutes les infos concernant les doses recommandées. il suffit d’aller voir son médecin pour avoir les infos (après tous les médecins ne disent pas pareil, mais c’est largement un autre débat car concernant la petite enfance, les médecins sont en désaccord pour tout :wink: ), ou regarder sur les boites de lait.

    j’ai fait un choix concernant la façon dont je voulais nourrir mon enfant. il m’est personnel et je l’assume à 100%. mais je reste consciente que ce choix, je n’ai pu le faire sans mettre en danger la santé de mon enfant que parce qu’il est né ici, en france, au 21e siècle, avec un salaire me permettant d’acheter le lait et l’eau, ou même, en cas de panne de bouteille, de mettre de l’eau du robinet. appeler mon médecin pour avoir une précision quant au dosage par rapport à l’âge, me parait être d’un bien moindre mal :oops:

  43. vraiment je m’excuse si je peine quelqu’un avec mes propos, c’est juste que j’ai plusieurs amis qui travaillent dans l’humanitaire en afrique et qui ont vécu cette situation :-?
    ça m’a fait prendre conscience de la chance que j’avais, moi, de vivre ici et maintenant et de pouvoir sans me soucier plus que ça me permettre de faire un choix.
    ce choix, je n’ai fait et je ne le regrette pas, je ne me sens pas amoindrie comme maman par rapport à celles qui n’ont pas fait le même et je n’en veux pas à l’OMS de chercher à promouvoir l’allaitement dans le monde, parce que la majorité des pays ne sont pas aussi développés que le mien. c’est juste ma position :oops: :oops: .

  44. et enfin je ne vois pas en quoi c’est culpabilisant de dire que 99% des mamans n’ont pas d’impossibilité physiologique à allaiter… ça veut dire que sur 100 mamans, si elles le souhaitent et aussi si elles sont bien accompagnées, 99 ont la capacité physiologique d’allaiter. c’est tout ce que ça dit ! ça veut dire que le manque de lait ou son absence, est dû dans 9 cas sur 10 à de mauvais conseils à la base. ça ne me choque pas, je ne vois pas comment l’espèce humaine aurait pu perdurer et proliférer pendant des milliers d’années sans biberon et sans lait premier âge si le corps humain féminin n’était pas parfaitement programmé pour nourrir sa descendance… c’est le principe de l’évolution des espèces :oops:

    mais sur les 99 femmes en capacité physiologique d’allaiter, toutes n’auront pas ENVIE de le faire, et alors, ce n’est pas grave, je ne vois pas ce que ça leur enlève en tant que mère et en tant que femme…

    après tout, il y a plein de choses que je serais physiologiquement capable de faire et que par choix (ou par flemme même pour certaine :twisted: ) je ne fais pas…. :wink:

    personnellement, je serais bien pour que les médecins soient capables de manière identique de conseiller une maman qui allaite au sein et une maman qui allaite au biberon. comme ça ces 99 mamans seraient en mesure de faire un vrai choix concernant le nourrissage de leur bébé, et se poser la question non pas en ces termes ‘suis-je capable ou non de le faire” mais “ai-je ou non ENVIE de le faire”.

  45. Ca me laisse perplexe, que même eux suivent ce “protocole”… il faut donc regarder sur les boîtes de lait si j’ai bien compris pour avoir une réponse, sachant que le mieux reste l’écoute de bébé il me semble, on ne va pas lui refuser de manger parce que non c’est pas l’heure on a dit que 5 par jour, à 3 mois faut quand même pas déconner !!!

  46. J’avais fait un billet sur l’allaitement est on est en phase.
    Pour l’histoire du nombre de bib, je suis surpris. Si l’enfant pousse bien, c’est qu’il mange assez. S’il mangeait trop, il deviendrait gros. Il me semblait qu’a cet age, un gamin mangeait und il a faim et s’arretait quand il etait repu.

  47. Hello tout le monde! je ne commente que très peu mais là j’avais besoin de réagir!
    D’abord merci pour ton article parce que punaise que je me suis sentie seule pour mes deux enfants à ce moment là!
    Pour ma première j avais 22 ans. je dois t avouer que l allaitement je n y pensais pas plus que ça. quand en salle d accouchement ou m’a posé la fameuse question, je n ai pas eu le temps de répondre que la puer disait “de toute façon avec les ptis seins qu elle a elle pourra pas donner grand chose”….heu, la classe quoi! du coup jme suis dirigée vers le bib forcément, j ai 22 piges jme laisse guider.
    Pour mon 2eme, 5 ans plus tard j’ai eu ENVIE de l allaiter et là pareil l histoire des pti seins! jme suis pas laissée faire j ai dit fuck degage de ma chambre laisse moi avec mon bébé! et bah je te jure que durant mes 4 jours de mater elles me soulaient pour lui donner un bib de complement 2 fois par jour car il ne tetait soit disant pas longtemps!

    Bref tout ça pour dire que ta colere je la comprend, que ce débat n a ni queue ni tete et que malgré ces deux expériences assez etranges, j ai adoré donner le bib à ma fille, j ai allaité mon fils 9 mois avec un bib par jour à partir du 4eme et les deux se portent très bien!

    sorry pour le pavé mais bib vs allaitement j en peux plus! moi jsuis pour les deux et basta

  48. Euh pour les dosages de biberon, on ne demande pas conseil auprès du pédiatre/médecin de famille ? Je ne sais pas aussi, je pense qu’il n’y a pas de dosages précis comme l’allaitement au sein où c’est à volonté selon la faim du bébé et puis sur un certain temps, il trouvera tout seul un rythme alimentaire…
    C’est vrai qu’il y a le manque d’information complet, la liberté des choix, le respect des choix
    C’est vrai qu’il y a une guerre entre l’allaitement au sein et au biberon mais pourquoi on ne peut pas vivre ensemble sans juger l’un et l’autre ? Qui est à l’origine de cette gué-guerre ? Bref, on ne va pas chercher les coupables…
    Moi perso, j’ai allaitée au sein, commencé les laits de croissance/écrémés au 14ème mois de ma fille et j’ai reçu des remarques dont j’ignore et de même, je respecte toujours les mamans qui ont allaité au biberon tant qu’elle me respectent aussi. L’essentiel est d’être bien entourée avec des personnes qui ont les mêmes convictions. Si on n’a pas les mêmes convictions, on doit quand même se respecter
    Je ne comprends pas pourquoi nous recevrons des remarques si on allaite au sein ou si on allaite au biberon… Où va le monde…
    On a des choix mais pourtant des choix limités ou critiqués à l’heure actuelle…
    C’est vrai allaiter au sein est tendance mais ce n’est pas la réalité… D’autres vont se dire que c’est vrai allaiter au biberon est tendance mais ce n’est pas la réalité, etc.
    Je pense que chacun nourrit son bébé comme il l’entend sans qu’il se soit jugé ou critiqué, il faut juste trouver les bons mots pour dire ceci ou cela
    Également, ce n’est pas facile de suivre les recommandations ou de se plier au pouvoir de l’OMS qui regarde les statistiques
    J’espère qu’aujourd’hui, grâce à ces com’s intéressants, que tu es sous un beau jour…
    C’était un débat très riche en échanges !
    Joyeux Noël !

  49. Coucou,

    J’ai 3 enfants et je n’en ai allaité aucun, je n’ai même pas essayé. D’une part car je fume et je n’ai pas arrêté pendant les grossesses, d’autre part, je ne me voyais pas sortir le sein n’importe où.
    en ce qui concerne les boîtes de lait, il est vrai qu’une quantité de biberons est inscrites dessus. A savoir, notre dernière qui pesait 3,820 kg à la naissance nous prenait des biberons de 3 mois à une semaine.
    Pour ton amie, il faut qu’elle voit si son petit bout réclame souvent, si oui, essayer d’augmenter les quantités jusqu’à ce qu’il vienne à des heures régulières (environs toutes les 4 heures à cet âge). Egalement si l’enfant est assez glouton, lui introduire deux cuillères de carottes (petit pot) dans le biberon (Lucie en avait à l’âge d’un mois tellement elle avalait). Ensuite pour les colliques, il y a aussi le choix du biberon qui compte, pour avoir 3 enfants et chacun une sorte de biberon différent les doddies sont assez bien ( pratique pour le lavage, le fond se démonte) et pour le lait, mes deux derniers ont bu jusqu’à un mois du GUIGOZ (comme à la maternité) ensuite ils ne supportaient plus, brûlures d’estomac, colliques… donc on est passé au NUTRIBEN (vendu en pharmacie et moins cher que le guigoz). si tu as besoin d’infos n’hésite pas.

    Voilà, courage pour ton amie, une mère ressent ce que son enfant a besoin.

  50. BRAVOOO !!
    Ahhh moi il a refusé l’allaitement des la naissance… A 3 jours sans vouloir téter on est passé au biberon et c’etait la solution pour Lucas !
    Pour le nombre de biberon, C’est comme tu le sens ! enfin comme il en a besoin, mon pédiatre me disait s’il réclame c’est qu’il a faim et un bébé doit manger a sa faim … si j’avais écouté tout ce qui se dit autour de moi mon fils ne serait pas ce qu’il est auourd’hui… c’est a dire Lui LUCAS et sa personnalité ….

  51. P’tin allaitement biberon = comm’SSSSS ! J’ai trouvé la recette pour avoir plus de comms sur mon blog (non je déconne !!!)

    Bref sujet initiale = l’information.

    Quand je suis sortie de la mater on m’a donné un papier d’une marque genre nestlé ou un truc du genre avec les “doses” qu’il faudrait respecter. Je l’ai suivi sans vraiment le suivre en fait? Tipou s’est régulé tout seul à son rythme.

    De toute façon j’avais en tête. L’allaitement au sein c’est à la demande donc l’allaitement au biberon le sera aussi.

    Et voila comment j’en ai fais un beau gosse :wink:

  52. Ah oui effectivement je viens de vérifier et rien avant 6 mois !
    C’est choquant quand même que les marques ne puissent pas communiquer sur leurs produits pour nourrissons.
    Bon heureusement pour moi, Warrior est passé au lait 2eme âge ! :mrgreen:

    Juste pour dire un petit mot sur ce débat qui me fait bien marrer. Moi je n’ai pas allaité. Ni Titie, ni Warrior. Juste parce que ça me faisait chier. Voilà je le dit et tant pis si je me fais des ennemis.
    Au final, mes 2 enfants on eu du lait maternisé. Et je ne suis pas sûr qu’ils s’en portent plus mal.
    :arrow: No COMMENT

  53. Et bien je serais la seule peut être mais pour ma part j’applaudis la loi à deux mains et pour plusieurs raisons. Pourvu que ça dure d’ailleurs :-P

  54. Bonjour,

    certes je reprends ce sujet trois ans plus tard, mais mon souci est le même.
    Je suis une jeune mère dont le bébé vient d’avoir quatre mois. J’habite en Suisse mais pour des raisons personnelles, nous devons retourner en France, ma famille et moi.
    Je n’ai jamais allaité – par choix et parce que j’ai quelques soucis de peau à l’endroit sensible de la poitrine. Ma fille va merveilleusement bien. A deux mois, elle faisait ses nuits, elle est un peu mince mais elle bouge, joue, sourit, babille. Elle est douce et calme, et la pédiatre la trouve en très bonne santé.
    Je prends le lait “babynes” de nestlé, avec les capsules adaptées au mois de l’enfant. Parce que je me suis dit que si je n’allaitais pas, je devais suivre au possible le lait le plus adapté par rapport à la croissance de mon bébé.
    Sur le site de Nestlé en Suisse, ils vendent du lait de gamme HA (hypoallergénique, que m’a recommandé la pédiatre) et comme ils présentent la gamme pour nourrissons (commentaires, compositions, et recommandations par rapport au nombre de biberons par jour/par mois), eh bien j’ai pu en parler avec ma pharmacienne et ma pédiatre. Mais sans information, je me serai trouvée perdue, c’est évident.
    Comme nous devons aller en France et que je ne vois aucune raison de ne pas continuer le lait qui réussit si bien à mon petit ange, je me renseigne sur le site de babynes. Et là… incroyable. RIEN DU TOUT. Aucune information sur le lait jusqu’à la gamme 7-12 mois. Pas de gamme HA. Pas de recommandations et aucune autorisation de commentaires. Le silence total comme si j’étais une mauvaise maman. Je me dévoue à mon bébé. Je pense que je ne dois faire si mal les choses parce qu’elle a l’air heureuse et bien. Et que oui, je n’ai pas honte de le dire, je veux aussi être bien, ne pas me sentir mal en sortant parce que je dévoilerai ma poitrine, dormir un peu la nuit si je peux.
    Comment font les femmes en France ? On a refusé à ma soeur la pilule pour arrêter le lait du coup elle a été obligé d’allaiter. Un calvaire dont elle se passe désormais, parce que son enfant hurlait pendant des heures. Je ne doute pas que ça puisse très bien se passer, mais j’ai presque peur d’aller en France. Et si j’ai un nouvel enfant ?
    Nous allons être obligé d’acheter le lait babynes en Suisse parce qu’il n’est pas question que je prive mon enfant de lait HA avec mes propres allergies.

    Je suis vraiment heureuse que ce billet puisse exister, parce que ça me permet d’atténuer un peu la colère et le “pourquoi refuser toutes informations pour les femmes qui font le choix, dans nos pays développés, de nourrir le bébé au biberon”. Une recommandation s’adresse à toute la planète et je suis consciente que la majorité des bébés n’ont pas le confort dont nous jouissons en Suisse et en France. Mais le site français de Nestlé s’adresse aux français. Pas aux pays du tiers-monde…

    1. 3 ans plus tard certes, mais je suis contente que cela puisse encore trouver de l’écho.
      Enfin non, je préférerais que ce soit réglé cette affaire. Effectivement, le mieux sera de continuer à commander en suisse, au moins jusqu’au moment où le petit bout pourra passer au stade au dessus :) (j’avoue que je ne le rappelle plus bien, ils n’en vendent pas du tout sur le site français c’est ça ?)

  55. Sur le site français, les capsules 1 mois, 2 mois et 3-6 mois sont en vente. Mais il est impossible d’avoir des renseignements plus précis, sachant que les magasins qui délivrent les capsules ne se trouvent qu’en région parisienne.
    Je doute qu’ils en vendent beaucoup du coup puisque le personnel médical doit peut connaitre les capsules.
    Si tu veux, voilà la différence entre le site .fr et le site .ch :

    https://www.babynes.com/ch-fr/formules/nutrition-evolutive

    https://www.babynes.com/fr-fr/formules/nutrition-evolutive

    Enfin mon but n’est pas de faire l’apologie de cette marque de lait. C’est juste la différence qui me serre le coeur. Je suppose que cette différence s’applique à d’autres sites ; mais je trouve que l’information aux mamans est plus saine. Pour choisir entre allaitement et nourrir son enfant au biberon, je trouve qu’il est bon de connaitre les deux possibilités. Les avantages et les inconvénients de chaque méthode, pour un avis éclairé. Le but au final c’est de ne pas léser l’enfant et d’être heureux ensemble, en famille.
    Et grand merci de ta réponse ! Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais c’est merveilleux d’avoir une réponse !

    1. àcause des liens, ton commentaire était passé à la trappe des spams :/

      Et je suis d’accord : à partir du moment où on a bel et bien le choix, il faut qu’on ait les infos des deux côtés…

Laisser un commentaire