La rédac’ du mois!

Comme tous les 15 du mois, à midi, les blogueurs planchent sur un même sujet. Ce mois-ci, le sujet, c'est l'indignation.

 

 Que signifie ce mot pour vous ? Qu'est ce qui pousse a nous indigner dans notre monde actuel ? Dans quelle mesure les manifestations extérieures de notre indignation peuvent-elles changer les choses ?

 

Ce mois ci, participent : Agnes, Ckan, Hibiscus,, Le Gounjou, Liam, Lodi, Vladyk

 

J'avoue que ce sujet ne m'inspire pas trop. Je pourrais parler de l'Espagne, mais je n'ai pas suivi le truc, je l'avoue. Et j'ai tendance en plus à croire que si les choses peuvent changer via ce mode de "révolution" dans des pays moins avancés démocratiquement (comme on l'a vu pour la Tunisie ou l'Egypte), ça ne peut pas vraiment faire avancer les choses dans d'autres pays où en fin de compte les décisions sont deja prises par des gens élus. J'ai pas envie de m'étendre sur ce sujet, parce qu'en fin de compte en politique je suis nulle mais j'ai de très forte convictions que beaucoup ne partagent pas, comme par exemple, je trouve totalement anti-démocrate et limite fasciste de manifester lorsque qu'un Le Pen arrive au second tour, suite à un vote. Je dis ça en ne partageant pas grand chose des théories Lepenistes. Vous voyez que la politique, il vaut mieux pas que j'en parle trop.

 

Ce qui m'indigne, ce sont les effets de mode. Tu te lèves le matin, tu regardes les JT ou ton journal, et tu sais dans quelle mode on est. Celle du nucléaire. Celle des gens qui abusent d'un vieille dame pétée de thunes. Celle de la vache folle en son temps. Celle du sexisme…

 

Cette dernière m'insupporte au plus haut point. Depuis la mode DSK, où les féministes ont découvert que des femmes se faisaient violer, et où certains hommes politiques ont effectivement eu des réactions carrément sexistes envers cette femme de chambre (d'ailleurs pourquoi dit-on "femme" de chambre hein?) qui auraient du être punies, on bouffe du sexisme à toutes les sauces.

 

Dernière démonstration en date, hier, avec Petit Bateau qui se faisait attaquer sur sa page Facebook concernant des Bodys "sexués" sur lesquels on pouvait lire "jolie, têtue…." sur la version fille et "fort, courageux…" sur la version garçon. Je vous laisse aller découvrir les différents commentaires affligeants sur la page en question. Je me suis vraiment demandée où j'étais tombée.

 

Pour discréditer une cause aussi importante que le sexisme, les chiennes de garde n'auraient pas mieux fait. Le combat est ailleurs, bien plus important. Et s'indigner pour des choses aussi futiles, ce n'est pas mener le combat, c'est se tirer une balle dans le pied….

 

Et vous quelles choses vous indignent, en général?

 

 

12 commentaires

    1. pas nécessairement billet à polémique en fait. t’as vu je suis pas rentrée dedans :p ça me sidère tellement que je ne suis pas sure d’avoir ds arguments qu’on puisse comprendre “du côté obscur”

  1. Je suis ok oui et non.
    Pour PB, les proportions que ça a pris sont totalement ridicules. Pour autant, c’est en laissant passer des petits détails que le monde n’avance pas…
    Mais là c’était clairement abusif les réactions et ça s’apparente plus à du lynchage pour se marrer que des gens vraiment convaincus de ce qu’ils font…

    1. Je n’y ai meme pas vu de “détail” qui ferait que le monde n’avance pas. si une inscription sur un tshirt représente réellement ce qu’on est, ce qu’on va devenir, c’est grave non?

      okpour le lynchage sinon :)

  2. ben moi ce qui m’indigne c’est l’injustice sociale de par le monde… mais ça, c’est ma vie perso et militante … que je n’ai pas envie d’étendre sur la toile
    Sinon ben Maman pieuvre elle avoue qu’elle a été choquée par les bodies petit bateau qui enfoncent des clichés !! comme je suis choquée des rayons jouets bleus et roses dans les grandes enseignes de jouets , de certains magazines et même de certaines histoires pour enfants où maman fait toujours la cuisine et les bisous… ou des pubs où on fait passer les papas pour des débiles ou pour des surhommes ! Un minimum d’indignation est nécessaire car toutes les filles ne sont pas des barbies … et les garçons des super héros “robustes” pour reprendre un des adjectifs de PB…

  3. La société de consommation dans laquelle on vit !
    -Ton ordi casse…irréparable…on répart plus ma p’tite dame….ça coûte aussi cher d’en racheter un…
    – la porte de ton sèche-linge ne ferme plus au bout de seulement 4 ans… c’est normal ma p’tite dame…faut changer la porte! (mes parents ont tjs leur vieux sèche-linge depuis 20 ans).
    – Votre voiture neuve d’il y a 2 ans…ben maintenant elle vaut que la moitié de son prix…dépense 8000€ pour en changer pour une du même gabarit…. moi qui pensait faire un “échange” mouhahahaha !

    Brefffffffffff…:p

    Voilà, ton sujet de blog m’a énervé, je suis indignée…mdr !

  4. Alors si on s’engage sur ce terrain, pourquoi ne pas faire aussi une polémique concernant les vêtements de femmes enceintes avec la mention “en cours de livraison” et j’en passe… l’enfant à naître est considéré comme une “marchandise” mais ça doit être plus acceptable que les bodies Petit Bateau…

    Bref, beaucoup de bruit pour rien, ou bon coup de pub…

  5. Le sexisme est une histoire qui remonte à longtemps, on pourrait en parler durant des heures… Le problème c’est que l’on ne réussirait sans doutes pas à nous seul d’en régler le cas ! :( Car pour débuter les médias, les compagnies et tout ce qui vend, s’en sert, car cela fait parler justement ! À quand nous lèverons-nous pour dire que cela est assez ! ?

  6. Le sujet ne m’avais pas trop inspiré au début, et puis finalement, j’ai trouvé un sujet pour en parler.

    Il y a en effet des gens qui s’indignent pour des choses qu’on peut trouver futiles. Il y a peut-être une sorte d’inflation dans l’usage du mot. Je ne m’indignerais peut-être pas sur les bodies Petit Bateau, je choisirais plutôt de ne pas les acheter. Mais ça peut aussi être le début d’une prise de conscience. Qui sait, peut-être que les “indignés” contre Petit Bateau ont eu leur importance ? Mais c’est vrai que par rapport à l’indignation des populations des pays européens en pleine crise économique, cela simple sans inutile.

Laisser un commentaire