Jumeaux… mais pas trop!

Voici un billet que je voulais écrire depuis longtemps. Maintes fois reporté parce que chaque jour, je guette le signe qui me fera mentir en écrivant ce qui suit. Comme rien n’apparaît, j’écris (et demain ils me feront mentir!)

Les jumeaux, on lit, on voit plein de choses là dessus. La plupart du temps, même s’ils ne sont pas fusionnels à rendre milliardaire un psy, on observe un lien, une complicité plus forte que quand il y a des simples liens de fratrie. Enfin il me semble non?

Alors bien sûr, j’ai le droit aux réflexions des gens-qui-ont-toujours-voulu-des-jumeaux : “ah mais ils ont leur language” (rapport au fait qu’ils ne parlent pas encore, mais que Magow baragouine dans une langue que seule elle comprend, même son frère est extérieur à ça!), “oh ce regard complice” (euh bein non, là il veut juste lui piquer son gateau alors il observe pour voir quel est le bon moment pour lui prendre des mains)… Enfin vous voyez le genre.

Je me rappelle aussi la chanson qu’écoutait ma mère en boucle quand j’étais enceinte. Elle disait que cette chanson lui faisait penser à mes petits bébés dans mon ventre. Je vous épargne le lien, il s’agissait de “tu es mon autre” de Lara Fabian et Maurane (le premier qui critique les goûts musicaux de ma mère va en enfer!). Moi j’avais pas du tout ce feeling, déjà enceinte.

Par contre j’avais moi-même pensé que leur entrée à la garderie ne serait que moins dure, du fait qu’ils étaient 2. Vous vous rappelez ce que ça a donné (mais je vous en reparle bientôt!)

Parce que voila. A ce jour, je n’ai pu observer aucune forme de relation supérieure à celle d’un frêre et d’une soeur. Liés très souvent dans les bêtises, le quotidien se résume à des cris de colère, des coups, forts, des morsures, de l’envie, de la jalousie. Pas de regard complice, pas d’intanstanéité de réaction, pas de solidarité dans la punition, pas d’alliance contre la grande, peut être une petite alliance contre moi, mais comme la grande est du groupe, je ne vois là aucun rapport avec la gémellité.

Tiens!prends ça!

 

 

On m’aurait menti?

Attention, en aucun cas je ne souhaiterais cette relation différente. Je trouve que les histoires de communication mentale et ce genre de trucs, ça fait peur. Vous imaginez ce qu’ils peuvent dire sur nous sans qu’on le sache???

Par contre en y réflechissant, ils pourraient quand même faire la fortune d’un psy, parce que si la complicité n’y est pas, je crois que la rivalité, elle, oui. Je les imagine dans 20 ans sur un canapé en train de parler de moi pour expliquer leur dépression. “Comme maman ne voulait pas de jumeaux, inconsciemment on a cherché chacun à prendre la place de l’autre“…. “c’est pour ça que je les ai tous tués à la machette dans la nuit docteur, c’est pas de ma faute“…..

Oui bon, je me fais des films, je sais. Parce qu’en fin de compte tout ce que je cite comme élément de relation, je l’ai vécu moi avec mes frères. Mais voila, nous avions tous 3 ans d’écart, la relation ne peut être que différente!

Qui sait, peut être que ce lien spécial apparaîtra plus tard…. Pour l’instant ce sont simplement 2 enfants qui ont presque 2 ans, ils sont frère et soeur, l’un est presque blond, l’autre est brune. L’un est fort et svelte, l’autre potelée. L’une est colérique, l’autre… aussi. Ils essaient chacun de se faire leur propre place dans la famille. Et c’est pas plus mal!

18 commentaires

    1. ou donc peut être qu’en fair d’une relation “innée” il s’agit d’un truc qu’on construit à partir du moment où on a conscience d’être jumeaux/triplés? du genre ça semet en route seulement quand on en est conscient?

      Mais pourquoi je vais chercher si loin moi…

      1. c’est marrant, peu de temps après avoir posté mon commentaire chez toi, ce matin,
        alors que mon fiston était assis sur le pot, pour son pipi-du-matin, une de ses soeur est venu près de lui… lui a passé une main dans les cheveux, amoureusement… et lui a dit “t’es beau, toi, canaillou…” :D
        j’ai bien sûr éclaté de rire, en repensant à ton post !!!!

  1. Ils ont partagé la même bulle et dévellopent chacun leur propre personnalité et suivent leurs chemins des enfants quuoi (o; Bonne journée à toi et ton cocon^^

    1. oui, bien spur, ils sont chacun 1 personne à part entière. C’est juste que dans le mystique, on cherche le moindre signe. Je sais pas pourquoi je le cherche ce signe en fin de compte, tout va très bien comme c’est.

  2. Il y a quand même une grande différence entre les “vrais” et les “faux”. Les faux jumeaux c’est 2 spermatozoides, 2 ovules, donc vraiment 2 frères et soeurs nés en même temps et qui ont la particularité d’avoir partagé le ventre de la maman. Donc un lien super fort mais chacun son patrimoine génétique.
    En revanche je pense que les “on-dit” sur les jumeaux s’appliquent davantage sur les monozygotes ( que j’ai) 1 spermatozoide et 1 ovule, et la cellule oeuf qui se sépare en 2 pour on ne sait quelle raison.
    Moi c’est pour cette raison que quand j’ai su qu’il y en avait 2 à la base j’aurais préféré des faux jumeaux car assez flippant des vrais. Pour moi c’était des clones, enfin ça me fesait assez peur, et en fait ouf moi je trouve qu’ils sont supers différents même si les gens ne les reconnaissent pas souvent.
    Je sais que tu sais tout ça au niveau des spermatozoides ovules, mais c’était pour mieux me faire comprendre !

    1. Et j’ai oublié de dire que je déteste aussi certains a priori sur les jumeaux, j’ai déjà rembarré des gens qui me parlaient de dominant dominé, des trucs comme ça, ou des les appeler “les jumeaux” aussi . Même si il est vrai que leur existence est mystérieuse, ils sont 2 êtres comme tout le monde.

      1. Je pense qu’on voit ce qu’on veut voir. Effectivement toute la journée ils ne se captent pas, jouent toujours à coté mais jamais ensemble, se piquent les jouets et ne disent absolument rien, ils jouent avec autre chose. Le soir venu, on les couche lit l’un contre l’autre et dans le babyphone ils discutent (chose qu’ils ne font jamais en bas) mais voilà, surement car ils n’ont que ça à faire et personne d’autre avec qui jouer !
        Bien sur qu’ils font plein de choses pareils, mais ils ont été elevé 24h/24 ensemble, ça crée des liens.
        Donc voilà, langage à eux j’y crois bof, après voilà eux me diront plus tard ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre.

        1. poponette dit :
          17/05/2011 à 09:48 :
          Je pense qu’on voit ce qu’on veut voir. Effectivement toute la journée ils ne se captent pas, jouent toujours à coté mais jamais ensemble, se piquent les jouets et ne disent absolument rien, ils jouent avec autre chose. Le soir venu, on les couche lit l’un contre l’autre et dans le babyphone ils discutent (chose qu’ils ne font jamais en bas) mais voilà, surement car ils n’ont que ça à faire et personne d’autre avec qui jouer !
          Bien sur qu’ils font plein de choses pareils, mais ils ont été elevé 24h/24 ensemble, ça crée des liens.
          Donc voilà, langage à eux j’y crois bof, après voilà eux me diront plus tard ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre.

          Completement d’accord avec toi Poponette !!!!
          moi ils réagissent pareil…il jouent ensemble, mais loin de la le signe de la gemellité… simplement comme ils sont 2, ils jouent ensemble, mais aucun signe de complicité…
          et je vous passe les RALC (Reflexions A La Con) des gens … dans la rue… le pire, c’est à l’école de ma fille !!! pffff mais bon, on le vit bien hein !!! :mrgreen:

  3. A mon avis, (comment ça, on se fout de mon avis ?), – j’ai fait psycho option de comptoir, ça en jette, je sais – il y a forcément un lien spécial qui se crée entre deux jumeaux, du fait qu’ils sont éduqués en même temps, par rapport à deux frères et sœur qui ont une différence d’âge, pour un évenement donné.
    Après, ce lien ne veut pas forcément dire complicité, ou alors ça peut venir beauuuuuuuucoup plus tard. Si j’en crois l’exemple de ma sœur et moi (17 mois de différence): Ma mère pensait (la pauvre) qu’avec un écart si faible, d’autant que nos deux frères étaient bien plus grand (genre 10 ans de plus), nous allions nous entendre comme des petites princesses. Je pense que nous avons arrêté de nous foutre sur la gueule vers 14 ans (âge de mon adolescence où j’ai de toute façon arrêté de parler à la terre entière, parce que “vous ne pouvez pas comprendre, vous êtes tous des cons, allez vous faire foutre, c’est ma vie…” – ouais je sais)
    Mais aujourd’hui, à 30 ans, ça va, on arrive à se tenir à peu près bien le temps d’un repas… ou pas. Comme quoi. Mais si j’analyse cette situation, bien qu’au quotidien on devait être infernale, à travers le filtre du temps, j’ai vécu toutes mes expériences d’enfances avec ma sœur et même si on ne se raconte pas tous nos secrets (ça va pas la tête), il existe une certaine complicité, du fait de la proximité d’âge.

  4. Complicité qui doit être du coup encore plus intense chez les jumeaux, parce qu’ils ont le même âge exactement…
    Mais ils peuvent avoir deux caractères de pouilleux, c’est juste chiant pour la mère qui croit encore au conte de fées, hein…

  5. Peut-être parce qu’ils sont plutôt frère et sœur? Je ne sais franchement pas… Ou alors cette complicité naître plus tard, avec le temps, et les expériences partagées?… Qui sait…

  6. Moi les jumeaux, ça m’a toujours fait fantasmer. Ca me fait flipper d’en avoir, mais la relation qui peut exister entre les deux me fascine. La relation de fratrie dans son ensemble me fascine, étant fille unique, ça m’échappe!

  7. Ah tiens ce post fait étrangement écho au mien! Ici aussi ils se tapent dessus, se poussent pour êtrele premier sur les genoux de maman et n’ont pas franchement l’air d’avoir développé ce fameux lien de complicité des jumeaux.
    Je suis contente de voir que c’est pareil ailleurs!
    je pense que ce qui est dur (enfin moi ça me gave) c’est que dès qu’on rencontre quelqu’un qui découvre qu’on a des jumeaux ca y est on y a droit (en plus de savoir si ce sont des vrais vrais ou des vrais faux ou des…) on a aussi droit à “ils jouent bcp ensembles? ils doivent être super complices” ben non à 18 mois, même en étant jumeaux ils ne jouent pas vraiment ensemble et se tapent dessus plus que de raison…

  8. j’aurais pu écrire ce billet à l’identique! Rosette et Pierrafeu ont une complicité mais je la vois plus comme celle d’un frère et d’une soeur avec un écart d’âge! Sauf quand ils chantent leur comptines apprises à l’école

  9. Moi aussi, j’ai un peu trouvé qu’ils faisaient chacun leur life sans se soucier de l’autre. Mais bon, je les ai pas vu longtemps…

Laisser un commentaire