Mes enfants, mon défaut….

Au départ, je devais écrire cela dans ma semaine de la Tribu. Et puis, au fil des mots, je me suis dit qu’en fait consacrer un article à ça, ça serait bien! Parce que je voulais parler de la journée de la femme. Ce jour là, j’ai pas non plus trop cherché, mais voila, que ce soit dans les JT, sur les blogs, dans ce qu’on a vu, lu et entendu, la femme était souvent une mère en fait. Moi j’ai pensé à toutes ces femmes qui sont pas mères et qui ne se sont pas forcément reconnues dans tout ce qu’on racontait.

En réfléchissant ensuite, et en partant de ma petite expérience, être une femme en france est souvent un handicap (au travail surtout) à cause de la maternité. Je me souviens qu’un jour, au travail, on m’a dit que mon seul défaut était d’être… maternisable… oui ce mot là, exactement. Je peux vous dire qu’il est resté. A l’époque j’étais jeune, belle et sans enfant. Je n’y pensais même pas. Et on me le colle sous le nez.

PLus tard, autre job, on m’apprend 2 semaines avant la fin de mon CDD que, vous comprenez, du fait de ma grossesse, le CDD n’était pas renouvelé comme convenu à l’oral et que je devais recruter quelqu’un pour prendre ma place. Surement une bonne chose vu que le boulot et les gens là bas m’insuportaient de plus en plus. Et pas seulement à cause des hormones….

Arrivée en Région Parisienne, enceinte de 4 mois des jumeaux, et donc avec un bide deja conséquent, au pôle emploi on me dit que de toutes façons, on ne m’embetera pas, vu que personne ne voudra de moi (bon, ok j’en ai joué, et c’était le but).

On dira que le jour où je reviendrai sur le marché de l’emploi, mon seul défaut sera d’avoir des enfants, 3, soit 3 fois plus de risques que je m’absente pour un malade, 3 fois plus de risques de retard ou de demande d’aménagement de mes horaires…. Pourtant, s’ils savaient, ces gens (parce que les plus teigneux dans ces cas là ne sont aps toujours des hommes) la motivation qu’on a, nous mères au foyer avides de boulot, je vous jure qu’ils y gagneraient grandement, à aménager leurs horaires et permettre de s’absenter pour une visite chez le médecin…

J’ai pas raison?

Alors on dit que faire l’amalgame entre femme et mère est incorrect, sexiste et j’en passe. Oui mais c’est pourtant le cas partout en fait. Dans nos têtes, à partir du moment où on devient mère. Dans la tête des recruteurs, des gens au travail. Perso je pense que c’est un peu vrai et normal, dans le sens où, oui je risque d’avoir des retards et des jours d’absence si un jour je reprends le boulot. Mais ce qui est important dans son travail, c’est la motivation, le professionnalisme et la passion qu’on met dedans non? Pas les heures effectives de présence!

Je milite donc pour que nous, les femmes, nous puissions être mères et actives, et non pas des mères actives! Qu’en pensez vous?

31 commentaires

  1. Après on s’étonne que nous femmes, nous voulons devenir nos propres patrons.
    Et tu as raison, la journée de la femme, moi célibataire, sans enfants et en recherche de job, je n’y ai pas été très sensible.
    Dans les entretiens en ce moment, j’ai le droit à “vous êtes une vraie célibataire ?”

    1. et c’est quoi une fausse sinon? Parce que si tu réponds oui, je suis une vraie célibataire tu risques de passer pour la fille aigrie non? MDR

      1. Une fausse, c’est une nana qui a un mec depuis un moment et qui compte pondre dans peu de temps. Les patrons préfèrent les aigries, elles risquent pas d’être en congés mat.

  2. J’ai deux postes qui me sont passés sous le nez dans la même semaine parce que j’ai préféré jouer la franchise en disant que j’étais enceinte.
    Parfois je regrette de l’avoir dit, mais au final je me serais mal vu arriver en entretien alors que je ne pouvais plus le cacher.
    Dans l’avenir ce qui va être difficile c’est plus les questions du genre “mais si votre enfant est malade comment vous comptez faire?” il va falloir que je m’y prépare (et on sera pas forcément a côté de papi mamie donc pas de joker familiale).

    1. JE n’ai pas ce joker là non plus, mais quand je bossais j’avais une nounou formidable.

      Et un peu comme toi, c’est impensable pour moi de mentir et d’arriver à un entretien avec le gros bide…. Peut etre parce que peur d’etre directement jugée la dessus,surement. Et puis bon, si je me place coté recruteur, je ne vais pas embaucher non plus quelqu’unqui part dans quelques mois…. je suis mysogine sur les bords moi aussi PTDR

  3. Coucou, pour le boulot tu as raison. Je l’ai vécu pour la reprise après le 3ème enfant. Pour le 2ème je m’étais mise à 80% et après la naissance de la petite dernière je suis passée à 70% (différence est que je quitte une heure avant les autres le soir et je ne travaille pas le mercredi). Et bien j’ai eu du mal à garder le poste que j’occupais avant mon congé maternité. depuis ma reprise au mois de décembre j’ai prouvé que je pouvais assumer mon poste malgré mes horaires. Pour ce qui est des jours d’absences pour les enfants j’ai le droit à 5 jours par an (pas énorme avec 3 bambins) mais je ne les utilise que si cela est vraiment nécessaire. la nounou des petits me les garde même s’ils sont malades, donc ça aide beaucoup. Les gens autour de nous ne me comprenaient pas forcément lorsque je leur disais que je reprendrais une activité mais je ne peux pas rester à la maison, déjà le temps du congé maternité c’était long et il était temps qu’il finisse car j’aurais fini en déprime. Associé travail et mère n’est pas évident, ça demande un rythme assez soutenu mais bon d’ici 3 ans ça ira mieux car les petits iront à l’école. Voilà ma participation. Bisous

    1. tu vois je ne suis pas sure que la limite des 3 ans, aller à l’ecole règle beaucoup de soucis…. On oit changer de mode de garde pour un périscolaire, toutes les nounous ne l’acceptent pas non plus (pour des raisons financières, et bon, on comprend, parce que c’est leur gagne pain aussi hein). Un enfant malade reste un enfant malade, meme à l’ecole (d’ailleurs souvent la creche et la nounou acceptent plus facilement que l’école)…. bref, on a encore le temps de voir venir le moment où les enfants ne sont plus un fardeau pour notre employeur!

  4. On m’a aussi refusé à job à 23 ans parce que je risquais d’avoir des enfants…
    Mais j’ai aussi été engagée dans un CDD alors que j’étais enceinte de 2 mois, la fin de mon contrat coïncidait avec la fin de ma grossesse…
    D’ici quelques semaines, je vais me replonger dans la recherche d’emploi, je suis curieuse de voir ce que ça va donner…

    1. Il faudra nous raconter alors!

      mais te voir refuser un poste pace que tu risques d’avoir des enfants,alors que t’y penses meme pas, c’est juste horrible…

  5. Assez d’accord avec toi sauf que je pense que le congé mat est trop court. J’ai repris le taf quand ma fille avait 2 mois et demi, tellement petite. J’ai continué de l’allaiter jusqu’à ses 6 mois c’était folklo !

  6. D’accord avec toi ! Bien sûr qu’il y a de la discrimination, même au travail. Les hommes accèdent plus facilement aux postes à resposabilités.
    Aussi, de nombreuses femmes créent leurs entreprises et sont capables de faire des choses incroyables…
    Les patrons devraient mieux réfléchir car nous on est “polyvalente”, gna gna !!!

    1. oh je ne parle même pas des postes à responsabilités hein…. ne parlons que des postes “normaux” ça suffit deja amplement!

  7. Tellement vrai tout ça… J’ai une amie sans enfants qui a eu une fois comme réponse d’une recruteuse… Votre candidature est pas mal mais vous voulez des enfants… elle lui a naivement répondu “oui un jour, mais pas dans l’immédiat” et elle lui a balancé, “ah, ok, ba revenez me voir quand vous aurez deux enfants alors!” Sympa!

    1. et puis comme c’est à l’oral, pas de recours possible. Non pas pour avoir le poste, parce qu’après ça tu ne veux plus bosser la bas, mais au moins pour dire à ces gens que leurs méthodes sont franchement pas réglo…. ils feraient mieux de se taire et d’inventer une excuse!

  8. J’en pense que si les papa se sentaient un peu plus concernés quand les enfants sont malades ce serait pas toujours à la femme de s’absenter pour enfant malade, j’en pense que on nous prend pas quand on vient de se marier, car on ne va pas tarder à avoir un enfant, puis on nous prend pas enceinte, puis on ne nous prend pas avec 1 enfant car on va en vouloir un second puis quand on en a 3 il y a des risques d’enfants malades et qu’en quelque sorte on ne peut bosser que avant 28-30 ans ans environ (avant couple-mariage) et une fois la ménopause arrivée = extra ça non ?! Et tout ça pour être payée moins pour un même poste. Ca me fait chier oui ben je râle parce que ça m’agace !!!

    1. mais oui tu as raison de râler MDR! bon comme je ls ai fait tôt mes gosses, je pourrai rebosser tranquille avant la ménopause moi :P

  9. pas mieux
    et pendant ce temps là, nos hommes deviennent des gens sérieux et de plus en plus crédible niveau boulot….(avoir des spermatozoides qui marchent, cest bien connu, ça rend compétent !!!!)

    1. POurtant tu rends compte? une vie où tu peux etre reconnue dans ton travail et dans ton role de mère… pfiouuuuu…. Disons le clairement quand meme, quand le papa a un poste plus important et plus reconnu, il voit quand meme moins ses gosses. Perso j’aipas besoin d’un poste à responsabilités, au contraire en fait. S’épanouir dans autre chose que la lessive,ça me suffit. Si en plus j’ai des horaires corrects et que je n’ai pas à faire des heures supp pour la gloire et pour démontrer que je merite certaines responsabilités, ça me va!

      1. ouais mais c’est pas gagné !!!
        heureusement aussi, je ne suis pas carrieriste !! et même si je veux bôsser, je me contente d’un poste honnête :) tant que je peux pouponner en paix pas tard le soir !

  10. moi aussi j’ai eu ce genre de réflexion, après mon mariage “bon vous attendez pour être enceinte parce que là, avec vos 4 collègues qui vont accoucher vous comprenez”. J’suis tombée enceinte 3 mois plus tard! gniark, j’te laisse imaginer la tête de ma patronne.
    A 7 mois de ma reprise, je suis déjà en train de me “battre” pour avoir des horaires qui vont concilier correctement vie de famille et vie pro, c’est pas gagner on ne veut pas me filer tous mes mercredi…je sais même pas comment demander en plus de changer mes horaires…

    1. hi hi j’ai aussi fait le “coup” mais pas expres, enfin pas trop hein. Je remplacais une nana qui remplacait une autre nana qui remplacait la titulaire du poste…. oué… Et on a décidé de faire madame ma fille sans meme réfléchir à ça…. La tronche de la chef, pareil…

  11. ton article est parfait!
    si on était un peu plus aidée pour gérer nos emplois du temps de maman, on pourrait bosser bien plus sereinement! Ca n’a pas été compris ça encore!
    ‘maternisable’ => j’en reviens pas…mais on m’a bcp posé la question en entretien…tss

    1. merci:)

      et oui, c’est une question qu’on retrouve souvent en entretien quand tu commences à etre dans la moyenne d’age en fait…. Et je crois franchement que ça pourrait faire l’objet de sanction, au meme titre que si on te demande de quelle religion tu es. Tu t’imagines cette question en entretien “et sinon vous priez quel dieu?”

  12. J’aimerai savoir si aux hommes aussi on leur demande quel mode de garde ils ont et si il y en a un autre en roue de secours.
    Parce que ca m’horripile qu’on me le demande quand je viens pour un emploi et pas pour parler de mes enfants et de pourquoi et par qui ils sont gardés. Comme si on allait leur répondre franchement.
    Pour ma part j’ai toujours dit que les grands-parents étaient dispo jour et nuit même si il est évident qu’ils bossent eux aussi et que je prendrai forcément des jours si le Papa ne le pouvait pas.

    1. Je sais que si je dois reboser un jour, je pourrais compter sur les 11 jours de congé enfants malades du chéwi (pourquoi généralement les femmes en ont 3 et les mecs 11????) Et je pense que dans une boite, quand tu laches que ton gosse est malade, et que ton boss devient pale mais que tu ajoutes que ton mec prend des jours, ça doit etre THE grande classe (et tu peux peut etre meme demander une augmentation derriere MDR)

  13. tellement vrai tout ça … Moi régulièrement en réunion d’équipe, je dois accepter le “on prend une date ? RRRrr…ah oui c’est vrai pas le mercredi! ça devient compliqué tout ça” mon chef à chaque fois qu’on cherche une date, je suis sure qu’il fait exprès pour me mettre la pression (car je suis à 4/5ème mais je fais presque 35h…) :evil:

  14. Mes enfants n’ont jamais été un souci pour le travail. Après les jumeaux j’ai repris le boulot à temps plein et là je viens de reprendre le boulot à mi temps. La seule obligation: montrer à ton emplyeur que t’as une organisation béton! ne mentionne surtout pas tes enfants sur ton cv. Il faut s’en expliquer en entretien.
    mais tu as raison, c’est la bataille permanente. Il faut de bons arguments et ne pas se laisser démonter par les réflexions.

Laisser un commentaire