Back to ze garderie…

C’était une de mes résolutions pour l’année qui commençait : retenter la garderie pour les jumeaux. La première tentative ayant été un échec cuisant, ne me laissant aucun répis pendant presque 3 semaines, me permettant de partir… 45 minutes…. l’avant dernière fois… 45 minutes où je suis allée faire mes courses. Loose totale.

 

Nous revoici donc en adaptation à la garderie, depuis Mercredi. Ouéééé. Je suis passée pro dans l’adaptation aux garderies moi, entre Madame Ma Fille qui a fait de l’adaptation toute son année là bas tant ça se passait mal, et mon premier essai pour les jumeaux. Même pas peur.

 

Sauf qu’avec ces mauvaises expériences avec cette garderie justement, je ne retiens que le mauvais. Comme :

 

– non toi, avec le nez qui coule vert, ne t’approche pas de mon petit asthmatique qui a déjà un rhume, merci. Et qu’on m’explique pourquoi MOI je t’essuie le nez. AH oui, elles prennent le café.

 

– Ohhh il est beau ce nouveau toboggan. Un peu raide non la descente pour des petits de moins de 3 ans (ils ne prennent que des non-scolarisés). Tellement raide que la première fois que TiSam la descend, il pivote et se cogne l’arrière de la tête. D’ailleurs il a pas retenté…. Ahhhh et malin, la montée en escalier se trouve face à un pillier en béton, à 20 cm au moins ahem. Pratique pour assomer ceux qui décident que descendre par les escaliers c’est mieux, et qu’ils se loupent (comme Magow, à qui j’ai vite remémoré les conseils de Mamie : on descend sur les fesses)

 

– euh toi là, t’es bien gentil, bien trop petit pour que je te tape et pas à moi pour que je t’en colle une, mais si tu pouvais juste éviter de ME jeter la balle sur MA tronche siteuplé, ça serait cool. Et non, ne m’appelle pas maman, j’en ai bien assez des enfants. Et non, pas de bisous non plus. Oué mais ça ne sert à rien de tenter de trucider mon fils en t’asseyant dessus, regarde il aime pas, il pleure…ah et il devient bleu là… Euh, y’a quelqu’un qui peut le pousser le gosse? Je ne sais pas si moi j’ai le droit… C’est bon il s’est relevé (ouf, mon gamin redevient tout rose). Oui mais non, tu pousses pas les petits dans les escaliers du tobogan. Surtout que dans les petits, y’a la mienne… Euh.. AU SECOURS?

 

– une autre maman est là aussi, en adaptation. Sa fille doit avoir l’age des jumeaux. Il est l’heure pour elle de la laisser un peu seule, 20 minutes, et revenir. “Au revoir ma chérie, je reviens te chercher dans quelques minutes, maman va acheter du pain“. La petite fait oui de la tête mais s’en fout un peu. Quand moi, vous, la maman en question dit “BINGO c’est gagné, je me casse“, bé là bas, c’est niet. Il faut que l’enfant comprenne que vous partez. Je me demande des fois si pour elles, un enfant qui comprend que sa mère se casse, c’est un enfant qui hurle. Parce qu’elles ont insisté pendant 10 minutes, avant que la mère passe enfin la porte. La petite fille pleurait. Forcément. Limite elles avaient l’air fières de leur boulot pour le coup. Franchement, si ça ne tenais qu’à moi, je disparaitrais une fois les bébés à fond dans un jeu… mais non.

 

– “Oh mais ça y est, toi aussi tu as la varicelle!!! ahhh ils sont beaux tes boutons dis!!!”. Je crois qu’il n’y a pas besoin d’explications. Et je crois que je n’aurais pu entendre cette phrase nulle part ailleurs.

 

Bref

 

On reparle de mon cas avec ma référente. Je lui (re) précise que pour le coup il est impossible pour moi de repasser 3 semaines à payer des heures de garderie où je suis présente et où je m’occupe moi de mes enfants. Encore moins de venir pour ça tous les jours. Non. Si déjà je paie…. Je pars. Elle est OK sur le principe.

 

Vendredi je suis partie 30 minutes, au lieu des 10 minutes normalement prévues pour la première séparation. Alors que Magow s’est bien amusée (sur le tobogan, mais je m’en fouts, j’étais pas là pour voir), TiSam s’est accroché à sa “référente” comme à un rocher. Moi j’y vois un bon point, même s’il a pleuré tout le long : il a compris qu’il pouvait lui faire confiance, et qu’elle était là pour lui. Non? M’enfin elle n’était pas trop du même avis. “il va mettre plus de temps (ok), il faudra y aller plus doucement (pourquoi?)”

J’ai émis la possibilité de les laisser pour le gouter en ce début de semaine. Elle me dit que c’est souvent vécu comme une double séparation par les enfants, parce que le goûter ça rappelle la maman. Moi de lui dire que mes gosses, si tu leur mets à bouffer dans la bouche, ils t’aiment comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma… mais non, elle n’a rien voulu entendre. Alors bon, on va continuer un peu comme ça, le temps que la dame soit prête hein…

 

En me lisant, notamment dans la première partie, on pourrait croire que je suis hyper protectrice avec mes gosses. Que nenni, sachez le. Au contraire des fois même.

 

EN lisant la deuxième partie, on pourrait croire que j’essaie de m’en débarrasser. et là… merde je trouve pas d’excuse….

43 commentaires

  1. espérons que cette fois sera la bonne…!
    pour moi aussi, l’adaptation avait été longue et semée d’embuches !!
    je me souviens bien du “bon, je profite qu’ils s’amusent tous les 3 pour vite me sauver…” avant de me faire rattraper par la Tatie-chef ; “non non non, vous allez les chercher, 1 par 1, et vous leur expliquez que vous allez partir”…. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    allez courage ! bientôt, tu pourras aller te promener en solo, et aller te faire bronzer à la terrasse d’1 café… et même si c’est pas sûr… c’est quand même un peut-être !

    1. aujourd’hui on m’a aidée à partir un peu plus vite, parce qu’ils s’accrochent hein, et quand tu vois que personne ne vient te les prendre… bé tu peux pas bouger en fait.

      oui je rêve de ces futures journées où la grande sera à la cantine et eux à la garderie….

    1. si tu ne trouves pas un côté marrant à la chose, tu déprimes et tu culpabilises de laisser tes gosses hurlants… alros bon…

  2. C’est obligatoire l’adaptation en France?
    Parce qu’aux emirats y’en a pas forcement, c’est un peu comme on veut. J’ai donc fait confiance aux dames de la creche qui m’ont dit que pour un petit bebe l’adaptation n’etait pas necessaire, qu’on parte 20 minutes ou 2 heures c’est pareil tant qu’ils ne connaissent pas la notion du temps. Donc premier jour de reprise du travail pour moi = premier jour de creche et tout s’est bien passe. En y repensant je l’aurais sans doute mise la-bas un peu plus tot histoire d’avoir une ou deux journees pour moi :lol:

    1. oui les touts petits ne réalisent pas forcément. La grande était chez la nounou à 6 mois, l’adaptation s’était résumée à une après midi ou deux avant de faire la journée. C’était bien plus facile!

  3. Roooo lalalala l’adaptation. Quelle galère.
    L’adaptation de Titie à la crèche je m’en souviens encore. Quoique, en elle-même elle s’est bien passée. C’est après, quand jen ‘étais plus là que ce fut la cata. Titie nous a fait la grève de la faim. Et ça dure depuis 2 ans maintenant, elle ne mange rien le midi :(
    Bon mis à part ça, elle s’éclate et ses éducatrices/puéricultrices sont top !
    J’espère que j’aurai une place pour BB #2 :-|

    1. sinon, entendu aujourd’hui, et dans le meme genre : une gamine, de l’age des jumeaux environ je pense, pleure très souvent. La nenette qui lui dit “mais tu sais, il aut pleurer devant maman le matin, c’est elle qui te laisse là, c’est pas moi…” moyen quand meme non?

      1. Ah.. moi ce matin j’ai entendu “je peux monter, je suis un ami, je viens pour te faire du bien”

        Bon bé ton expérience en garderie ne me fais pas regretter de mettre Samuel chez la nounou.. Tiens ce qu’a dit la fille qui s’occupe des enfants me fait penser a une expression que mon père a piquer je sais plus où “pleure tu pisseras moins”..

        1. à choisir, si je bossais je voudrais une nounou. Peut etre parce que j’ai eu une excellente expérience pour la grande…

          Et il est chelou le mec qui sonne à ta porte… il va revenir??? c’est ton mec quite faisait une blague pour la saint valentin?

          1. Moi niveau nounou j’ai eu le droit à l’expérience fatale. 3 mercredi de suite chez la nounou = 3 paire de lunettes cassées (ouais suis myope !). Mais pour Monsieur Samuel on est tombé sur THE perle. Une amie qui nous l’a présenté, et vu comment est l’amie avec sa fille et le bien qu’elle nous dit de la nounou, je laisserai bébé la bas les yeux fermés.

            Quant au gars de ce matin, il est censé revenir à 18h, on verra ce que ca donne.. Pas une blague de mon homme vu qu’il va rentrer ce midi débrancher les sonnettes, et le gars paraissait ni bourré, ni déséquilibré.. Du coup après coup je pense a quelqu’un qui sonnait en repérage de cambriolage (les deux voisines en face ce sont fait cambrioler il y a quelques mois..)

  4. tu m’as bien faire rire lol!
    punaise! comme les expériences peuvent être relativement différentes!
    on est justement en pleine adapatation…enfin…était…normalement…on a pas fait la dernière journée….devine pourquoi…?? TitBonhomme malade, OUI, après 4 matinées de crèche même pas complètes YOUPI! C’est le baptème du feu moi j’dis!
    Les référentes encadrent bien je trouve (le temps que j’y étais bien sur), c’est le système pour la sieste que je trouve débile, ils dorment dans les salles de jeux, donc en gros, vas y pour respecter le rythme des gamins sans dortoir…enfin m’en fous, il y va que le matin!

    Et les nez qui coulent pas essuyé…..caca!! c’est pareil!
    Par contre, chez moi, les gamins sont pas admis avec la varicelle!!! c’est abusé!

    par contre c’est vrai que nous aussi ils nous disent de lui dire aurevoir….bon j’ai de la chance, pas de soucis, il s’en bat les roustons de sa mère, c’est “auvoiiir”, “taleuuuur” (vas y casse toi dégage)….
    donc c’est plus dur pour moi que pour lui hmpf!

    Et comment tu fais du coup tu dois rester plus longtemps??

    1. arf la varicelle c’est contagieux avant qu’elle ne se déclare, donc en fait, c’est plus psychologique dans mon cas hein… Tu sais que dès que y’a plus de fièvre tu peux les remettre à l’école, boutons ou pas?

        1. oui oui je sais. Mais en fait ils partent du principe où, comme ce sont toujours les memes gosses, ils sont deja contaminés avant, donc bon…

  5. Eh bé… C’est un peu la loose quand même, l’adaptation !
    Mais je suis d’accord avec toi sur un point, mon gamin, tu lui donnes à bouffer, il t’aime. Même si tu pue et que t’as des poils qui poussent partout les soirs de pleine lune…
    Nous, c’était ass mat, et pas d’adaptation, parce qu’idem, il n’a pas de notion du temps, donc que tu partes 30 min ou 3 jours, il s’en fout (surtout si tu lui donnes de bout de pain, hein).
    Résultat, ça roule…

  6. ça me rappelle le “largage” du premier, en plus nuancé tout de même (mais il y avait quelques petits dont la rhinopharyngite se présentait dans toute sa laideur)… Pour Numérobis, une première assmat qui nous a laissé tomber (finalement tant mieux, même si elle a fait ça juste avant l’été), puis une autre, fantastique, qui a proposé une 15aine de jours d’adaptation pour une transition en douceur, qui avait prévu des activités manuelles pour l’occuper, qui m’a envoyé sms et photo pour me rassurer…

    Bon courage, ils vont certainement bien s’amuser (pour te convaincre 2 secondes sur la page de Chomb http://www.chomb.com/2010/03/24/comment-pourrir-la-journee-dun-pere/)

    1. chez les ass mat y’a des perles, je confirme. Je regrette la mienne pffff

      sinon excellent ton lien. Mais moi maintenant ça ne me pourrit plus mes journées, je suis rôdée :)

      1. Y’a pas que des perles, dans un premier temps Numérobis a eu un caillou… Je suis ravie qu’elle nous ait lâchée, même si ça a pris du temps (4 mois) pour trouver une nouvelle assistante…

  7. J’ai l’impression que ceux qui gardent les enfants de nos jours font trop de psychologie de comptoir genre le goûter sera vécu comme un traumatisme. Quand on m’a collée à l’école ou chez la nounou, on pas demandé mon avis et au final, ça s’est plutôt bien passé.
    Et puis, il te faut bien du temps pour te vernir les ongles de pieds pénarde non ?

    1. oui, le coté psy a pris un grand essort dans le monde de la petite enfance… des fois c’est bien dommage et ça gâche les choses (à mon sens, et pas toujours)

  8. Du vécu, excellent. Cela me rappelle la période ou j’ai travaillé en crèche. Pour info, je confirme qu’il faut éviter de partir en cachette (bebe risque de plus vous faire confiance) , par contre le “au revoir je reviens te chercher” doit etre relativement court. Plus le départ est long, plus c’est difficile pour les enfants !

    1. Je suis entièrement d’accord avec vous : dire au revoir c’est important. Mais quand j’y passe 20 minutes, sans que personne ne vienne m’aider, parce qu’ils s’accrochent et que je ne peux pas non plus les mettre dans un coin et courir jusqu’à la porte, moiça me sidère. Mais aujourd’hui, elles sont venues m’aider, enfin les aider… et ça a duré 3 minutes, et c’était bien je pense

  9. l’adaptation en garderie pour mon premier était aussi cahotique…
    mais maintenant il est super sociable et s’habitue très vite, heureusement lol

  10. ben le mien au début ne l’était pas lol
    et le petit dernier c’est une maladie chez lui. Genre écoles ou centre aéré, si il connait pas, c’est la totale panique. j’appréhende le CP en septembre… :'(

  11. merci Juju, j’ai beaucoup rit! et en effet c’est ptét pas Margot et Sam qui ont besoin d’une adaptation… c’est pas parce qu’il a pleuré que de suite il n’est pas prêt, il expime juste son ressenti sur le moment! Et alors pour l’autre maman, je ne comprend vraiment pas le comportement des éducatrices étant donnée que cette première avait prévenu sa fille…

  12. Coucou, ah ça m’a bien fait rire ton post en ce début de semaine, l’an dernier j’avais tenté la halte garderie pour les loulous (à l’époque ils avaient 15 mois quand on a commencé)

    Nous l’adaptation c’est le contraire, alors quand t’inscris les gosses ils te disent autant d’heures d’adaptations, quand t’y vas réellement et bien ils te font une adaptation mission éclair, ils ne doivent pas aimer avoir les parents dans leurs pattes, lol

    Sinon par bonheur dans les dames qui s’occupaient des loulous, une était maman de jumeaux de (20ans, certes), mais je pouvaient discuter avec elle, on me comprenait

    Sauf que moi les loulous les premières fois je les emmenaient le samedi après midi, forcément il y avait trois pauvres bébés (dont les miens, ptdr), pour 2 madames qui s’occupaient d’eux, donc le pied, si ça pleuraient ils avaient le droit à des calins

    Je n’ai jamais pu les laisser en semaine, j’ai bien tenter, mais vu le nombre de gosses en semaine, ben quand ça pleure, ben ça pleure, les madames ne sont pas assez pour les calins et réconforter les petiots

    Généralement quand je venais chercher les miens, et bien j’en trouvaient un collé à la vitre qui pleuraient, ou bien si c’étaient pas les miens qui pleuraient c’étaient d’autres gamins et ça faisait pleurer tout le monde, ptdr

    Donc échec total de la halte garderie pour nous; comptez 1h avant l’heure pour se préparer et prendre la route, puis de même au retour :mrgreen: en revenant ils étaient crevés, obligés de les mettre au lit, et pendant les heures de halte garderie (2h à chaque coup), ben vu que c’est à 20 bonnes minutes de chez moi, ben ça valait pas le coup de rentrer pour faire deux trucs et repartir, donc je trainais en ville (la HG est au centre ville), pour dépenser des sous dans les magasins, en dépenser pour la HG, et revenir tout le monde crevé, ptdr

  13. Chez nous c’est nounou et on a quand même fait une adaptation même si elle n’avait que 3 mois… J’avoue, c’était surtout pour moi l’adaptation parce que laisser mon bébé à quelqu’un que je connaissais pas, même si j’avais un bon feeling, c’était pas évident! Finalement, ça c’est très bien passé et ça fait plus d’un an maintenant que je le dis à tout le monde, ma nounou est merveilleuse!!! :)

  14. Ah oui pas simple j’ai eu la chance de ne jamais connaître ça les miens étaient contents d’y aller et ce dès le début, ça a été plus difficile à la rentrée dernière après 2 mois de congés et de maman à fond les ballons mais ça n’a pas duré… Courage j’ai toujours eu mal pour les parents dont les petits pleuraient comme ça.

  15. Vive l’adaptation rapide de nos petits bouts.
    Dur, dur quand même pour toute la famille de changer de rythme de vie.
    En quelque sorte, c’est toute la p’tite tribu qui se voit chamboulée!… Courage!

  16. Pour Timinoo c’est moi qui ai eu du mal à le laisser, il avait 13 mois quand on a commencé l’adaptation.
    En fait j’appréhendais car on il y avait eu des cas de maltraitance 2/3 ans avant que mon Fils y aille mais heureusement ca avait été dénoncé par une stagiaire et toute l’equipe avait été changé.

  17. hihihi
    on dirait la mienne d’adaptation..en mieux :mrgreen:
    je rigole mais c’est trop dur!
    elle avait 4 mois et demie ma puce, c’set pas humain..
    et quand tu la laisses le matin dans un transat et qu’elle est à la même place le soir…tu te dis qu’elle a eu une journée sublime, c’est sûr
    … et quand les puéricultrices te disent que ta fille n’aime pas la crêche parceque tu dois la monter CONTRE la crêche…tu te poses des questions…car non, tu ne lui souffle pas dans l’oreille en continu des phrasses comme “la crêche c’est le mallllllllllllllll” au contraire tu lui dis, ouuuuh que c’est bien la crêceh, ouhhhhhhhh que tu as de la chance….”mais en même tempps, ma fille, même à 4 mois 1/2, elle était pas conne!! hein !!

  18. ah mais qu’est-ce que ça m’énerve ça!! les nanas en crèche sont les reines pour te faire culpabiliser et te faire croire que bébé sera mieux avec toi qu’avec elle (bah ouais parce que ça les fait plus bosser du coup)
    c’est dingue ça!! Moi je dis que pour qu’un enfant soit bien à la crèche, il faut que sa maman parte sereine (et pas forcément après avoir expliqué pourquoi on l’abandonne, moi je pars quand il sont le dos tourné, ils ne sont pas traumatisés bien au contraire… ) et qu’il se sente acceuilli et aimé (enfin pas aimé mais au moins entouré d’un minimum d’affection)
    et ça avec des nanas qui n’ont pas envie c’est pas le top…. mais qu’elles aillent bosser ailleurs si elles n’aiment pes les enfants franchement…non?? :evil:

Laisser un commentaire