Breaking point…

On m’avait dit… te pose pas trop d’questions, tu sais petit, c’est la vie qui t’répond…. à quoi ça sert, de vouloir tout savoir… regarde en l’air, et….. bourdel c’est la honte je cite du Bruel…

 

Ces derniers jours, rien n’est facile. Ou plûtot tout est difficile…

 

La garderie, ça ne se passe pas bien pour les jumeaux. Deux semaines qu’ils y vont et le max que je les laisse seuls, c’est 45 minutes. Moi qui avait pensé que ce serait vraiment très facile avec eux… Surtout que curieusement, c’est TiSam qui pleure le plus. Mais d’un pleur qui me déchire le coeur, pas comme ses soeurs, qui pleurent peut être bien trop souvent pour être crédibles… Moi qui pensais à ce stade avoir une demie journée de libre de temps en temps, bein c’est rapé. Au lieu de ça, je vis dehors avec ma poussette : emmener Madame Ma Fille à l’école à 8h30, aller faire les courses, revenir déposer les courses, aller à la garderie, me promener dehors (ahem)/lire/tricoter au milieu de la Té-ci en attendant que 45 minutes se passent et retourner les prendre. Partir chercher madame Ma Fille à l’école, attendre devant le portail parce qu’il est trop tôt, et en même temps trop tard pour d’abord rentrer à la maison, puis rentrer à la maison avec tout le monde… Heureusement, tout le monde est équipé en parkas maintenant, tout va bien… Une grosse déception pour moi qui voulais tellement m’en débarrasser avoir un peu de temps pour moi, j’en ai encore moins…. Bref. En parlant avec une maman dont le fils était à la garderie encore l’année dernière, en même temps que madame Ma Fille, il se trouve que non, je ne fais pas d’idée et que tout ça n’est pas forcément de ma faute… Je pense que ça fera l’objet d’un prochain billet…

 

En plus, l’angoisse de la séparation a été très gentillement transposée à la maison. Ce qui signifie que dès que je ne suis plus dans le champs de vision de TiSam, il ne cherche pas à comprendre que maman aussi fait pipi, mais qu’elle n’a pas de couche. Il hurle. Avec de grosses larmes. Idem quand on va chercher la grande à l’école : je dois les laisser dans l’entrée (bien qu’ils aient en plus ajouter un panneau d’interdiction sur la porte), dès qu’il me voit partir c’est fini. je le retrouve entourée d’une demie-dizaine de mamans en train de le consoler, me jetant un regard noir. (Ouai c’est des sorcières là bas, elles sont toutes FCPE de toutes façons).

 

On ajoute à ça la fatigue qu’entraine l’angoisse de la séparation la nuit…. Et oui… la totale je vous dis… 2 nuits blanches au compteur pour le moment, avec en plus le rhume et la toux qui revient (enfin, elle n’est jamais vraiment partie). Surtout que Magow, la nuit, elle aussi a des angoisses…

 

Je suis vannée. Je n’ai jamais été aussi fatiguée de ma vie entière que depuis ces derniers mois. Ces bébés qui dormaient tellement bien… pourquoi maintenant rien ne va plus? On a lassé tout ça s’installer, en trouvant toujours des excuses, qui sont bien réelles, comme le rhume et le nez bouché, la crise d’asthme, les dents… En même temps ça fait 1 an que Sam passe de mauvaises nuits soit-disant à cause de ses dents (et oui on lui trouve l’excuse qui va bien), et il n’en n’a qu’une… une seule dent à 16 mois, oui oui… C’est simple, je me retrouve à ne plus respirer quand ils bougent dans leurs lits pour ne pas les réveiller. A avoir des palpitations dès qu’ils se tournent…Chéwi est bien sur dans le même état.

 

Hier soir le coup de grâce… enfin je crois, je veux dire j’espère que tout s’arrêtera là… Ma Grand Mère a rejoint mon Grand Père, là où il l’attend depuis presque deux ans….  Je suis très très proche de ma famille, et perdre une troisième racine en même pas deux ans, je me sens toute seule en fait… La fatigue n’arrangeant rien… Juju elle est un peu perdue, et elle laisserait bien ses trois monstres hurler dans leurs lits toute la journée…

18 commentaires

  1. et ben Juju… journée-cafard… que te dire… je sais pas moi… je compatis… tu n’as pas une copine qui sait te garder les jujus à la maison quelques heures, histoire de pouvoir t’échapper? Bises virtuelles réconfortantes!

  2. Ohlàlà, bon courage pour cette période difficile…
    Il ne faut pas perdre espoir, les Juju vont bien finir par s’habituer à la garderie…
    Comme Magaly je pense que t’aurais bien besoin de t’échapper un peu… quelques heures, et au mieux, pourquoi pas une nuit ?! y’a pas une Super-Mamie dans les parages ?!
    tendres pensées, et toutes mes condoléances pour ta Mamie

  3. Hooo, je te lis toujours ( oui, je sais, je ne comme pas souvent), mais là, je me dois de te laisser un petit message de soutien !
    Ma pauvre, tu m’as l’air carrément fatiguée, usée, dépitée ! quel dur métier que celui de maman !
    Je te souhaite bon courage car, sans vouloir te décourager, t’en as bien pour quelques années encore ! ( et oui, moi aussi ! )
    Si mettre les petits à la garderie chamboule autant les petits ( et toi même ) pourquoi ne pas abandonner l’idée pour l’instant et réessayer un peu plus tard, quand les petits se sentiront plus prêt ?
    Enfin, en tout cas, courage ma belle ! courage ! bisous

  4. ça me fait mal pour toi de lire ça, je ne sais que trop comme c’est dur… je serais à côté, je serais venue, ouai comme ça, juste pour te changer les idées…
    pour la garderie, je ne pourrais rien t’apporter vu que j’ai le même problème avec Libellule. Pour te dire, hier soir je suis partie 1h avec le fiston, elles étaient avec leur Papa et Libellule n’a fait que pleurer tout le temps où je n’étais pas là…
    Tu ne peux pas partir dans ta famille pour les vacances?? que tu puisse souffler un peu??
    Pour ta Mamie, je t’envoies toutes mes pensées et mes condoléances.
    Si t’as besoin, de discuter, ou autre, n’hésite pas….

  5. Tout passe les bons comme les mauvais moments.
    Ce n’est qu’un passage… me répeter ça en boucle m’a permis de tenir le coup les premiers mois
    Courage!

  6. ben zut, je suis vraiment désolée pour toi et ta famille. Courage pour cette période difficile.
    Comme dit Clo heureusement ça passe, meme si sur le coup ca nous parait insurmontable et interminable.
    pense plein à toi, des bises

  7. Je t’envoie du courage ma Juju. Je n’y connais rien en bébés donc difficile de t’aider. T’as essayé de trouver des infos sur le pourquoi du comment de l’angoisse de la séparation ?

  8. je t’envoie tout le courage que je peux t’envoyer!
    Et toutes mes condoléances, ce sont des moments vraiment pas faciles…
    Mon mail est à ta disposition si tu le souhaites, au cas où…

  9. Ce n’est qu’un passage mais tellement difficile et fatigant à vivre quand on a le nez dedans! Pour te rassurer, je peux simplement te dire que ça va forcément s’arranger!
    Et je pense bien à toi dans ces moment de grandes tristesses et de sentiment de solitude, une petite partie de ton enfance s’envole avec nos grands-parents!
    courage!!!

  10. J’ai eu une semaine très difficile la semaine dernière, mon fils et ses problèmes en classe, ma soeur et sa déprime et la mort de ma grand mère, oui c’est dur oui tu en chies mais dis toi que ça va passer, petit à petit les choses vont se remettre en ordre, un pieds devant l’autre et on avance … ça va aller mieux courage juju !!!

  11. Oh, bah, tite juju est toute à plat…
    Je me joins aux autres pour t’envoyer plein plein de courage et de baume au coeur. Pour ta mamie hélas, y’a rien à dire qu’à t’envoyer du réconfort.
    Pour les enfants, et surtout pour le sommeil, je te propose “Le sommeil, le rève et l’enfant” de Marie Thirion. Ca a fait BEAUCOUP de bien au sommeil de mes enfants.
    Pour la séparation, je crois qu’il n’y a pas de grande solution… enfin, perso, j’en ai pas trouvé.

  12. Salut ma belle, comme je compatis, quand le sommeil est difficile, tout le reste est difficile.
    Je ne sais pas vraiment quoi te conseiller pour les nuits (un sirop homéopathique ??? oh, ça va, pas taper les autres, j’avoue que j’ai déjà essayé :))

    Plus sérieusement, pour la garderie, courage courage, ce n’est jamais évident, ni pour toi, ni pour eux. Une bonne séance d’ostéo? Et pour toi, un spa?

    Je t’embrasse,

    Marie

  13. Le coeur y est aussi et toute mes pensées !
    Je t’embrasse très fort et espère que quelques moments de ta journée t’apportent quand même du réconfort !

Laisser un commentaire