Salon de l’agriculture 2010…. l’horreur!

C’est avec plein d’entrain, de joie (et pourtant j’ai pas de BMW, Dieu m’en garde), de courage et de pensées megapositives que j’avais prévu depuis 4 jours mon aventure au parc-expo de Versailles avec Mesdames Mes Filles et TiSam. Et hier c’était le grand jour. J’étais vraiment contente d’avoir enfin trouvé quelque chose à faire qui soit intéressant dans le coin (enfin “dans le coin” on se comprend), où je pouvais prendre les 3 ensemble, n’ayant pas de nounou et de toutes façons pas les moyens d’en payer une, et qui soit, a priori “babyfriendly”, avec des accueils nursery pour les changes par exemple… C’était donc l’occasion parfaite de sortir de mes 4 murs…

 

Le trajet aller, comme sur des roulettes. Il faut dire que j’ai un bon sens de l’orientation ( et un bon GPS aussi me souffle t’on). La première difficulté a été de trouver une place de parking. Ah il y en avait encore de libre, pas mal d’ailleurs, mais voila, il a fallu que je devine où étaient les places les mieux pour quand on a des enfants : pas trop loin de la sortie, avec une caisse pas loin pour le ticket, si y’a des toilettes c’est bien aussi (pour moi en fait). bref je me gare. Et comme le GPS ne marche pas sur les parkings, et encore moins les parkings souterrains, bein forcément, la place était pas l’une des meilleures, au contraire.

 

Je me suis retrouvée au parking F, niveau -1 pour ceux qui connaissent. Je sors la poussette et tout le monde de la voiture, mon sac à dos… sur le dos (en fait non, sous la poussette) et nous voila partis vers…

 

Vers où il faut aller d’ailleurs? je marche, en suivant les panneaux ‘halls’, mais ne sachant pas du tout où est-ce-qu’on allait atterir, quel hall… et là, on arrive devant un escalier. Oué. Un escalier avec plein de marches, et moi j’ai une poussette avec 2 bébés dedans, et Madame Ma Fille à qui il faut encore donner la main pour les escaliers, surtout vu la raideur de ceux-ci. OK … j’arrête des gens qui descendent, en leur demandant où se trouvent les ascenceurs… ok y’en a pas… et où est le bouton “transformation en hélico de ma poussette“? Le monsieur veut bien m’aider, en même temps vu la tête que je dois faire il doit se sentir obligé…

 

J’arrive en haut de cet escalier, le monsieur me dit que par là, il y a des ascenceurs… ouai, bein on va plutot dire “ou pas“… Je commence à monter la poussette moi même après avoir monté ma fille tout en haut du 1er escalier. Long, lourd, mais bon ça marche c’est l’essentiel… Un autre monsieur me propose de m’aider “jusqu’en haut“… oui jusqu’en haut, ça veut dire 3 étages…. le côté “babyfriendly” du parc expo, on repassera hein!Et peut on m’expliquer comment les personnes handicapées se repèrent? Non parce qu’à aucun moment j’ai vu de panneau “handicapés, n’allez surtout pas au niveau -1 du parking F!”

 

Après je prends un ascenceur… pour redescendre (me demandez pas, je sais rien… pourtant j’ai tenté d’ouvrir les portes en bas, non je comprends pas… surtout que je dois faire la même chose pour repartir hein…) et j’arrive donc sur le salon.

 

Alors bien entendu y’a du monde, je ne m’attendais pas à ce que ce soit désert juste parce que j’avais bien choisi le jour…  y’a du monde, mais ça n’excuse pas tout.

 

* Mon fils s’est pris des coups de sac à main par dizaines, sans compter ceux qui lui écrasaient les jambes juste pour pouvoir choper un verre de lait gratos (heu… on ne parle pas d’enfants, ni même d’ado là… soyons clairs!), et la vieille peau (pas d’autre mot pardon, et j’espère bien qu’elle tombera là dessus) qui menacait d’appeler la sécu (!)  parce que je lui manquait de respect (!) en lui signalant, peut etre pas très gentillement certes, que les genoux de mon fils de 9 mois n’étaient pas un repose sac à main (après lui avoir allègrement écrasé le nez) alors qu’il y avait de la place tout autour… Alors elle me dit “y’a du monde“… bein et alors? Y’a du monde, mais est ce que je lui ai roulé sur les pieds avec ma poussette moi? non! pas encore!

 

* Madame Ma Fille – 2eme du nom, elle n’a rien eu, étant donné qu’elle était à l’arrière de la poussette.

 

* Madame Ma Fille, la grande, elle, a été traumatisée par un mec qui se la pétait, qui en passant, et alors que bien sur, comme les autres, il ne faisait pas attention, lui a joliment eraflé le front avec la fermeture éclair de son blouson en cuir, genre bonne rayure hein ,qui reste un peu… Ca a été le sujet de tout le chemin retour (2h30 sur le périf, on lève les mains up in the air et on dit Yeaaaah, et en passant on fait un doigt aux motos), la premiere (et unique) chose racontée à son père en rentrant, et elle en a rêvé cette nuit, c’est dire… “le monsieur m ‘a fait mal“, elle ne faisait que répéter ça. Le pire c’est que j’ai même pas pu faire ma louve et aller lui peter sa gueule le mordre, parce que comme Madame Ma Fille était en mode “chouineuse-je-veux-un-ballon-et-une-barbe-à-papa“, je n’ai pas entendu qu’elle changeait de registre et passait à  “maman-le-monsieur-m’a-fait-mal“, du moins pas à temps. Alors comment je sais que c’était un mec qui se la pétait qui lui a joliment eraflé le front avec la fermeture éclair de son blouson en cuir? Bein je sais pas en fait, mais j’en ai vu un comme ça sur le moment et pour moi c’était lui c’est tout…

 

Je vous passe le moment où Madame ma Fille a perdu une de ses chaussures dans la foule d’une allée après qu’on lui ait marché dessus… et personne ne s’arrête hein, non , un peu comme sur la route, les parisiens à pied, c’est chacun pour soi, et dieu… de toutes façon Dieu n’existe pas

 

Bref, accéder aux stands de dégustation, ou de verre de lait gratos, ou de pommes (où Madame Ma Fille s’est juste faite écraser sur la table de présentation, attendant gentillement son bout de pomme à grands coups de “s’il te plait” que personne n’entendait, alors que des adultes arrivent derriere elle et se précipitent pour avoir un pauvre quartier de pomme) était impossible, tant les gens se comportaient comme… des animaux affamés. Pour apercevoir les animaux, les vrais, les calmes, il fallait porter Madame Ma Fille à bout de bras la plupart du temps à cause des grands cons qui ne laissent pas passer les petits devant (ou alors c’est une coutume provinciale ça?)

 

Je n’avais jamais vu ça. J’en ai fait des salons, sans parler des salons pro faits pour le boulot (où y’a pas d’enfants et où les gens sont aussi là pour manger, mais moins nombreux), et je n’avais jamais vu cela. Un manque de respect (et je ne vous parle que de moi, mais j’en ai vu, des trucs choquants, sur place) de la part des petits mais aussi et surtout des adultes, qui a priori ne savent pas lire les pancartes “ne pas toucher les animaux” et qui ne concoivent pas qu’une petite fille d’un mètre ne voit rien derriere une grosse dinde (pas du salon hum hum) qui mesure 1m60 (avec des talons).

 

Et vous savez quoi? Y aller avec les trois, c’était même pas dur… gérer les autres, et se retenir de dire des choses (même si je me suis bien lachée une ou deux fois à dire ce que je pensias aux gens) c’était ça qui était le plus dur.

 

Après, j’ai descendu mes escaliers, toute seule sur les 3/4 du chemin, avant de trouver un papa compréhensif. Juste honteux que rien ne soit signalé…

 

Bref, une bonne après midi quand meme, car beaucoup de complicité avec ma grande (pour infos, les bébés cochons sucent la cochonne…). Mais une envie de déménager qui grandit de jours en jours… cet irrespect ambiant me gêne de plus en plus… et on peut dire ce qu’on veut, certaines particularités sont propres à certaines régions…

 

retrouvez le récit de OUM à propos de son passage au salon!

22 commentaires

  1. Je connaissais déjà et c’est pour ca que, quand Grand Bonhomme était seul, je l’emmenais en écharpe. L’année dernière, j’ai laissé le Petit à Nounou et emmener le Grand, juste le Grand et je l’ai porté sur les épaules le plupart du temps.

    Cette année, je n’ai pas envie de faire de choix, alors soit j’arrive à me faire offrir des places et j’y vais deux fois, ou alors je n’y vais pas du tout. Les gens sont des ours, des brutes sans respect, qui ne s’occupe pas des enfants.

    Pour une fois, t’aurais du nous demander notre avis, 3 enfants + poussette, je t’aurais arreter tout de suite ! :roll:

    1. mais la poussette et les 3 enfants, je sais gérer!!! c’est le comportement des gens, en général qui est si irrespectueux que ça en devient à peine croyable!!!

  2. Et bah à te lire, je suis bien heureuse de pouvoir aller à la foire agricole à coté de chez moi, où y a certes moins d’animaux (et encore, chaque espèce est représentée) et où il y a suffisament d’espace pour tout le monde, et un respect de l’animal en règle général…

    Paris… bien une ville que j’ai pas envie de découvrir (ou seulement le museum d’histoire naturelle) c’est tout…

    1. Oh, t’es un peu dure, non?
      Les monuments sont magnifiques, les musées, les spectacles, les activités ne manquent pas. Il n’y a pas que les brutes épaisses…

      En plus, si je peux me permettre, il n’y a pas que les parigots au Salon de l’aGriculture, dans les parkings, y’a beaucoup de “60”, de “27” et de “78” (et dans le 78, y’a du provincial, crois mo ! ) Bref, tout ca pour dire qu’il ne faut juger d’emblée tout le monde sur le comportement des moutons noirs. :mrgreen:

      1. moi je suis assez d’accord avec Stef… oui y’a des manifestations… où les gamins prennent des coups… super… les monuments y’en a ailleurs, ou la visite ne coute pas un rein et où tu peux aller avec tes nfants sans avoir à porter ta ppoussette… quant au salon de l’agriculture… oui y’a beaucoup de provinciaux, et tu les repères vite à leur comportement, crois moi!

    1. moi je hais les foules aussi…. mais bon, a priori ici tu ne peux pas faire autrement… alors de totues façons j’ai décidé d’arrêter de sortir, ce sera bien plus simple!

    1. j’ai mis aussi un lein (c’était prévu dès le départ, mais en fait j’avais une tribu de moômes hurlant dans le salon..)

  3. Pffffff, cauchemardesque!!!

    Mais je te comprends… moi je vis dans un pays ou on aime plus les animaux que les enfants… d’ailleurs dimanche on vote pour qu’ils aient d’office un avocat… les animaux hein, oui oui..

  4. Je comprends ta réaction, mais il n’y a pas que du négatif en région parisienne pour vivre avec un petit. J’ai plein d’envies pour quand le mien grandira. Bon par contre OK, connaissant les salons de ce genre, je ne suis pas près de l’y amener.

    Par contre je t’admire énormément sur ta gestion facile de tes 3 enfants!!!!!!

    1. rien de négatif… mais en un an, je n’ai rien vu de positif en tous cas!… alors aiguillez moi, donnez moi des choses à tester, avec les 3! et après on en recause!

      1. Avec les 3, tu t’en sortirais mieux en Province pour varier et tout?
        Le souci est surtout là non?
        et rassure toi je n’ai pas dit rien de négatif, mais “pas que” négatif

        1. oh oui je pourrais faire plein de choses! voir plus de monde aussi, et me deplacer plus facilement, sans aucun doute!
          entre les differentes ballades, sites à visiter, petits villages, avec partout des parkings, des gens aimables pour peu que tu le sois avec eux… 10 kilometres la bas, tu les fais en 10 minutes, 15 minutes le temps de mettre tout le monde dans la voiture on va dire… ici pour faire 10 bornes, il te faut une demie journée…

  5. Ben par chez mes parents, dans un coin paumé, tu peux avoir une visite guidée de la ferme pour toi toute seule… Je suis sûre qu’ils peuvent même te donner un verre de lait et un bout de pomme… mais bon faut pas avoir peur de voir des VRAIS gens de la ferme :lol:

    1. euh si tu veus les vrais gens de le ferme, j’en ai dans ma famille et dans mes amis, alors même pas peur hein :)

  6. Terrible cette sortie, achètes une maison par ici, tes parents sont pas loin, Lolo demande une mutation…(dans nos rêves), y a des animaux et des fermes à chaque coin de rue. Quand il fera meilleur vient donc passer un week end chez moi. On se débrouillera avec les enfants.
    ça te fera du bien !

Laisser un commentaire