Dans la série : boulots d’alcolo….

Après les vendanges, je me suis retrouvée abandonnée

bon d'accord, abandonnée avec quelques bouteilles, ce qui relativise l'abandon, mais quand même.

Il me fallait trouver alors mon 2ème vrai travail qui rapportait au moins le smic

Et l'agence interim, de me rappeler, un mercredi matin, à 8h20, me trouvant totalement endormie, si endormie que j'ai dis "ok, jsuis à l'agence dans 20 minutes", le tout en habitant à 15 minutes de la-dite agence, étant encore en pyj (car endormie), et essayant de prendre ma voix la moins endormie possible…   20 minutes après, ou peut être 25, ne chipotons pas… je me retrouve en face de la madame de l'interim qui me parle de ce travail.

 

Opératrice dans une distillerie. Ca c'est pour moi!   Oui en Alsace, on fait du très bon vin, mais aussi du très bon schnapps, goutte, ou tout autre nom que vous donnez à un truc à la mirabelle à partir de 45°. Enfin, je parle de mirabelle, mais y'a la prune, le marc de gewurtz (ça c'est le sommet en matière de bonnes choses alsaciennes, bien avant les bretzels!), et d'autres encore…  

 

Mon travail consistait en la préparation de commande. Du début à la fin. Tu commandes, je remplis ta bouteille, je la ferme, je colle l'étiquette, et mets la bouteille dans un carton et je te l'envoie. Limite je mets le timbre dessus. Genre tu paies un peu plus et le service "nous la buvons pour vous" est compris….  

 

Alors pour remplir une bouteille de schnapps…. tu branches une espèce de machine fonctionnant à la différence de niveau, les vases communiquants qu'on dit je crois, et tu siffones pour appeler la gougoutte " gougouuuuuuuttteeeeee"… à 7h30 le matin… la mirabelle….ou les autres… ça lave la tuyauterie! et tu remplis tes bouteilles par 6…. tu adoptes vite un rythme qui te permets d'etre plus productif et de pas t'arroser les pieds de schnapps à chaque passage de bouteille – ce qui, en passant, pimente un simple controle de papiers… l'odeur est assez tenace – et de rendre heureux tes patrons…

 

Si heureux qu'ils te proposent des missions à rallonge dans une ambiance bien sympa…. et tu prends du galon : tu passes à l'activité confiture en plus du schnapps.   A nouveau : opératrice. Tu commandes, je te fais ta confiture, je te la mets en pots, je te mets la charlotte dessus, je te colle l'étiquette dessus, et hop, dans un carton. Ahhhh la charlotte, on dirait pas comme ça mais c'est très dur à faire. mais j'avais chopé le coup de main, (d'ailleurs, je voudrais pas cafter, mais les charlottes des pots de confiture d'une grande marque, bein ils sont trop mal posés… ahhh les machines hein…. )

 

J'ai des souvenirs de confiture à l'oignon, le matin à 7h30….pfiiiouuuuu je crois que je preferais la mirabelle… par contre les jours de confiture à la violette, et autres framboise, j'attendais avec impatience l'heure du casse-croute (9h) pour m'en tartiner un peu sur du bon pain frais… Je garde un excellent souvenir de ce boulot en fait…. il y a des chansons spécialement attitrées à cette période, car bien sûr, toute la journée, la radio allumée, on a le temps de les connaitre par coeur. S'il y en a une qui doit rester c'est bien "au conditionnel" de Matmatah…

 

   

Découvrez la playlist Matmatah avec Matmatah

Rien à voir avec le boulot, je vous l'accorde, mais je crois que le rythme collait bien à celui qu'il fallait avoir pour coller les étiquettes des pots de confiture et mettre les charlottes.

 

Des anecdotes? j'en ai deux…. L'année où je travaillais là-bas, on a eu un petit tremblement de terre, je crois bien que c'était le 8 décembre, j'ai cette date dans la tete. On avait remplit/bouché/étiqueté près de 600 bouteilles, et on les avait laissé alignées sur la table pour que les étiquettes sèchent avant de les mettre en carton. Quand ça a secoué, je n'ai pensé qu'à ces bouteilles, j'en ai pas dormi de la nuit… et en fin de compte, le lendemain matin, elles étaient toutes là.   La 2eme anecdote concerne mon chef, le patron de la boite en fait, le mossieur qu'a son nom sur les bouteilles… qui se plaignait (un peu) que je n'allait pas aussi vite que lui. "ah bein oui, c'est sur, ils peuvent m'envoyer une personne qui à une maitrise, mais c'est pas dans les livres qu'on apprend à faire ça"… un peu bougre le mossieur, une fois lui avoir expliqué que oui, j'avais une maitrise, et pas forcément dans son boulot à lui, parce que son boulot à lui, c'est pas forcément ce dont j'avais envie, et que forcément, moi qui commencait tout juste, et lui qui avait baigné dans le schnapps depuis tout petit, je ne pouvais pas faire aussi bien que lui.

 

Bref après lui avoir remis les idées en place, on s'est très bien entendu….   Alors alors… les vendanges, la distillerie… et ensuite????

13 commentaires

  1. Moi je me regale à te lire juju…
    Et si ton ramage ressemble à ton plume (age) tu est la reine des hôtes de ces bois.
    Sur le site indiqué télécharge en quelque secondes le logiciel public ,Librodio.exe ( gratos) et tu le mets tout simplement sur ton bureau sans aucune installation. Le bouton “se faire entendre ” t’expliquera comment participer et “passer à la radio”
    E-mail ou Boite vocale 0907462664.

  2. Z’une erratum dans le numéro donné sur message précédent
    Téléphone: 09.70.46.26.84 ( par téléphone fixe ou mobile pas de surtaxation -accès via téléphone communication “IP” accepté)

  3. disons que laisser un commentaire en demandant de télécharger un truc sorti d’on ne sait où … j’aime pas trop désolée….

    Vous auriez pu d’abord présenter le projet et ensuite donner ce lien… car perso, meme en me rendant sur le site en question… je n’ai rien compris (ca doit etre l’alcool)

  4. Moi je dis le prochain boulot ça doit être Maître -nageur, je sais pas pourquoi aprés les bouteilles je te vois bien au bord de la piscine lol

  5. @ manu : bzin obligée…. hé hé …. faut amorcer la machine hein le matin hi hi

    @fanny : oué où sont ils mdr

    @ perrine : ah non ça j’ai jamais fait!

Répondre à Bigambiance Annuler la réponse.