Part I : D'abord t'arrives aux urgences.

La grande question en fin de grossesse, c’est de savoir, quand on a des contractions, quand il faut y aller pour de vrai, à la maternité. Entre la trouille de revenir à la maison (quand vraiment t’en peux plus, genre t’es enceinte de jumeaux de 37 semaines, par exemple hein), et celle qu’on te garde vraiment…. Tu as quand meme l’espoir de rentrer à la maison, et l’espoir qu’on te garde…. oué cherches pas à comprendre c’est hormonal.

Perso, après 3h de contractions tranquillos, je me suis relevée et j’ai dit “chériiiiii vas prendre une doucheuuuuuuu, les spasfon ça marche pluuuuuuuus“, le sourire aux levres, la valise pas finie…. la looze…. ou presque.

A 1h du matin (oué, quand je suis debout à cette heure ci, c’est soit que j’accouche… soit que j’accouche), on arrive aux urgences. Chéwi est obligé de rester dans la salle d’attente le temps que la Femme Sage aille regarder entre mes pattes ce qu’il s’y passe.. Elle m’examine et me dit que mon col a bougé, et qu’a priori c’est un debut de travail (Elle est Sage, la femme, je vous dis….). Elle me dit “on fait une prise de sang, on vous mets une perf et zou on y va” (je m’attendais à une petite chorégraphie, mais non). Ce à quoi je répond “en césa?” “pourquoi césa“… en fait ils avaient mon dossier mais l’avaient pas regardé. La Femme Sage est tellement Sage qu’elle a pas besoin des dossiers. Donc on parle du siège, du facteur 11 qui m’empecherait d’avoir la péri, et de ma radio du bassin, qui ouf est bien dans le dossier. Elle me dit qu’ils l’examinent et qu’ils prennent la decision. J’aurais bien aimé participer à la prise de décison, mais non zont pas voulu. j’ai meme essayé de soudoyer pour pas qu’on m’ouvre le ventre…. Intraitables…..pas droles…..

Ils m’installent direct dans une salle de naissance, parce que la seule à etre equipée d’un monito double pour les jujus (1). Du coup Laurent a pu me rejoindre. On me branche, on enregistre les contractions, effectivement, debut de travail (naaaaan je le savais paaaaas). 2 nénettes arrivent pour me préparer pour la césa alors que personne ne m’avait encore dit leur décision. Ca allait parce que je m’en doutait, mais elles ont quand meme gueulé après les sages femmes qui n’etaient rien venu me dire. La sage femme revient, et veut quand meme me réausculter, et la, elle dit “ah bein, ca sera allé vite, vous etes passée à un vrai 5 là“…. genre je suis arrivée aux urgences dilatée à 4.5, qqch comme ca, et toutes les nénettes sur le point d’accoucher sont jalouses! huhu

Suite… bientot :)

(1) >> C’est en province qu’on accouche dans la paille, c’est ça?

3 commentaires

Répondre à missbrownie Annuler la réponse.