La semaine pourrie qu’en fait ça aurait pu être pire.

Je déclare officiellement la semaine qui vient de s’écouler comme la plus pourrite de mon année 2016.

Et encore, le Chéwi a pu prendre le relais ET j’ai un chef compréhensif qui a eu 4 gamins. Ça aurait donc pu être pire.

Pourrie, pourrie. Elle a seulement été compliquée. L’école qui appelle un jeudi à 14h45 pour un Tisam qui a 39 de fièvre, une virée à la ville qui tourne au sauve-qui-peut à cause des 10% offerts dans les boutiques à cause du BlackFriday (10% – LOL –  et un samedi donc) et qui attirent un monde fou, bien trop à mon goût. Une Madame Ma Fille qui tombe malade en rentrant tard le samedi de la ville et qui nous fait un malaise a priori vagal à 4 heures du matin le lundi, qui doit faire 50 bornes pour au final une analyse d’urine (ah et un électrocardiogramme, quand même)(après que le 15 nous ait parlé de crise d’épilepsie au téléphone).

20161129_180046

Donc le malaise vagal, que je ne connaissais point (et pourtant j’en ai vu des trucs, des crises convulsives, des crises cardiaques, de la mort subite de l’adulte…), c’est assez impressionnant. Ou alors c’est juste parce que c’était ma fille à 4h du matin et qu’elle est tombée raide en arrière avec la tête dans le bac à douche, les yeux grands ouverts, sans réaction pendant un petit moment, me laissant croire 5 secondes qu’elle s’était fait un coup du lapin. Je sais pas. Le malaise vagal est monté direct à la seconde place de mon classement des trucs les plus traumatisants quand t’as des gnomes, juste après la crise convulsive-j’arrête de respirer de Magow.

Et puis ce lundi et ce mardi, à jongler avec les emplois du temps pour que 1-je n’aie pas trop d’heures à récupérer de mon côté, que 2-le service du Chéwi puisse tourner et que 3-on puisse l’emmener chez la doc-qu’elle-est-bien-mais-qu’elle-a-2-cabinets-et-qu’elle-fait-le-samu-et-que-donc-elle-est-pas-toujours-dispo.

En parallèle, j’ai quand même fait des kilos de bredele et j’ai enfin trouvé et acheté mes lunettes avec filtre anti lumière bleue que j’affiche fièrement depuis quelques jours ! Et puis il y a le Salon du livre et de la presse jeunesse ce week-end GNIIIII. Je monte donc à Montreuil voir les copains, les collègues et plein d’autres gens (et tenter de ne pas trop dépenser en livres…)

 

2 réflexions au sujet de « La semaine pourrie qu’en fait ça aurait pu être pire. »

  1. danyhube

    Bredele? Bredele! !!!!
    Avez vous des origines alsaciennes?
    Moi je vais commencer à en faire ce we !
    J’espère que votre fille va bien maintenant

    Répondre
    1. Juju Auteur de l’article

      On va dire de l’est, et nous avons habité 7 ans en Alsace :)
      Elle va mieux, une grosse bronchite et encore de la fièvre, mais le reste semble derrière nous, merci !

      Répondre

Laisser un commentaire