​Le point « école » de la fin.

Dernier jour d’école, comme toujours avec un pincement au coeur. J’ai toujours été cette fille qui restait un peu plus longtemps le soir du dernier jour. Aujourd’hui encore, j’aime souhaiter une jolie retraite à celui qui part pour de bon, un bon vent à celle qui change d’école et de belles vacances aux autres. Au revoir, à la rentrée !

J’allais écrire que cette année avait été dans l’ensemble un long fleuve tranquille. Mais en fait pas trop, même si on n’a pas à se plaindre. J’ai fait mes armes en tant que RPE, mettant un peu les pieds dans le plat, notamment pour défendre l’école et le budget auprès de la mairie. Bon, c’était facile, il n’y avait qu’à leur apprendre que juridiquement, un de leurs papiers était un faux. Bizarrement, on a eu gain de cause en moins de 24h. J’ai ensuite repris un poste salarié. Moment qu’ont choisi les serial-grevistes pour sévir.

Honnêtement, j’ai hâte de brûler ces cahiers de liaisons pleins de mots d’absence pour cause d’appel national. Ils seront parfaits pour les barbec de cet été !

Entre les jours de grève et l’arrêt maladie de leur instit’ entre la reprise de janvier et les vacances de février, les jumeaux ne sont pas du tout au niveau de fin de CP qu’avait Madame Ma Fille (oui je sais, il faut pas comparer. D’ailleurs je ne compare pas les niveaux de mes enfants, je compare celui de l’école). Je m’étais déjà rendu compte l’an dernier que nous avions quitté une école avec un niveau supérieur. Ici, on apprend plus de choses sur la nature, les insectes et ce genre de choses, et c’est bien aussi. Mais Tisam peine avec la lecture et l’écriture, Magow est plus à l’aise sans pour autant avoir la fluidité. On dit que le CE1 est là pour consolider tout cela, et ça n’a jamais été aussi vrai qu’ici… Bref, les jumeaux entrent en CE1 à la rentrée, et sachant qu’il y aurait deux classes de CE1 (normalement un CE1 plein et un CE1/CE2), j’ai demandé à ce qu’ils soient séparés. TiSam a besoin de trouver sa place (et son cahier de texte aussi d’ailleurs), Magow a besoin d’indépendance. Les jumeaux avaient été séparés pendant toute la maternelle, le CP a été en commun (il n’y avait qu’une seule classe ET je voulais pouvoir suivre les apprentissages facilement). On verra ce que ça donne.

Madame Ma Fille a des copines qui ont des téléphones portables, qui mettent des mini-shorts pour aller à l’école et attend maintenant que ses seins poussent. A côté de ça, le CE2 s’est très bien passé, avec une maîtresse avec qui j’ai accroché même si elle aussi m’a mis plein de mots sur les appels nationaux ces dernières semaines. Elle donne les devoirs le vendredi pour toute la semaine d’après, et niveau organisation c’est pas mal. Elle pouvait s’avancer un peu pour ne pas avoir encore à faire les devoirs après la danse par exemple. L’an prochain, le CM1 et je n’ai pas peur.

Pour les trois, il va falloir bosser le social je pense. Je sais que les enfants sont des éponges et que notre état d’esprit (qui se dégrade encore même si j’adore mon boulot) n’aide pas, même si on essaie de ne pas laisser transpirer le truc, mais c’est souvent qu’ils nous demandent quand est-ce-qu’on va déménager, ou qu’ils nous disent qu’ils ont pas de copains. Il y a aussi des disputes, je pense donc qu’ils en ont quand même, des copains.

Cette année scolaire est finie (encore une), l’an prochain les enfants seront encore plus grands, avec d’autres victoires et d’autres problèmes. Mais en attendant, c’est vacances (et le centre aéré, et les mamies/papis) :)

Laisser un commentaire