Colère.

Une journée un peu longue et complètement improductive. La sensation qui s’est installée à mesure que la journée avançait que retrouver un job salarié qui corresponde à ce que je recherche par ici relèverait du miracle. Un retour de l’école bruyant et des exigences sans arrêt.

Ça avait déjà mal commencé.

Je suis passée au-dessus et j’ai préparé des jolies assiettes. Au menu : un demi-avocat tranché, des crevettes, des tartines. J’aurais pu prendre une photo et avoir plein de likes sur instagram si j’avais l’habitude de faire ça. Un menu à la cool et un peu différent, Papa n’est pas là pour quelques jours. Lorsque l’un de nous est absent, je crois que l’un comme l’autre nous essayons de rendre ces moments un peu différents. C’est bizarre mais c’est comme ça.

Un dernier passage devant l’ordinateur, le temps de vérifier mes mails, en lire un ou deux, supprimer les autres. J’avais mis la jolie table, avec les serviettes, comme ils aiment. La grande finissait de prendre sa douche.

Et là, tout bascule. J’entends « prends le mien, je n’aime pas ça ». La grande cédait son avocat à son frère… Qui avait déjà mangé le sien. Comme ça. Sans nous attendre. Sans que je les appelle pour venir à table, cet appel qui normalement dure de longues minutes certains soirs…

Je l’ai regardé. Fixement. Et je lui ai hurlé d’aller au lit. J’étais en colère. La vraie colère. Pas juste l’agacement qui me fait déjà hurler plus que nécessaire à d’autres moments. Je lui avais demandé d’attendre quelques minutes avant. Il avait dit « oui maman. Elles sont jolies les assiettes ».

maman sorcièreHier soir, j’étais la sorcière. Et pas la bien-aimée. La vilaine.

Hier soir, je ne me suis pas mise à table avec eux, chose extrêmement rare. J’ai fait revenir TiSam pour qu’il finisse son assiette. Ils sont tous allés au lit directement après. Ma jolie assiette m’attend encore au frigo. J’avais juste pas faim hier soir.

8 réflexions au sujet de « Colère. »

    1. Juju Auteur de l’article

      Oué commencer par l’avocat, y’a que TiSam qui peut le faire. Il est bizarre ce gosse. C’est le fils de son père.

      Répondre
  1. fabienne lepicdelaglaviouse

    Écoute, tu n’as écrasé l’avocat dans la tête de personne, moi je trouve que c’est déjà fantastique parfois quand on arrive à retenir ça. Et si tu n’as pas mis de citron dessus, ton avocat il sera noir dans sa jolie assiette, tu peux essayer sur instagram aussi. Des bisous et plein

    Répondre
    1. Juju Auteur de l’article

      La double punition d’écraser l’avocat sur la tête des gnomes, t’imagines ? J’aurais du en plus les relaver. Pas folle la juju !

      Répondre
  2. Fanny

    Y’avait sûrement un trop plein de je ne sais quoi et tes nains ont été la cerise sur l’avocat. Ils s’en remettront, se coucher tôt c’est bon pour le teint ;)

    Répondre
    1. Juju Auteur de l’article

      Ce matin ils étaient tout sourire. Mais ils se sont quand même bien relevé hier soir. Chacun leur tour. Pour dire pardon :roll:

      Répondre

Laisser un commentaire