La rédac du mois : juin 2012

Chaque 15 de chaque mois, ldes blogueurs se retrouvent autour d'un même sujet.

 

ce mois ci :

Il était une fois, perdu(e) dans la foret…
Un style fort différent ce mois-ci, continuer le début de cette histoire, laissez aller votre imagination !
Proposé par : Agnes

Et vous pourrez retrouver les récits de chaque blogueur en cliquant sur les liens :

Agnes, Gilles & Isabelle, Hibiscus, Julie, Levia et Vladyk

 

C'est en cherchant mon chemin que je suis tombée sur cette maison, toute petite, si agréable. Plein d'oiseaux habitaient les arbres alentours, des faons venaient manger dans ma main. Y'a juste éventuellement une sorcière bidon qui est venue pour me faire manger une pomme, mais je me suis pas faite avoir…

 

Dans cette maison habitaient 7 petits hommes. Il fallait leur faire à manger, leur laver le linge, faire le ménage, faire les lits…. j'ai donc vite regretté d'avoir quitté ma famille. Pour tomber là, avec encore plus de boulot. Mais le silence qui régnait dans cette petite maison, la journée, quand les hommes étaient au travail, n'avait pas de prix. Et valait bien ce surplus de travail.

 

Jusqu'au jour où l'un d'entre eux me surpris en train de tweeter "ils me font chier, REP A CA @blanche_neige . Comment t'as pu tenir?" Sans ménagement, ils me demandèrent de partir, n'ayant plus confiance en moi, et pensant que celle qui leur servait de maman devait apprendre à se taire un peu.

 

Je repris dons mon chemin, croisant le Dahu, un peu tristounet, et tentant de digérer le vieux cerf avalé pour le dîner. Il me guida jusqu'au point wifi le plus proche, que je puisse le remercier via paypal (meme le dahu, c'est plus ce que c'était) et voir un peu mes mails et ce qui se passait dans le monde avant d'y remettre un orteil.

 

Rien n'avait changé. Les cris, le bruit, les voitures, les grandes affaires, les petites bien plus importantes. Et finalement je me dis que ma vie avec les 7 nains et celle ci n'étaient pas très différentes.

La Semaine de la Tribu #45

Bon étant donné que je suis sur le départ pour un week-end chez Papi et Mamie, je vais vous la faire courte, mais j'avais des trucs à dire, alors zou, on y va!

 

Et si on parlait de la First Girlfriend, dis? La dame tweete. Bon, comme plein d'autres gens, soyons clairs. Elle fait partie de ces comptes qui existent et qui ne servent pas trop. Ou plus trop. Un peu d'ailleurs comme ceux des ex-candidats à la présidentielle, élus ou non. Ils disposaient d'un outil qu'ils ont voulu utiliser. Laissant de côté l'échange que j'aime tant sur twitter, plus que sur Facebook, pour en faire un simple outil de propagande. Et que je te tweete la totalité de mon discours (par vague de 140 caractères, c'est trop rigolo), et que je te tweete des bout de mes affiches pendant le discours de l'autre, Celui Dont On Ne Prononce Pas Le Nom, l'air de rien quoi. Et que je fais tweeter toutes mes interventions tv par un petit stagiaire-larbin.

 

ALors oui, je sais, étant donné que ces gens devaient être interpellés je ne sais combien de milliers de fois par jour, souvent par dérision, souvent avec agressivité, ils ne pouvaient pas répondre, et donc utiliser twitter dans le cadre d'un échange. Mais d'autres questions ont été posées… bref

 

On s'éloigne du sujet là.

 

A mon sens donc, le compte de Valérie Trierweiler est un de ces comptes de gens qui ne sont là que pour parler et non pour échanger. Et donc elle parle. Pas forcément comme d'autres le souhaitent.

 

Simple soutien franc et honnête, jalousie envers celle qu'elle a jeté dehors, juste envie de faire chier le monde? J'en sais rien, et même que finalement, la raison de son tweet de soutien envers le candidat PS face à Ségolène Royale n'a que peu d'importance. Les réactions des uns et des autres par contre sont assez affligeantes, à base de "faudrait qu'elle apprenne à se taire" (je schématise à peine).

 

Donc tu dois le savoir, quand tu es First Girlfriend, tu ne réfléchis pas. Tu n'écris pas. Tu n'as pas de préférence, pour rien, même ton parfum de glace, on te le choisi.

 

AH et les media (j'inclus les gens qui se prennent pour des journaleux parce qu'ils sont sur twitter par exemple) (et oui, journaleux, ne pas confondre avec journalistes) qui ouvrent leurs JT dessus, en font les premières pages de leurs quotidiens…  Ils se rendent compte quand même?

 

Message à Valérie : Valérie, si tu m'écoutes, je vais t'envoyer un DM une fois que tu me suivras sur twitter. Faut que je t'en apprenne d'autres, comme par exemple passer le statut de ton facebook en "célibataire" ou encore "c'est compliqué" juste pendant un discours de ton homme au parlement européen. SI en plus y'a Merkel à côté, on pourra faire courir le bruit que c'est de sa faute à elle.

Tu peux aussi faire de grandes phrases un peu bêtes et ajouter un "REP A CA @CARLA" ou meme "REP A CA @SEGO", pour que ce soit encore plus marrant.

 

Ma semaine de la Tribu sera un peu courte, je sais. Mais j'ajoute un mot sur les législatives. En France, il faut côtiser un certain temps pour avoir le droit à la retraite. Bosser un certain temps pour avoir le droit au chomage. On voudrait que les étrangers soient en France depuis quelques temps pour leur offrir la nationalité française. OK. Mais comment un gars (ou une fille) peut aller s'établir à un endroit juste pour se présenter aux élections?

 

On doit voter pour des représentants. Des gens qui partagent ne serait-ce que notre quartier depuis moins de 48h ne nous représentent pas. Des gens qui ont besoin d'autres personnes pour les guider dans les marchés ne nous représentent pas. Et je pense que cela devrait être interdit, pour de vrai. Deja que l'image du politique n'est pas reluisante, est ce vraiment nécessaire de continuer à tendre le bâton pour se faire battre?

 

Et vous, ce tweet, ces élections, vous en pensez quoi? Je crois que ma réflexion la plus censée à ces propose serait d'éteindre la TV et la radio….