Quand la banque fait dans le pathos.

(il est bizarre ce titre. Mettre banque et pathos dans la même phrase, quand même, je fais fort)

 

Je vais vous parler aujourd'hui d'une série de pubs. La nouvelle (qui date de 2011) campagne de pub de la Société Générale, qui mise sur l'esprit d'équipe.

 

La première vague de spots TV, et les affiches liées étaient plutôt sympas et représentaient bien l'esprit d'équipe : une équipe de rugby et ses supporters, une boite derrière son patron qui reçoit une bonne nouvelle au téléphone, un orchestre, une manif (…). Jugez plutôt, rappelez vous. J'ai moi-même beaucoup aimé cette pub.

 

 

La seconde vague est pour moi super anxiogène. Elles me filent le cafard, et même si je ne suis forcément concernée par les problèmes présentés (je n'ai pas encore de traites immo à payer, et mes enfants ne veulent pas encore de télé dans leur chambre), je suis profondément touchée.

 

Alors oui, bien entendu, ils jouent sur le pathos, et si je suis touchée, ils ont gagné. De mon point de vue, l'idée est bonne et le publicitaire mérite son chèque.

 

Ces pubs représentent à mon sens bien les problèmes courants que l'on peut rencontrer dans une vie. Mais les petites histoires s'arrêtent justement avec ce que la Société Générale peut proposer, et ne vont pas plus loin. Pas assez loin pour désamorcer le sentiment de gène qu'elles installent chez moi.

 

Voici deux de ces pubs :

 


Publicité Société Générale — L'esprit d'équipe… par societegenerale

 

 

Notons de plus que dans ces 2 publicités, celles que je trouve les plus dures, les familles sont visées directement. Avec une belle part faite au sentiment de culpabilité inhérent à la fonction de parent : on protège son ado sans lui dire que demain on risque d'être à la rue, on fricote et on donne naissance à des choses qu'ensuite il va falloir supporter financièrement.

 

On pourrait même imaginer une nouvelle pub basée cette fois sur les fins de mois. Mais en fait aucune banque ne propose de solution à ce problème. C'est un peu leur fond de commerce, les découverts en même temps.

 

Pas vraiment de conclusion à faire, je voulais vous faire part de ce sentiment d'angoisse dans l'avenir qui monte dès que j'entends la petite musique.

 

Vous en pensez quoi, vous?

 

6 réflexions au sujet de « Quand la banque fait dans le pathos. »

  1. Cambroussienne

    Je partage ton sentiment pour la dernière, le malaise est toujours présent à l’issue du spot. Quant à la deuxième, elle m’agace réellement. Où est l’esprit d’équipe dans un spot où la grand-mère a une attitude narquoise face à au désarroi de sa fille ?

    Répondre
    1. Juju Auteur de l’article

      ce côté là, de la grand mère qui rappelle à sa fille que fut un temps, elle avait les mêmes soucis, me gène pas. C’est vraiment le regard perdu de la maman jusqu’à la fin de spot qui m’angoisse, perso. Et puis ils sont bien gentils, mais l’épargne, même sur-rémunérée, si tu ne places pas 20 000 euros, bé ça t’aide pas hein. Et donc si t’as les moyens de placer 20000 €, bé tu n’as pas besoin de ça pour payer le permis et les études…

      Répondre
  2. maviedemere

    Je jure que j’avais pas vu ton article quand j’ai écris sur ma page facebook.

    On essaye de mettre des sous de côté pour Tipou sur son propre compte afin de lui assurer un avenir faute de pouvoir lui offrir mieux.

    Répondre
  3. MissBrownie

    Je n’aime pas du tout le message de la pub où la grand-mère dit à sa fille « Ca ne te rappelle rien? »
    Puis surtout je ne vois aucun rapport entre la télé dans la chambre et les études à payer.

    Répondre
  4. dhaneM

    Excellente analyse que tu livres là. Même si c’est la même musique, ces deux campagnes sont, à mon avis, radicalement opposées : la première parle d’esprit d’équipe, le tous ensemble contre les épreuves de la vie (sous-entendu la SoGé et vous tous) ; la deuxième elle est limite plus insidieuse et anxiogène elle dit plutôt « vous êtes dans la m**** et nous somme votre seul rempart contre la chute ».

    La différence est dans le fait que la première visait à rassembler les gens et la seconde à les isoler (moralement au moins).

    Peut-être qu’il s’agit d’un changement de cap dans leur com’ pour correspondre à une tendance ; en tous cas la 2ème est moins agréable je suis d’accord. Mais pourquoi ? Le mystère reste entier…

    Répondre
  5. Barba

    … et bien moi aussi je reçois des courrier comme la fille dans la première pub…mais y a pas de chéri qui me prend dans ses bras… bouh…

    Répondre

Laisser un commentaire