L’abnégation parentale.

Expression que je mets à toutes les sauces en ce moment. Mais qui résume tellement notre comportement en général…

abnegation

Parce que quand vous restez à la séance de judo pour admirer le fiston alors que vous pourriez rentrer pour vous vautrer sur le canapé pendant 24 minutes précisément dans le silence, c’est quoi ?

Quand vous mangez les parts de galette qui restent juste pour que vos rejetons puissent se taper dessus pour savoir qui aura la fève ( fève qui évidemment tombe sur le carrelage, décrochant la tête du roi Mage de ses épaules de porcelaine), c’est quoi ?

Quand il faut finir les liégeois au chocolat périmés depuis 14h, c’est quoi ?

Quand tu décides que la soupe prévue va en fait se transformer en crêpes par dizaines, c’est quoi ?

Être parent, c’est s’oublier soi pour faire plaisir et s’occuper de ses enfants.

(Enfin, uniquement dans certains cas précis. On s’entend.)

Et vaincre.

Aujourd’hui, un billet sur différents moyens de contrer ou réparer les dégâts du froid sur le nez et les organismes de la famille.

Côté prévention :
J’avais reçu en octobre un kit complet des laboratoires Santé Verte pour se préparer à l’hiver. Des vitamines, de l’ EPP, des trucs pour faciliter l’endormissement. Des choses bio, à base de plantes. Si j’ai testé la cure de vitamines sur moi (avec plus ou moins de résultats), j’ai préféré ne garder que l’EPP pour les enfants. Je suis habituée à ce produit et cela nous a permis pour l’instant de passer au travers des premiers petits rhumes de saison.
Ma cure de vitamines a atténué je pense ma grosse fatigue des dernières semaines. Je l’ai terminée à présent, wait’n see !

Santé Verte Laboratoires

Toujours en prévention, je milite pour le nettoyage du nez. Ça y est, tout le monde sait se moucher, du coup ils ont un nouveau rituel, entre le brossage de dents et le pipi du soir : passer seuls au spray nasal Stérimar. Reçu en cadeau aussi (merci) , j’en aurais pris de toutes façons. Le baby, parce que comme il est doux, ils peuvent l’utiliser seuls. Responsabilisation (et 2 minutes de paix par gnome). Bien nettoyer le nez, c’est la base pour éviter des choses plus importantes et qui te réveillent la nuit.
Dans la même gamme, Stérimar a développé un spray Baby spécifique nez bouché, pour soulager et aider à mieux respirer.

Stérimar

Enfin, en arrivant dans ma contrée paumée, j’ai retrouvé une marque dont je me suis beaucoup servie pour Madame Ma Fille quand elle était petite : Pranarom. Ils faisaient un baume style Vicks mais spécifique bébé (si tu es une mère parfaite tu sais que le Vicks sur un bébé tu évites). Mais là, ils ont toute une gamme aux huiles essentielles bio, pour toute la famille. Et niveau prix, on s’y retrouve, je vous assure. Plein de cœurs avec les mains pour le sirop. Parce qu’il te fait disparaître les petites toux d’irritations liées au rhume très efficacement (approuvé par mon Tisam, le gosse qui passe du nez qui coule en bronchite asthmatique. Sauf là)(bon il a fait une vraie bronchite ensuite, mais ce sirop, je l’ai testé moi aussi, et les filles). Le goût est fort (huiles essentielles inside) mais tu sens bon de la bouche ensuite :)

Pranarom
Je me suis pris les pastilles pour la gorge. Elles sont efficaces même si le goût… comment dire… c’est pas les bonbons Solutricine quoi. Tu n’en prends pas pour le plaisir (mais encore une fois tu sens bon de la bouche).

Mon combo gagnant pour un hiver tranquille ou presque : EPP (de temps en temps, et chaque jour en cas de petite infection) + lavage de nez + huiles essentielles

combo contre le rhume

Vous avez d’autres combines ?

Et tout recommencer.

Welcome on board.
C’est Cap’tain Juju qui vous parle.

Vous êtes installés à bord du jet (privé avec jaccuzzi) 2015. L’arrivée en 2016 est prévue dans quelques centaines de jours maintenant. Vous ne verrez pas le temps passer grâce à nos multiples temps forts qui jalonneront notre voyage.

Le décollage s’était plutôt bien passé, des trous d’air nous ont fait vaciller ensuite. Nous voilà stabilisés, plus forts, et avec une envie d’avancer peut-être encore plus présente.

Rhumes, gastros, kermesses, sorties scolaires viendront égayer notre trajet. La température extérieure va varier entre -10 et +30, environ, selon l’endroit où vous êtes placés. Mais comme cela ne vous conviendra jamais, vous êtes autorisés à changer de place, dans la limite du raisonnable bien entendu.

Des hôtesses vous proposeront galettes, cœurs en chocolat, crêpes, œufs de pâques, salades de tomates, barbecue, pot au feu, soupe de potiron et tartiflette en temps voulu.

Nous traverserons bien entendu des zones de turbulence : recherche d’emploi, fins de mois dès le 6, fatigue. Nous vous conseillons dans ces cas là de bien regrouper votre tribu autour de vous et de la serrer bien fort avant d’aller éventuellement verser une larme dans les toilettes.

Les toilettes. Nous rappelons qu’à bord une seule personne est autorisée dans cette petite pièce à la fois. Les excuses telles que « mon playmobil a perdu sa tête » ou « je n’arrive pas à lire ce mot » ne serviront à rien.

Mesdames et messieurs, bienvenue. Nous espérons que votre voyage se déroulera sans accroc majeur, que la gastro sera votre unique ennemie, que vos fins de mois seront brillantes, que votre vie professionnelle sera riche et intéressante. Mais surtout, surtout, que vous puissiez prendre le temps « d’être ensemble » et d’en profiter un max !

Faire le bilan de ces 365 jours.

Dans un billet de janvier, je vous disais que je ne savais pas de quoi allait être faite mon année 2014. J’avais prévu des surprises.

Comme celle de déménager loin, de quitter la région parisienne. Ce fût une surprise. Surtout qu’on venait de déménager, dans cet appart qu’on trouvait plutôt chouette (dans mon top 3 des apparts qu’on a eu jusqu’ici). Nous n’avons pas pu en profiter très longtemps au final, et les cartons à peine défaits, il fallait les refaire, partir à l’inconnu dans une nouvelle région, au vert, au calme.

Trop peut-être. Mais ne nous plaignons pas hein. On a assez attendu ce moment.

On se retrouve proche de ma montagne, proche de Jolie-Maman, mais si loin de mes parents… On ne gagne pas à tous les coups. Et on ne peut pas tout avoir.

J’ai passé quasiment la moitié de cette année à tenter de me recréer une vie. Et ce n’est pas gagné. Peut-être que 2015 sera plus riche en contact, en copains pourquoi pas. Et qu’on se sentira tous enfin chez nous ici.

Bulle d’air, changement radical de routine pour quelques jours lors de nos quelques jours en Islande. Bien trop court, bien entendu. Ces quelques jours, on les a vécu à fond, tout les deux je crois, on ne s’est pas reposé, ce n’était pas au programme. Une bulle qui semble déjà si lointaine…

seeu

Je ne vous cache pas (enfin si, je l’ai caché à tout le monde je crois) que cette année a été épuisante. Physiquement, moralement, je suis complètement à plat. Je repousse toute sorte d’examens et de rendez-vous, jusqu’au moment où je ne pourrai plus le faire. La procrastination sélective en sorte. Celle qui te fait toujours avoir un créneau pour une urgence véto, mais aucun pour une prise de sang.

En cette fin d’année, le moral n’est pas là. Je m’accroche aux teintes vertes, or et rouge qui clignotent partout, aux sourires des gnomes, et je me gave la tête de bonnes résolutions pour 2015. Des choses qu’il faut que je fasse, d’autres qu’il faudrait faire. J’ai commencé à prendre en main cette année 2015 il y a quelques jours, avec une décision importante. Dans quelques semaines, je serai normalement à la recherche d’un autre job salarié. Un premier pas.

Je vous donne rendez-vous en 2015 les gens ! Sûrement reposée, j’espère du moins, et peut-être pleine de volonté !

Cette année 2014 sur le blog.

Moins de billets cette année, la faute au déménagement, au changement de vie, manque d’inspiration aussi. Et puis je n’ai pas pris le temps pour beaucoup de choses. Pour trop de choses.

Je vous propose quand même, comme chaque année, un petit récap’ de ce qu’il s’est passé par ici ces 12 derniers mois !

En Janvier, Magow apprenait à faire du vélo en tentant de me faire mourir de rire, et Madame Ma Fille avait un problème de dents qui ne voulaient pas tomber. D’ailleurs c’est toujours d’actualité (pas les mêmes, mais bon).

En Février, mon nouveau leitmotiv de maman perdait un peu de crédibilité devant les gastros à répétition.

En Mars, je me fâchais contre une future maman de jumeaux qui se la pétait un peu trop, et on commençait des jeux de grands avec Madame Ma Fille qui inventait des mots.

En Avril, on apprenait notre futur déménagement en Ardèche. Je tombais comme une débutante dans le « chouette ils sont sages ils ne font pas de bruit« , et je me demandais pourquoi les gnomes se réveillaient dès que j’étais installée dans mon lit.

En Mai, je fêtais mes 9 ans de blogging, le Chéwi me lâchait 3 semaines pour une formation. Mais je devenais championne du monde de décrochage de rendez-vous chez le docteur, et Madame Ma Fille apprenait comment on fait les bébés dans un livre.

En Juin, on bossait sur la philo avec Madame Ma Fille qui voulait faire une blague à Dieu, avant de disparaître sous les festivités de fin d’année scolaire.

En juillet, on prenait pour la première fois une babysitter pour garder les 3, et c’était funky. A la fin du mois, c’était le grand départ

En août, on emménageait dans notre nouveau chez nous. On faisait des rencontres surprenantes dans le couloir et puis je me posais seule quelques jours

En Septembre, nous faisions notre rentrée dans une nouvelle école, et se posait la fameuse question des activités périscolaires : Madame Ma Fille ne voulait rien faire.

En Octobre, je vous annonçais l’arrivée d’un petit nouveau dans la famille. Je tentais aussi une recette tirée d’un blog cuisine, et je trouvais que je m’étais un peu faite arnaquer.

En Novembre, on retournait vers le futur avec les copains blogueurs, et, autre surprise de l’année, on partait en amoureux !

Et on arrive à Décembre, déjà bien entamé. Les billets de ce mois ne sont pas loin, et le plus important reste celui où je vous raconte nos quelques jours en Islande ! Mon souhait d’épidémie familiale de Varicelle a été exaucé, et la première était fastoche en vrai…

 

J’ai fait le tour de ma vie de mes 7 dernières années.

Juste en faisant le tour de mes billets de blog.

Je t’explique : y’a un truc qui s’appelle Blook Up et qui te permet d’imprimer ton blog. L’idée n’est pas de vous le vendre, je ne l’ai d’ailleurs pas mis en public, mais juste de garder une trace, car même si on rigole beaucoup ici, je retrouve les grandes lignes de ce qu’a été ma vie pendant tout ce temps.

Alors je suis allée sur mon ancien blog (le plus récent des anciens) en décidant de commencer là. Non que ceux d’avant étaient moins bien ou n’en valaient pas la peine. Juste que mes billets étaient peut-être moins persos, moins réguliers. Et sur ce blog là figurent des photos. Des photos que je ne veux plus voir sur les internets.

Et j’ai trié, j’ai exporté, importé, modifié certains. Sans les reprendre tous pour les fautes d’orthographe ou de frappe, les erreurs à cause de certaines photos supprimées. Tant pis. On saura que là, il y avait une photo. Et cette photo, j’ai préféré à un moment l’enlever des internets.

blook

Les 600 pages, en 2 tomes, rassemblant les billets que je voulais garder de janvier 2008 à décembre 2010, devraient arriver d’ici à cette fin d’année. Le Chéwi les voulait en 3 exemplaires, pour les donner aux enfants, plus tard. Et ça m’a… émue je crois, de voir que ce blog, ces blogs qui m’ont pris du temps, il les aime bien et leur accorde un tout petit peu d’importance.

Bref, je suis impatiente de les avoir entre les mains, et je dis MERCI à ma maman et mon papa qui m’offrent ces 2 premiers tomes pour mon anniversaire :)