3 choses pour se faire du bien… même en vacances.

On est au beau milieu de nos vacances (enfin le milieu plus proche de la fin maintenant), et j’ai eu envie de partager 3 petites choses qui m’ont fait du bien ces derniers jours !

1 – nous sommes partis en rando. On s’est trompé de chemin. L’an dernier, j’étais coupable, cette fois-ci non :) si l’an dernier on avait plus ou moins vite retrouvé le chemin, cette fois nous nous sommes retrouvés à devoir remonter (escalader est le bon mot) un truc qui s’appelle un ravin.

J’ai eu la trouille de ma vie et ça ne devrait pas figurer dans une liste de choses qui font du bien (quoi que, je suis là pour en parler… c’est un grand truc positif ça non ?). Sauf qu’une fois que nous avons regagné le vrai chemin, la vue était top. Nous n’avons pas touché notre but et avons fait directement demi-tour, les jumeaux étaient nazes et moi fatiguée nerveusement. Mais on doit y retourner prochainement, par le bon chemin cette fois !

Rando Bauges

(Cliquez pour agrandir le panoramique qui ne rend pas tout à fait justice à la vue que nous avions en vrai)

2 – ma collègue m’avait parlé d’une série, Outcast. Un truc avec des esprits qui possèdent des gens, le diable en personne qui arrive dans le coin. Et en fait, les gens possédés sont méchants qu’au début. Mais ils sont tous là pour quelque chose (je ne sais pas encore quoi). C’est américain mais l’ambiance est très nordique je trouve, les images sont belles, l’acteur est mignon même si un peu attire-merde. Deux jours que je le couche à 2h du matin. Le premier épisode reste cependant celui qui fait le plus peur (mândieu le gamin)

Outcast - affiche

(En cliquant sur l’image, vous tomberez sur le teaser sur YouTube !)

3- écrire ce billet depuis un transat à la piscine. Il ne fait pas grosse chaleur -je suis à la montagne- mais j’ai vue sur les enfants du toboggan à la pataugeoire (et sur les montagnes) et je peux même aller faire quelques longueurs tout en les surveillant. C’est bien qu’ils grandissent :) Bon par contre, j’ai une serviette Cars.

J’espère que vos vacances se passent bien !

(J’ai mis la fin d’après-midi d’hier à charger les photos..  call me MissEdge)

Il sent la saucisse (Déo DIY inside !)

On m’a menti. On m’a dit qu’on ne commençait à puer des dessous de bras qu’à la puberté et que la puberté c’était pas maintenant.
Bein si c’est maintenant, et je défie quiconque de me contredire, sous peine de se retrouver avec le t-shirt de TiSam sur le nez.

Séquence retour juste avant la fin de l’école :
« Maman, les copains ils ont dit que je sentais pas bon en dessous des bras ». Ok donc ils se renifflent les aisselles au CP maintenant ?.  » Et c’est vrai, quand je mets mon nez ça sent la saucisse ».

La saucisse donc. Pourquoi pas. Honnêtement, je me suis d’abord dit que quand même, les enfants étaient pas gentils entre eux. Et j’ai mis mon nez sur son t-shirt qu’il est propre qu’il l’a mis y’a 1h. C’est à ce moment là que je me suis dit que j’allais lui trouver du déo, à ce petit père.

Comme il n’était pas question de lui passer le Rexona de Papa, je suis allée à la pharmacie. Rien de complètement soft et clean, elle me propose la pierre d’alun qui n’est pas forcément bien non plus. Je contacte ensuite ma cops Isa qui a pondu ce billet là avec plein d’infos, pour savoir si le déo TooFruit pouvait correspondre à un petit mec. Au final, il s’avère que l’odeur est très fruitée selon elle.

Et puis je tombe sur ce billet de Chocolate & Zucchini. La révélation. Je vais fabriquer son – mon ! – déo.

J’ai donc tout commandé sur aroma-zone, j’ai ajouté aux ingrédients 3 contenants style « stick à molette », n’en ayant pas de vide chez moi, et un mini-fouet qui au pire, si ça ne marche pas, finira dans la dinette des filles. En plus, je peux réutiliser chacun des ingrédients séparément si vraiment ça ne fonctionne pas. Je n’avais donc rien à y perdre !

Les ingrédients maintenant, et je vous laisse suivre la recette directement sur le blog de Chocolate & Zuchini !
* 40 g d’huile de coco, qui n’est pas vraiment liquide, sauf quand il fait très chaud ou quand on la fait fondre au bain marie (qui marche très bien aussi pour les massages, pour les cheveux et pour l’hydratation en général)
* 6 g de cire d’abeille : on la fait fondre, mais mélangée à l’huile de coco, une fois que le mélange refroidi, ça permet que ton déo ne se sauve pas en coulant sournoisement de partout quand il fait un peu chaud (j’en ai ajouté un peu plus les fois d’après pour pouvoir garder le déo en dehors du frigo)
* 15 g de maizena. Ça doit être pour la texture. Et puis je suppose que ça absorbe.
* 35 g de bicarbonate de sodium (celui qu’on achète sur aroma-zone est plus fin que celui que j’avais à la maison, c’est peut-être mieux pour la cosméto ?)
* 20 gouttes d’huile essentielle (cyprès pour la version mec et palmarosa pour les filles – mais il en existe plein qui peuvent être utilisées dans la compo d’un déo, notamment pour leurs propriétés anti-bactériennes). 20 gouttes, c’est dans la recette, j’en ai mis perso moins (notamment pour ceux pour les enfants)

Petite note en passant : je ne suis pas du tout une habituée des cosmétiques DIY, voire bio tout court. Si j’essaie d’éviter les mauvais composants connus, il y en a plein qui passent tout de même dans ma salle de bains. Je n’étais pas une convaincue au premier abord.

Je me suis posée un soir, tranquille, et j’ai fait ma cuisine.

Déodorant DIY(Oui, j’ai fait des doses « test » dans des moules à cupcakes placés dans des verres à vodka le temps que ça refroidisse un peu.)

Deux choses à prendre en compte : c’est gras. Genre gras quoi. Super dur à nettoyer. La seconde : il vaut mieux attendre que le mélange ait un peu refroidi avant de le mettre dans le contenant, surtout si c’est un truc à molette, sinon ça coule partout dans le système. Tu dois démonter le truc et le nettoyer. Retour au premier point à prendre en compte (je l’ai mis dans le lave vaisselle après l’avoir fait bouillir… je crois qu’il va falloir que je le fasse 10 fois parce que c’est encore gras :().

Sinon, honnêtement, c’est super simple, rapide. Je me suis ajouté de la difficulté en voulant faire le test de la version cyprès et la version palmarosa, en séparant la préparation en deux avant l’ajout de l’huile essentielle (plus de vaisselle à laver, des trucs à transvaser, mais simple quand même).

C’est pas le tout mais est-ce-que ça marche ?

Bein, oui. Et je crois que j’en ai été la première surprise, vraiment. A peine une sensation humide lors d’une pause clope en plein cagnard à 35 degrès. Une journée de boulot comprenant la mise en place d’un apéro d’entreprise (tables, chaises…) et le rangement ensuite. Et je sens pas la saucisse uh uh. Test effectué aussi sur TiSam, ravi de faire comme un grand, et les Tshirts ne sentent plus. Madame Ma Fille a voulu le sien, alors j’en ai fait un petit et… elle n’a plus ses petits boutons de chaleur qui grattaient tant dessous les bras (merci l’huile de coco je crois). La texture ressemble un peu à un déo à appliquer avec les doigts que j’avais reçu dans une Birchbox il n’y a pas très longtemps (et j’avais pas du tout aimé le truc)…

Si vous avez un peu d’argent à mettre dans les ingrédients (mon panier faisait environ 25 euros me semble t-il – mais attention, avec ça on peut en faire, des déos ! ) et envie de tester, ne vous en privez pas !

Si vous essayez, revenez me dire ce que vous en avez pensé !

Trouver son cartable pour la rentrée.

Il y a ceux qui ont encore un cartable en bon état, et qui vont pouvoir s’en resservir. Ceux qui sont tout petits et qui n’en ont pas vraiment besoin. Et ceux à qui on va devoir en acheter un. Le tout premier. Ou juste un nouveau parce que l’ancien a trop vécu volé dans les escaliers

J’ai pu découvrir la collection Caméléon de chez Edisac. Madame Ma Fille avait laissé le sien (acheté sur Edisac !) en cours d’année à sa sœur, et son ancien devenait trop petit, ça tombait pile. En plus elle a pu le choisir : assez grand pour son CM1 (de toutes façons, je vois mal comment elle pourrait avoir plus de trucs à trimballer que ce qu’elle a pu avoir cette année), avec des roulettes et puis du rose aussi dessus.

EDISAC_CAMELEON_2016

(Moi, j’aime beaucoup la salamandre :) )

Je connaissais déjà une ancienne collection, pour avoir donc déjà commandé sur ce site. Et encore une fois, je n’ai pas été déçue en découvrant le cartable à roulette Caméléon (le Basca) : il est juste parfait, dans la taille et le coloris ! A priori, même le système des bretelles a été un peu modifié afin de ne pas trop les abîmer en faisant rouler le cartable, donc à voir sur le long terme, parce que c’est l’un des côtés négatifs de la plupart des cartables à roulettes.

La collection est sympa, avec plusieurs modèles : du sac à dos au cartable un peu old school trop mignon, avec ou sans roulettes (je sais que dans certaines écoles les roulettes sont interdites). Il y a aussi des trousses assorties pour se la jouer élève modèle à la rentrée :)

Le cartable m’a été offert (merci !)

Seuls.

Un jour, je suis rentrée du boulot et je me suis mise sur le canapé. Sans rien faire d’autre
(Julie, juillet 2016)

sans les enfants

On a eu 8 jours. Là c’est terminé, les premiers rentrent ce soir.

2 serviettes, 2 brosses à dents. Un évier propre. Un canapé libre.

8 jours sans avoir à faire à manger (sauf quand on avait faim), à ne pas courir et tenter de les occuper à la piscine ou au parc.

J’ai fait 2 machines en 8 jours, et encore elles n’étaient pas pleines.

J’ai dû allumer 3 fois la cuisinière.

On a mangé des bretzels, et bu du Coca et de la bière.

J’ai repris ma guitare dans les mains. Et c’était chouette.

J’ai pris que de la bouffe fun au supermarché.

On a regardé la fin de la saison 12 de Greys Anatomy, celle qui m’attendait depuis quelques temps.

On a beaucoup parlé au chien pendant ces 8 jours quand même.

J’ai pas eu la force ni l’envie du gros tri dans leur chambre que j’avais prévu de faire. Ni du gros ménage d’ailleurs. Tant pis.

On est allé promener, et c’est moi qui tenais la main sur le pont parce que quand même, ça bougeait, et que quand même, y’avait le Rhône dessous. (et puis c’est moi qui avais soif et envie de faire pipi)

Ces 8 jours se terminent pleins de frustration, avec, comme à la fin des vacances, l’impression de ne pas en avoir autant profité que possible*.

* Attention, le premier jour, je suis quand même allée sniffer leurs oreillers. Du coup j’ai quand même décidé de changer les draps des lits…

Plongée dans Le Monde de Dory.

Alors que la séance de cinéma est prévue ces prochains jours (oui on est en retard, je sais), les gnomes ont pu découvrir l’album Panini qui prolonge le film Le Monde De Dory.
Un album Panini comme j’en ai eu 25 quand j’étais petite. Et au final, je crois bien qu’eux n’en avaient jamais eu ! Un jour pluvieux, j’ai sorti l’album et les paquets d’autocollants reçus (merci encore !) et c’était parti pour une activité à 6 mains – j’ai piloté de loin.

Le temps de se rappeler que les numéros avec des lettres vont sur le poster ou l’encart supplémentaire (j’avoue, j’avais oublié) et de leur expliquer le principe, et j’ai pu avoir 45 minutes de silence. Madame Ma Fille faisait la lecture aux autres, parce que comme d’habitude, plus qu’une collection d’autocollants, on a de vraies histoires ou explications qui permettent d’aller plus loin.

panini-dory-1 panini-dory-2 panini-dory-3

J’adorais ces albums quand j’étais petite, même si bien entendu, à la fin il me manquait toujours un ou deux autocollants. J’ai pris quelques paquets d’autocollants supplémentaires pour quand les jumeaux reviendront de chez Mamie et Papi : ça peut être une activité calme, qu’ils font ensemble en s’aidant pourquoi pas. J’ai fait en sorte qu’ils aient chacun le même nombre de pochettes à ouvrir pour qu’ensuite ils puissent chacun leur tour coller leurs images. J’étais assez contente lors de la première séance, j’avoue. Pas de disputes, tout était réglé en avance, il n’y avait pas matière à discuter, et donc à se chamailler. Je vais réitérer l’expérience (et forcément, ils me feront mentir). Lire les nombres, les classer pour faciliter la recherche (73 c’est après 59), tout cela fait aussi partie des apprentissages qu’ils doivent consolider.

Bref, le cadeau « plaisir » s’est transformé l’air de rien en révisions et en moyen de vivre/jouer ensemble – chose assez compliquée ces derniers temps.

Album et quelques pochettes de stickers offerts !

On écoute quoi en ce moment ?

Avec la course, et aussi avec le boulot, j’ai redécouvert mon Deezer (et je vous assure que ce n’est pas un billet sponso, j’ai un pauvre compte gratuit).

Dans Deezer, tu as les nouveautés, ce qui te permet de découvrir des trucs si comme moi, tu es un peu déconnecté(e) de l’actu musicale, et puis le champ recherches qui lui te permets de retrouver des trucs un peu chelou de quand tu étais à la fac. Les playlists, c’est pas mal aussi pour mettre en fond !

Donc voici les titres qui passent le plus souvent dans mes SIOUPERS écouteurs Bluetooth que je peux courir avec, que je les porte au bureau jusqu’aux toilettes sans que ça coupe ni que mon boss les remarque, et qui m’ont coûté 16 euros sur Amazon.

On va d’abord taper dans les nouveautés :

Je l’avais beaucoup aimée dans The Voice, Anne Sila nous a fait un album. Je l’ai mis en fond, mais c’est cette chanson m’a fait tout cesser pour écouter. J’adore. C’est Put your hands on me. C’est la toute première dans cette vidéo d’Acoustique, une émission de TV5Monde. Et dans l’absolu je trouve que ses chansons en anglais sont plus chouettes que celles en français sur son album #MonAvis

Bon je passe rapidement sur la nouvelle de Justin Timberlake qui est assez sympa et qui fait bouger le popotin.

La chanson de la honte maintenant. Bonjour je m’appelle Julie, j’ai 33 ans et je kiffe la dernière de Justin Bieber (mais comme j’ai plus 15 ans, c’est sur Chérie FM que je l’ai entendue – avant de savoir que c’était lui). C’est Love Yourself.

Arrivent les relans de ma jeunesse. Un gars que j’écoutais quand j’étais à la fac. Cake. Peu de gens connaissent en fait, mais ça me file la patate :)
Voici Never There !

Dans ma playlist, il y a aussi aussi du Radiohead, du Ed Sheeran (j’ai la classe dans la voiture quand je hurle « Take me into your loving aaaarms »), la chanson de Miley Cirus qu’elle est toute nue sur une boule pour détruire des bâtiments (Wrecking Ball), du Bon Jovi. Et puis je ne sors jamais sans mon album de The Fray, How to save a life, que j’aime fort. Bon ok, on en est aux confidences, alors je lâche tout :  j’ai aussi Seine Saint Denis Style de NTM.

Tu as quoi dans tes écouteurs ?